Demander (La vie des objets. Ch. 167)


Dimanche 30 juin 2024, 12h, Paris. Objet technique, utile, familier. Et historique car ce boîtier d’autobus provient de la RATP, élément de l’installation créée collectivement à partir du département Arts de l’Université Paris 8, en 1984, pour l’exposition « Les Immatériaux » du Centre Pompidou : Le Bus ou l’Exercice de la découverte. Relationnel et performatif, par le geste du doigt, par les mots, pour indiquer, pour obtenir une réponse, pour descendre, pour s’approcher et regarder. Image publiée aujourd’hui sur les réseaux, les circonstances lui apportent un sens particulier. Arrêter c’est d’abord, paradoxalement, contredire le « pétrifier » qui s’annonce. Car « être à l’arrêt est le contraire de l’histoire. L’histoire est un élan, un espoir, une manière de se libérer. » Mots de l’historien Patrick Boucheron, émission de débat « C’est ce soir », France 5, jeudi 27 juin 2024.

Scolaire


Samedi 8 juin 2024, 16h, exposition « L’Enfance du design », Musée d’art moderne, Centre Pompidou, Paris. Arne Jacobsen, Bureau d’écolier, Chaise 3105, vers 1950. Lui aussi des années cinquante, le souvenir de ma classe est un bureau moderne de bois et d’acier, deux places, table et chaises d’une seule pièce, où l’on se sentait prisonnier, à deux. Mais le modèle danois chic et individuel était-il plus favorable à un esprit scolaire ?

Exister (La vie des objets. Ch. 161)


Mardi 21 mai 2024, 11h, musée Bozar, Bruxelles. Dans « Histoire de ne pas rire. Le surréalisme en Belgique », une très impressionnante série de 19 photographies, Subversion des images, par Paul Nougé, l’initiateur aussi radical que mystérieux du surréalisme depuis Bruxelles, dont La Naissance de l’objet ou Les Spectateurs. Où l’on peut comprendre l’aptitude des objets à exister.

Suspendre (La vie des objets. Ch. 149)


Dimanche 25 février 2024, 12h30, Paris. Objet, au Japon, d’un goût avoué pour les câbles de cimaises réglables, pour les moyens de suspendre proprement, Power nano wire entre dans « La Vie des objets » au titre de la faculté qu’ont véritablement, et celui-ci, aristocratiquement plus que d’autres, à agir comme sujet.

Toucher l’insensé


Jeudi 15 février 2024, 19h, Palais de Tokyo, Paris. Michel François, détail de l’installation des échanges avec les détenus-patients du centre psychiatrique médico-légal De Kijvelanden (Rotterdam), 1996-1997. « Toucher l’insensé », exposition collective, Palais de Tokyo, François Piron commissaire.

Seconde (La vie des objets. Ch. 148)




Lundi 15 janvier, 13h, boulevard Voltaire, Paris, 11e et samedi 27 janvier, 17h, square Louvois, Paris, 2e. Il a été énoncé qu’un fruit, une plante, une branche, pouvaient être désignés comme objets. Mais il a été dit en même temps que c’était le plus souvent car il avaient été cueillis, coupés et donc globalement tués. En tant qu’entités ayant eu une vie biologique, ces choses sont à même de connaître une vie d’objet, comme notre collection la montre, pas seulement parce qu’elles contiennent, émettent et reçoivent une collectivité d’êtres vivants, mais pour leurs transformation et peut-être d’abord pour la vivacité des relations qu’elles exercent. La « seconde vie » que pointe l’affiche est la transformation biologique par compost, mais la première est-elle d’avoir poussé ou bien d’avoir été transportée et achetée pour faire « sapin de Noël » ?

Chuter (La vie des objets. Ch. 146)


Vendredi 29 décembre 2023, 14h 30, Monoprix, Aix-les-Bains. Elle s’est rattrapée de justesse. Elle a glissé brusquement. L’accident s’est inscrit en blanc sur l’ocre moucheté du quadrillage 5 x 5 de grès cérame. Une inconnue cependant : le Bridélice s’est-il ouvert et répandu dans sa chute ou bien sous le coup de pied ?