Histoire

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Histoire.


Samedi 25 mai 2024, 15h34, Boulevard périphérique, bretelles de la Porte de Bagnolet et de l’autoroute A3, Paris. Pour avoir souvent fréquenté en auto cet endroit, de 1970 à 2010, je vois d’abord l’excès. Aujourd’hui, la netteté totale de la vue me fait comparer le sol et le ciel.

Mots clés : ,


Mardi 21 mai 2024, 15h50, musée Bozar, Bruxelles. Grande exposition absolument inédite, « Chantal Akerman. Travelling ». La Paresse, 1986, 16 mm, couleur, 14 min. Pour le versant artistique d’Atlas du gobelet.

Mots clés : , ,


Jeudi 16 mai 2024, 12h46, Bois de Vincennes. Invités à témoigner dans un cours de cinéma de l’Université Paris 8 Vincennes à Saint-Denis, nous remarquons un conifère que nous connaissions, proche de la bibliothèque universitaire, de 1970 à 1980.

Mots clés : , ,


Mercredi 15 mai 2024, 16h40, Bois de Boulogne, Jardin d’acclimatation. En 1860, il s’agissait probablement d’acclimater des plantes, venues de colonies. Il y a eu, vers 1970, l’aboutissement du musée des Arts et traditions populaires. Maintenant c’est un milliardaire qui construit et reconstruit des musées. Et le climat change vite.

Mots clés : , ,


Vendredi 10 mai 2024, 20h33, ligne de chemin de fer de Chambéry vers Lyon, Savoie. Elle semble faire concurrence au repère rituel des passages en TGV du côté de Tournus. Mais c’est elle, la cascade de Couz, de Jean-Jacques Rousseau, qui fait appel à l’instantané habile, à la citation au cours de la phrase.

Mots clés : ,





Jeudi 9 mai 2024, 17h, Aix-les-Bains. On examine comme rarement en quoi une photographie — l’image, les mots — est un objet concret. Celle-ci a été envoyée à l’automne 1943 par Claudine Terrier à Claude Terrier au Stalag XVII A, Autriche, puis rapportée par lui à Aix-les-Bains en mai 1945. Claudine est au centre avec sa fille Nicole, dans une scène familiale de vendanges, à Chevigneu, Chautagne, Savoie. Que chacune et chacun montre une grappe de raisin est sans doute le signe de la destination de l’image.

Mots clés : , ,


Dimanche 5 mai 2024, 16h, rue des Minimes, Grenoble. Le Couvent des Minimes de Grenoble, construit à partir du 17e siècle. On y a connu le restaurant universitaire et le ciné-club dans la chapelle. Aujourd’hui le cloître est un espace public. Le climat changeant semble avoir apporté cette année un vert presque fluo dont témoigne l’ampelopsis qui couvre les murs entiers.

Mots clés : , ,


Mercredi 10 avril 2024, 16h30, Institut suédois, Paris, 4e. Il s’agissait de voir une exposition, mais elle se montre peu intéressante. Dans le salon, des fauteuils apparaissent, comme des Ikea qui seraient brillants. La reconnaissance visuelle dans le iPhone par Google parle d’abord d’une fabrication danoise. Mais la notoriété de Bruno Mathsson, fils d’ébéniste à Värnamo, sur la route de Jönköping (j’y passe en 1963), s’impose avec Wikipedia : « Dès 1931, il dessine pour un hôpital suédois sa première chaise à sangles, ces meubles ergonomiques qui allaient devenir mondialement célèbres. Surnommée ‘sauterelle’ par le personnel du fait de sa ressemblance avec l’insecte, cette première chaise, trop en avance sur son temps, a d’abord été remisée quelque temps à la cave avant de ressurgir. » La façon de bois courbé est exposée à l’Exposition universelle de Paris 1937. La chaise Eva, Work Chair, est achetée pour les espaces publics du MoMA en 1939. Celle-ci est sans doute restée de la rétrospective qui a eu lieu ici en 2006. Son apparition se poursuit lorsqu’elle appelle à être écartée de la table encombrée de revues et de livre pour être prise sur un fond noir en montrant ses bras souples et vigoureux. L’IA Firefly de Photoshop intervient pour ça, répare quelques petits accidents du bois, nettoie le plancher.

Mots clés : , ,



Jeudi 4 avril 2024, 16h, galerie Patrick Seguin, Paris. Jean Prouvé, maison Les Jours meilleurs, 1956, bloc domestique central et poutre faîtière. Extraits des explications : « De conception très simple, elle est constituée de 4 éléments structurels principaux: une assise en béton, un bloc domestique métallique, une couverture autonome reposant sur une poutre faîtière et des panneaux de façade semi-porteurs. […] En dépit d’une commande ferme de plusieurs centaines d’unités et la prise en compte des adaptations techniques demandées, cette maison trop révolutionnaire pour son époque n’obtient pas les homologations officielles pour une production en série, l’Administration française n’admettant pas que la salle d’eau et la cuisine soient situées au cœur de l’espace d’habitation. Pour autant, Jean Prouvé n’acceptera pas de modifier son projet ; seuls cinq exemplaires de la maison Les Jours Meilleurs seront fabriqués et connaîtront des destins divers.»

Mots clés : , ,


Samedi 16 mars 2024, 15h, galerie Templon, Paris, 3e. Daniel Dezeuze, l’un des « tableaux », assemblages muraux de chutes de bois peint, références au Mexique et à des civilisations disparues.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciens