nature

Vous consultez actuellement les articles indexés nature.

« Ce que je me rappelle bien distinctement dans cette occasion, c’est qu’arrivant à Vincennes, j’étais dans une agitation qui tenait du délire. Diderot l’aperçut ; je lui en dis la cause, et je lui lus la prosopopée de Fabricius, écrite en crayon sous un chêne. Il m’exhorta de donner l’essor à mes idées, et de concourir au prix. Je le fis, et dès cet instant je fus perdu. Tout le reste de ma vie et de mes malheurs fut l’effet inévitable de cet instant d’égarement. Mes sentiments se montèrent, avec la plus inconcevable rapidité, au ton de mes idées. Toutes mes petites passions furent étouffées par l’enthousiasme de la vérité, de la liberté, de la vertu ; et ce qu’il y a de plus étonnant est que cette effervescence se soutint dans mon coeur, durant plus de quatre ou cinq ans, à un aussi haut degré peut-être qu’elle ait jamais été dans le cœur d’aucun autre homme. » (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, livre huitième)

En octobre 1749, Rousseau rend visite à Diderot enfermé au donjon de Vincennes. Selon la version de Rousseau, c’est Diderot qui l’incite à concourir au prix de morale de l’Académie de Dijon : « Si le progrès des sciences et des arts a contribué à corrompre ou à épurer les mœurs ». Après sa brouille avec Diderot, il sera dit que c’est Diderot qui lui aurait suggéré de prendre le contre-pied des idées reçues, fournissant ainsi le paradoxe sur lequel se fonderait la philosophie de Rousseau.

bois_27ans_1024.jpg
À l’emplacement approximatif de l’Université Paris 8, route de la Tourelle, bois de Vincennes, Paris 12e, lundi 28 janvier 2008, 13 h.
Lire la suite »

Mots clés : , , , , , , ,

Le vendredi 14 décembre 2007 à Tokyo, peu après 18 heures, non loin du Musée d’art contemporain (exposition « Space for your Future »), dans le quartier Miyoshi du district de Koto-ku, en direction de la station Kiyosumishirakawa, cette bouture de plante grasse crassula (ovata) a été prélevée juste à l’angle d’une maison (un comptoir-restaurant où des boulettes ont été achetées), dans une ruelle sombre. Transportée vers Paris par le vol Air France du samedi 15, elle a été mise dans un verre environ 32 heures après. Le 15 janvier 2008, elle est dans cet état là :

crassula_tokyo_2007.jpg
tokyo_crassula.jpg
Coordonnées approximatives du prélèvement : 35°40’55″N, 139°48’18″E.
Emplacement probable.

Voir la suite 11 septembre 2008 et juillet-août 2011 : http://jlggb.net/blog2/?p=6720.

Mots clés : , , , , , , , ,

14122007_precce4.jpg

Très tard ce vendredi soir, après la visite rituelle à ABC (Ahoyama Book Center), on le découvre pour l’occasion non loin de la tour Mori mais de l’autre côté du carrefour de Roppongi, c’est le « Tokyo Midtown ». On a vu ce quartier se transformer (on a logé souvent pas loin à l’Asia Center of Japan à Ahoyama); la dernière fois (en novembre 2005) c’était un chantier gigantesque.

Tokyo Midtown a été inauguré en mars 2007 sur le site de l’ancienne Japan Defense Agency (qui fut aussi celui des logements des militaires américains pendant l’occupation). Coût du projet: trois milliards de dollars. C’est un immense complexe de bureaux, 132 restaurants et commerces, deux musées, un hôtel et des appartements de luxe (à partir de 400 000 ¥, près de 2 500 € par mois pour 60 mètres carrés). Sa tour centrale, qui mesure 248 mètres, accueille notamment le premier Ritz-Carlton du Japon, où une nuit dans une suite avec vue sur le mont Fuji coûte 2,1 millions ¥ (environ 13 000 €). Sur le site, il y a aussi le Musée d’art contemporain Suntory ainsi que « Design 21_21 », conçu par Tadao Ando en collaboration avec Issey Miyake.

Architectes et designers: SOM, Nikken Sekkei Ltd., Tadao Ando Associates, Kengo Kuma and Associates, Sakakura Associates, EDAW Inc., Communication Arts, Inc., Frank Nicholson, Inc.

(Informations prises sur Internet; ce sont toujours les mêmes, tout le monde a dû copier le même dossier de presse).

Là, au premier sous-sol, des photos et quelques achats pour manger cette nuit avant le départ pour Narita vers 6h30, au « Tokyo Midtown Precce Premium », « supermarché d’épicerie fine » (ouvert jusqu’à 4 heures du matin).

Voir:
com_logo.gif

14122007_precce2.jpg
14122007_precce3.jpg
14122007_precce1.jpg
Precce Premium, vendredi 14 décembre vers minuit.

Mots clés : ,