octobre 2009

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour octobre 2009.

L’attention portée aux crassulas n’avait rien donné depuis 9 jours. Pourtant, beaucoup de petites rues de Pékin avaient été parcourues avec l’idée de dénicher un spécimen qui se prêterait au prélèvement rituel. Or, c’est à deux pas du logement du Hutong Dengcao qu’une crassula est apparue ce vendredi, juste avant la pluie. L’opération, soigneusement préparée pour être exécutée avec un maximum de rapidité et de discrétion, a pu avoir lieu dans l’ombre vers 20h30.

dengcao-crassula
Hutong Dengcao, samedi 31 octobre 2009, 9h30 (au moment du départ pour l’aéroport).

beijing-centre-est
Vue Google Earth du centre-nord-est de Pékin avec les positions de l’hôtel Sihe et de la crassula de la rue Dengcao.

crassula-dengcao-bouture
La bouture de la crassula Dengcao telle qu’elle est, dans son pot de yaourt, au sortir de la valise qui la rapporte à Paris.

Mots clés : ,

À l’est du quartier de hutongs où se trouve l’hôtel Sihe (voir : « Chantiers » du 22 octobre 2009), l’avenue Chaoyangmen est bordée, sur peut-être un kilomètre, par une série ininterrompue de petites boutiques, dans des bâtiments sans étages : restaurants (y compris un peu alternatifs et branchés), coiffeurs, vêtements, épiceries (y compris sur le modèle Seven-Eleven qu’on a au Japon), boulangeries à la française (en fait, modèle japonais aussi), teintureries, quincailleries, etc. Celle-ci, où l’on fabrique et vend des couvre-lits, est l’une des plus vieillottes, mais tellement pittoresque :

couvre-lits
Vendredi 30 octobre 2009, vers 20h (sous la pluie).

Mots clés : , ,

Dans beaucoup de galeries marchandes, grands magasins et autres malls de Pékin et de ses nouveaux quartiers périphériques, on pourrait multiplier jusqu’à 10 000 (comme on dit en chinois pour signifier la saturation) ce type de photos d’inscriptions. On peut simplement noter que le « Opening soon » est parfois le signe d’une fermeture, le commerce ayant fait faillite ou bien étant parti pour une galerie plus neuve et plus prometteuse.

opening-soon
Vendredi 30 octobre 2009, 19h, galerie marchande U-Town, rue du Marché Chaowei, Chaoyang, Pékin.

Mots clés : ,

qiansung gongyuan
dongjia
Jeudi 29 octobre 2009, 12h15. Pékin. À l’ouest du quartier de Dazhalan et de la rue Nanxinhua, le Qiansung Gongyuan Hutong fait partie des quartiers de hutongs qui sont en cours de réhabilitation. L’allée Dongjia vient d’être goudronnée après les travaux d’égouts et de distribution d’eau et d’électricité. On aimait ces quartiers, traversés maintes fois de 1980 à 1989. Beaucoup ont disparu, ont été remplacés par des avenues et de gros immeubles; mais il en reste pas mal qui semblent devoir durer en devenant plus habitables.

dengcao-eau
dengcao-electric
Jeudi 29 octobre 2009, 10h45. Idem pour le Dengcao Hutong et son quartier, du côté de Dongdan (voir « Chantiers » du 23 octobre 2009).

Mots clés : , , , ,

cl-21-11-08
Pékin, au carrefour de Xuanwumen, le 21 septembre 1985 à 11:08. Photo extraite de Pékin pour mémoire, 1985-1986.

Souvenir d’un dimanche de mai 1973 à Pékin : Robert Bosc (1909-1979) jésuite et professeur à l’Institut catholique de Paris, Jean Cardonnel (1921-2009), dominicain, considéré comme « prêtre rouge » en 1968, voulurent voir l’église Nantang. Ils constatèrent qu’elle était ouverte. La Cathédrale Nantang (??, Cathédrale du Sud) ou Cathédrale de l’Immaculée Conception, la plus ancienne de Pékin, date du milieu du 16ème siècle. Elle a été reconstruite en 1657, détruite par un incendie en 1775, reconstruite en 1904 sous sa forme actuelle. Elle a été restaurée à l’occasion des jeux olympiques de 2008. Une messe en français s’y tient le dimanche à 18h.

cathédrale-1280
cathédrale-façade
Pékin, Cathédrale du Sud, Jeudi 29 octobre 2009, 11h35.

Mots clés : ,

sihe-soleil
Jeudi 29 octobre, 8h16, lever de soleil sur la rue (hutong) Dengcao, Pékin, depuis la chambre N°9 de l’hôtel Si He.

sihe-porte
Jeudi 29 octobre, 10h, porte de la chambre N°9, hôtel Si He, 5 Dengcao Hutong, Pékin.

sihe-cour
Jeudi 29 octobre, 10h, cour de l’hôtel Si He.

sihe-hutong
Jeudi 29 octobre, 10h, 5 Dengcao Hutong, district de Dongcheng, Pékin : l’hôtel Si He. Voir le billet du 23 octobre : « Chantiers ».

sihe-prospectus-2006Le 16 avril 2006, L. sort de l’hôtel avec un prospectus à la main : il est dit que la maison à cour carrée (Siheyuan, 北京四合院宾馆) a été construite au début des Qing (1644-1911), qu’elle a été habitée par Mei Langfang (1894-1961) le grand acteur d’Opéra de Pékin.

Mei LanfangMei Langfang [dr].

Mots clés : , ,

livre-tracteur
révolution
Mercredi 28 octobre 2009, 16h, Musée de l’Académie centrale des Beaux-Arts, Pékin (voir Arata Isozaki), exposition « Chinese Graphic Design in the 20th Century », détail d’une affiche : Révolution technologique et culturelle, 1958.
Jolie image, énigmatique (magrittienne) et amusante. Alors il faudrait la démonter — ce qui, aujourd’hui ne doit pas être trop difficile — pour comprendre le gap avec ce qui se passe en 1958, ou bien, si elle n’est pas elle-même une aporie, pour voir en quoi elle y participe.

atomium-1958
Bruxelles, 1958, l’Atomium. [dr]

Mots clés : , ,

L’Institut Central des Beaux-Arts de Chine, devenu la CAFA (China Central Academy of Fine Arts) avec son déménagement du centre de Pékin vers le nord-ouest (finalement pas si loin que ça) est un ensemble immense de bâtiments trop austères et massifs, malgré leur qualité géométrique de brique grise. L’architecte japonais Arata Isozaki a été imposé par l’aile « progressiste » des administrateurs et enseignants pour le très récent musée (octobre 2008) : c’est un lieu très vaste (14 777 m2), ouvert et convivial, qui arrondit littéralement les angles.

cfa-Isozaki-0
cfa-Isozaki-1
cfa-Isozaki-2
cfa-Isozaki-3
Mercredi 28 octobre 2009, vers 15h30.

isozakiArata Isozaki (1931-) [© Rafael Vargas]

Mots clés : , ,

cafa-media-1
Rendez-vous à la China Central Academy of Fine Arts (Pékin), Digital Media LAB, mercredi 28 octobre 2009, 14h. L’une des salles d’étude des étudiants-chercheurs.

cafa-media-2
Sur le fauteuil rouge, M.G., vice-recteur de la School of Design et directeur du Digital Media LAB, en conversation avec, sur la chaise bleue, Y.X., son  condisciple (1979-1984) de la section Gravure de la même école, aujourd’hui professeur en arts à l’Université Paris 8.

Mots clés : , , ,

À Pékin, le magasin de chaussures (longtemps l’usine a été derrière et c’était une marque de sérieux) Buyingzhai (???), au début de la rue Dazhalan à gauche, est l’un des lieux témoins d’une Chine ancienne (il a été fondé en 1858) modernisée au XXe siècle, un vestige de la manière RPC à peine marqué par l’énorme transformation économique et culturelle du début du XXIe siècle (on peut aussi commander sur Internet : http://www.buyingzhai.cn).

???

C’est là qu’il faut aller si l’on veut des chaussures-pantoufles noires, traditionnelles mais à semelles doublées de caoutchouc, c’est-à-dire plus authentiques que celles produites pour les touristes et les vieillards nostalgiques (dont la semelle est en tissu).

pantoufles-dashalan
Mardi 27 octobre 2009, 16h. Survivance (de quelle époque ?) : les vendeuses sont derrière des comptoirs avec leur stock à portée de main, elles passent les chaussures aux clients et leur parlent à distance.

reçu-pantoufles
Le modèle auquel on est fidèle : 20 yuans (environ 2 euros) pour la plus grande pointure, 28,5 cm (très rare).

pantoufle

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens