typographie

Vous consultez actuellement les archives pour le thème typographie.

Les Herbes folles, le dernier en date des films d’Alain Resnais, très critique, drôle, référentiel et autoréférentiel, moins morbide que le précédent (Cœurs) mais plus inquiétant.
Voir le billet du 26 mai 2009, Alain Resnais à Cannes.

générique
cinéma
avion
fin
Dimanche 22 novembre 2009, séance de 20h, cinéma MK2 Bibliothèque.

Commentaire par L.A., 23 nov. 2009 :

loin d'où 240
Claudio Magris, Loin d’où ? Joseph Roth et la culture juive-orientale. Paris: Seuil, coll. « Le Don des langues », 2009, 480 pages.

Mots clés : , ,

cinéma-carouge
Jeudi 15 octobre 2009, 17h, Carouge, cinéma Bio, 47 rue Saint-Joseph.
Ce qui est bien avec les cinémas : il y a un intérieur, mais aussi un extérieur, et c’est écrit dessus.

Le cinéma a été construit en 1928, Paul Perrin architecte. Depuis 2004, le bâtiment est inscrit à l’Inventaire du patrimoine architectural genevois. Il a été restauré en 2007.

Mots clés : ,

Lundi 12 septembre, librairie La Hune, présentation du dernier livre de Ruedi Baur, graphiste, designer.
Ruedi Baur, Intégral, Anticiper, Questionner, Traduire, Distinguer, Irriter, Orienter, Inscrire, 500 pages, 1600 images, Lars Müller Publishers.

livre-ruedi-baur

ruedi-b
Ruedi Baur dédicace son livre.

Site de Ruedi Baur : http://www.ruedi-baur.eu/

Mots clés : ,

bienal
Vendredi 11 septembre 2009 vers 20h30, inauguration de la biennale d’Istanbul.

Extrait de 77 secondes du discours-performance des quatre commissaires
(Collectif What, How & for Whom/WHW de Zagreb : Ivet ?urlin, Ana Devi?, Nataša Ili?, Sabina Sabolovi?)
lors de l’inauguration de la biennale d’Istanbul le 11 septembre 2009 vers 20h30.

whw-istanbul-bienal
Le collectif WHW devant plus de 2 000 personnes, dont, assis sur des chaises, les officiels, les sponsors, les invités de la presse et des musées etc.

On ne discute pas ici le bien fondé de la référence massive faite à Brecht par les commissaires de la XIe biennale d’Istanbul. On s’amuse à la rapprocher des archives de la mise en scène, fin 1968, par Gaston Jung au théâtre de recherche Les Drapiers de Strasbourg, de la « pièce didactique » de Brecht : L’Importance d’être d’accord (1929).

bb-catalog

Catalogue de la XIe biennale d’Istanbul, 2009.

bb-bureaux
bb-citation
bb-ihr
bb-sind
Samedi 12 septembre 2009, 14h, Tobacco Warehouse, Tophane, Istanbul. Le caractère employé est le Base Twelve dessiné par Zuzana Licko pour Emigre en 1995, utilisé dans Moments de Jean-Jacques Rousseau, 1996-2000.

bb-arche-IX
Bertolt Brecht, Théâtre complet, L’Arche, Paris, 1961, deuxième édition, 1964.
Archives jlggb.

drapiers-1968-1
drapiers-1968-2
drapiers-1968-3
Six pages d’un livret de 12 pages (185 x 128 mm) : Recherches-Cahiers des Drapiers, Strasbourg, N°1, octobre 1968. Maquette : J.-L.B. + J.-L.B. Archives jlggb.
La composition (typographie authentique par l’IREG, Strasbourg) est en caractère Europe, comparable au Futura (Bauhaus, Paul Renner) vendue depuis 1930 par Deberny et Peignot.


brecht-drapiers-2-1024

Bertolt Brecht : L’Importance d’être d’accord, mise en scène par Gaston Jung, avec René-Marie Féret, Eve de Cantellauve (photo) et d’autres, dont Robert Gironès, Gérard Chaillou, Jean Hutin, etc.
Scénographie : J.-L.B. assisté de J.-L.B. Photo jlggb.

Mots clés : , ,

tuz-biber
Petit manuel de turc du vol Turkish Airlines de 17h35 Paris-Istanbul, jeudi 10 septembre 2009, 21h30.

Mots clés : , , ,

albi-nuit-1
albi-nuit-2
Albi, rue Roquelaure, mardi 7 juillet 2009, 22h50.
Pour les touristes, on conserve quelques vieilles enseignes peintes. Très bien. Certaines, plus récentes, moins pittoresques, méritent qu’on s’y intéresse aussi.

Mots clés : ,

closed
Londres, Denman Street (Piccadilly), vendredi 26 juin 2009, 19h.

fragile
Londres, Duke of York Street (entre Piccadilly et Pall Mall), samedi 27 juin 2009, 14h20.

L’hypothèse de l’hypoténuse consiste à généraliser le constat que, dans l’activité de prise de vue, on commence par saisir le sol qui est devant soi, comme pour vérifier que ce que l’on photographie appartient au même monde que ce qui nous porte.

Mots clés : , , , ,

le-point-basque
Aix-les-Bains, mardi 16 juin, 14h45. Soleil et chaleur. Poursuite de la tentative d’inventaire des devantures intéressantes de l’Aix-les-Bains de la grande époque. Voir « La vie des vitrines ». Ce magasin, rue du Casino, a fait partie de l’Hôtel Métropole (1884). Ce qui est remarquable : le cadre épais façon tableau; l’enseigne très haute (voir le Studio Henry à Paris) et son décor de volutes années 40; la typographie de la bâche : le Banco. En broderie, le point basque est un point de chaînette torsadé. Valdrôme est une marque de cotonnades imprimées « indiennes-provençales » dont le siège est à Valence (Drôme); ce magasin en a un grand choix.

banco-1951

Banco, dessiné par Roger Excoffon, 1951, fonderie Olive, Marseille.

Mots clés : , ,

Dans sa récente campagne de publicité (trois semaines, 41 chaînes) pour le lancement d’une gamme discount destinée à contrecarrer l’avancée du hard discount, la société Carrefour « positive » la crise. Voici ce que déclarent son site, ses affiches, ses spots :

Dans un contexte économique difficile, votre pouvoir d’achat est plus que jamais votre principale préoccupation. Mais vos besoins essentiels subsistent et vous cherchez en permanence les solutions pour y répondre au mieux.
C’est pourquoi aujourd’hui, nous lançons une offre sur mesure, une offre qui réponde à vos besoins essentiels tout en maîtrisant votre budget.
Pour vous, nous lançons la gamme Carrefour Discount.
Pour nous, vous êtes importants !
C’est pourquoi nous avons décidé de créer une campagne TV entièrement dédiée à nos clients.
Pour vous, nous baissons nos prix tout en gardant la garantie de qualité Carrefour.

carrefour-personnages
Lien vers le site Carrefour Discount (tant qu’il existe).

Images de clients, annoncés, dans une pré-campagne de teasing, comme VIP, c’est-à-dire « Very Important Pierrette », ou Pauline, Patrick, Pablo, les personnages des affiches sont aussi dans de spots télé. Ces scènes amusantes, humoristiques et gentiment populistes en deux volets, de 20 s puis de 8 s, commençent toutes par la déclaration solennelle : « Derrière cette grand marque discount, il y a des gens vraiment importants. » Les emballages des  produits, à fond blanc, sont d’un graphisme délibérément pauvre, ordinaire, dispersé. Les communiqués de Carrefour disent : « l’identité visuelle de la gamme Carrefour Discount a été pensée pour être simple, moderne et facile à repérer : le logo est facilement identifiable, le packaging des produits est blanc, sans artifice, avec une segmentation de couleurs très franche pour plus de lisibilité. » Les personnages aussi laissent du vide autour d’eux. Ils sont pâles, aimablement peu riches, bien décidés à continuer à consommer avec plaisir, mais pas trop.

carrefour
À l’angle de la rue de Montreuil et du boulevard Voltaire, mardi 26 mai 2009, vers 18h. Affichage sur un abribus. On le constate sur cette photo — pas spécialement étudiée —, la réalité de la rue est toujours plus compliquée, plus subtile, plus riche et plus difficile à lire que la publicité. Dans la moitié gauche, plutôt confuse, il y a 9 personnes (en n’oubliant pas le nourrisson). Dans la partie droite, claire, fade, le simple portrait d’une dame sympathique (on reconnaît vaguement une actrice), calme, modérément décidée à résister (les quatre personnages croisent les bras).

Marketing de crise. Même pas cynique. Au moins, on peut apprendre à quoi ressemblent les moyens-pauvres honnêtes.

pauline

Affiche dans le métro. 15 mai 2009. [Photo PK].

Mots clés : , , , ,

Si « jlggbblog » a commencé le 1er décembre 2007, certains sujets avaient été faits pour un futur blog ou plutôt dans un esprit « blog », avant la lettre. C’était le cas surtout avec des photographies mais parfois aussi avec un objet collecté, une remarque, une idée. Les billets du « blog d’avant le blog » sont une façon de combler un « retard », d’utiliser des archives, de donner un écho aux billets qui eux sont « en temps réel ». Les billets du « blog d’avant le blog » sont, par principe, titrés avec leur date de référence.

Pour être distingués, ils seront marqués du signe d’une spirale qui est aussi, depuis aujourd’hui, la « favicon » de jlggb.net. C’est le petit signe qui précède l’URL et se retrouve aussi dans les signets. Ça fait chic.

La marque de la spirale vient d’un véritable tampon, trouvé à Tokyo dans l’un de ces rayons qui ne vendent que ça (magasin Parco-Loft à Shibuya). Les tampons sont collectionnés par les jeune filles, mais pas seulement. Ils sont en tout cas un aspect des plus significatifs du phénomène kawaii (mignon, etc.) puisqu’ils touchent à l’écriture, à la correspondance, à la signature, aux figurines et personnages mascottes, etc. Un exemple de site de vente (américain) : From Japan With Love.

tampon-spirale
Samedi 23 mai 2009, 23h00. Tampon OS-787AG – Beverly®, médium, mousse bleue, caoutchouc blanc, 20 x 20 x 20 mm, ¥273, Japon, 2007.

À partir de là, la spirale a été scannée et un bandeau-image a été fabriqué sous PhotoShop avec la mention « Le blog d’avant le blog » pour être mis sur les billets correspondants :

blog-blog

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens