Japon

Vous consultez actuellement les articles indexés Japon.

En 1979, les Éditions du Seuil publiait l’ouvrage de François Cheng, Vide et plein – Le langage pictural chinois, qui faisait beaucoup progresser la compréhension de la peinture chinoise. En les publiant sous le titre Le vide et le plein, Hoëbeke en 2004 puis Folio aujourd’hui en 2009, semblent détourner de leur littéralité les Carnets du Japon, 1964-1970, de Nicolas Bouvier. On se demande aussi pourquoi la photo trop récente et trop mise en scène d’un image maker, Steeve McCury, a été préférée à une photo de Nicolas Bouvier (peut-être la couleur).

le vide et le pleinlunettes

fnac-forumPhoto faite au iPhone.

Mardi 29 septembre 2009 vers 13h. Le Maître qu’il ne faut pas photographier est croisé à la Fnac alors qu’il achète le « nouveau » livre de Nicolas Bouvier. C’est l’occasion de ce billet. On remarque qu’il porte des lunettes noires bizarres, avec écouteurs, peut-être avec caméra. Ce serait intéressant de l’avoir vérifié, pour connaître vers quoi tend le Preneur de vues.
Note du 5 octobre 2010 : la vérification a lieu, RER ligne B, voir http://jlggb.net/blog3/?p=3375

japon
Le tableau se boucle avec Japon, par Yéfime, 1959, collection « Petite Planète », créée par C.M. Ce fut une première rencontre avec le Japon. Question qualité de maquette, 50 ans après, « il n’y a pas photo ». [Archives jlggb].

Mots clés : , ,

plusminuszero

Le nom de Naoto Fukasawa revient régulièrement dans ce blog : magasin Plus Minus Zero à Aoyama, Tokyo, lampestoaster, porte-manteau, « super-normal », etc. Parfois son nom ne devrait pas apparaître, Muji oblige. Cette fois c’est au contraire « sa marque » : http://www.plusminuszero.jp/. Les petits objets de la série « 2.5R », Plus Minus Zero 5e édition, 2008, sont vendus à 3 ou 4 endroits à Paris. Minimalisme aristocratique. Ce que la photo ne rend pas : une texture au grain soyeux. Bel objet.

2e280a25r

« 2.5R » is the name given to a series of products of dimensions 58.5mm x 58.5mm x 29.3mm – a square of a size that fits comfortably in the hand – and which have different functions. The name comes from the fact that the corners of these boxes all have an R of 2.5mm. A long time ago, the corners of wooden furniture and fixtures were not rounded; the corners were planed off, and this « chamfering » relaxed any excessive sharpness. Since the size of this chamfering translated into an R of 2.5mm, 2.5R is a roundness of the corners that feels comfortable to the touch. These gentle boxes, like building blocks, are a platform to bind together different products. Joining the 2.5R series line-up this time is an analog alarm clock, a thermometer/hygrometer, an LCD alarm clock and a digital timer.

minuteur-plusminuszero
Vendredi 12 juin 2009, 16h. Plus Minus Zero, Japon, digital timer, 2008.

Mots clés : , , ,

Bol à riz en porcelaine, Masahiro Mori, 1992. Exposition « Wa : l’harmonie au quotidien », Maison de la culture du Japon, Paris, samedi 6 décembre 2008, vers 15h. Remarque : il est interdit de photographier dans cette exposition. Cependant, dans un « espace découverte », on peut toucher certains objets (attachés à la table). Alors pourquoi ne pas les saisir optiquement ? D’ailleurs, l’appareil utilisé — on voit son ombre — est le même que celui qui est exposé ici au titre du design (Ricoh). Voir, dans jlggbblog, le livre Super Normal.

Masahiro Mori (1927-2005) est l’un des grands réformateurs du design japonais, de ceux qui, comme on le répète dans les articles sur les produits japonais, ont fait passer le Made in Japan du signe de bon marché à celui de qualité. Travaillant à réintroduire des éléments de la tradition artisanale (japonaise) dans la modernité (américaine), il s’est attaché à concevoir des céramiques pouvant être fabriquées en usine tout en ménageant des irrégularités ou en demandant une décoration à la main propre à multiplier les singularités et les styles. Ainsi, la série « Shallow Rice Bowls » décline la même forme très aplatie en 300 décors différents. Masahiro Mori fait un principe de croiser l’originalité et la perfection du style avec une production de masse aux prix accessibles. L’objet emblématique de ce projet est le récipient à sauce de soja « G-type » conçu en 1957 pour la porcelainerie Hakusan Toki Company Limited à Hasami, Nagasaki, produit aujourd’hui à plus de 2 millions d’exemplaires. La série de plats et tasses « WA » créée par Masahiro Mori en 2004 pour Muji en porcelaine Hakuji (fabriquée à Hasami, dans l’île de Kyûshû qui est le lieu principal de la porcelaine japonaise) présente un rapport subtil entre le blanc lisse pur et une surface discrètement striée blanc sur blanc.

Wa est précisément le titre de l’exposition de design japonais que présente la Maison de la culture du Japon. Wa signifie « harmonie ». Selon le catalogue, cette conception traditionnelle de l’harmonie « consiste à concilier des notions antagonistes afin d’opérer leur synthèse à un niveau plus élevé ».

Masahiro Mori et la collection « Shallow Rice Bowls » [dr]

Bouteille à sauce de soja « G-type »

Porcelaine Hakuji pour Muji

Mots clés : , ,

kyoto bus livre 2008
Samedi 26 avril 2008, 14h, Kyoto, autobus vers le Musée national. Le livre classique est étroit, ses lignes sont verticales et se lisent de droite à gauche. Les doigts de la main gauche sont allongés pour supporter le livre tandis que ceux de la main droite contrôlent le feuilletage.

Mots clés : ,

hirayu onsen 2
hirayu onsen 3
hirayu onsen
Mardi 22 avril 2008, mercredi 23, Onsen (bain thermal) Mozumo de Hirayu Onsen, à moins d’une heure à l’est de Takayama, préfecture de Gifu.

Mots clés : ,

Takayama Kusakabe
Takayama Yoshijima
Mardi 22 avril 2008, 11h, Takayama. La maison Kusakabe ((1879) et la maison Yoshijima (1908) sont des mondes d’élégance et d’ingéniosité. Ce furent les deux premières à être classées monuments historiques au Japon.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciens