juillet 2014

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour juillet 2014.

ailante voltaire
tronc ailante voltaire
sophora voltaire
tronc sophora voltaire
Jeudi 31 juillet 2014, 11h30, boulevard Voltaire, tout près de la place de la Nation. Parce que nous l’avons à l’esprit depuis Bâle au mois de juin, l’ailante nous saute aux yeux à deux pas de chez nous. Avec un doute : cette fin du boulevard Voltaire, comme le haut du faubourg Saint-Antoine, comme l’avenue Philippe Auguste, est plantée de sophoras. Des arbres qui se ressemblent, avec leurs feuilles composées pennées. Pourtant la différence s’impose : si les fleurs de l’ailante passent inaperçu, ses fruits en grappes de samares jaunes le « fleurissent » l’été. Les sophoras fleuriront bien plus tard, avec des pétales qui envahiront les trottoirs puis des fruits en gousses. La différence d’écorce est conforme à ce que disent les fiches botaniques : lisse et fissuré. On dit que le sophora, comme l’ailante, a été rapporté de Chine — bien que l’un et l’autre soient nommés « du Japon » — par le père Jésuite Pierre Nicolas Le Chéron d’Incarville en 1747 et 1751. Mais le premier est fidèle à sa mission d’alignement avec un exotisme convenu, quand l’autre se révèle débridé avec le panache de se poser en chef de file.

Mots clés : , , , ,

sciences po escalier 28
Mardi 29 juillet 2014, 12h — 17h, Sciences Po, 28 rue Bonaparte, Paris 6e. L’un des escaliers de l’Hôtel de Fleury, construit en 1772, transformé à partir de 1831 pour l’École nationale des ponts et chaussées, entré en 2009 dans la configuration de l’Institut d’études politiques de Paris. On peut s’interroger sur sa relation avec ce qui se passe, les 28 et 29 juillet 2014, dans l’amphithéâtre voisin, la Conférence d’évaluation finale du programme EME — Enquête sur les modes d’existence — inspiré par Bruno Latour : « L’enquête prétend modifier la présentation que les Modernes donnent d’eux-mêmes depuis que l’irruption des mutations écologiques ont transformé leur situation. Le projet d’une modernisation étendue à la planète entière s’est heurté depuis peu aux réactions imprévues de la planète. On peut se désespérer, nier le problème, serrer les dents en espérant un miracle. On peut aussi enquêter sur ce que le projet moderne a signifié pour trouver comment il pourrait être à nouveau repris et institué. » On y a entendu toute une série de personnalités scientifiques et philosophiques : Bruno Latour, Isabelle Stengers, Barbara Cassin, Peter Weibel, Simon Schaffer, Patrice Maniglier, etc. http://www.modesofexistence.org

Mots clés : ,

ailantes cascades 2014
Dimanche 27 juillet 2014, 12h30, passage Fernand Raynaud, Belleville, Paris 20e. Un espace vert historique, qui n’est encore ni officiel, ni public, avec de grands ailantes, et aussi des petits qui poussent de l’autre côté du mur, dans l’étroit passage en pente qui le borde, reliant la rue de l’Ermitage, en haut et la rue des Cascades, en bas. C’est la parcelle Kemmler, qui a été achetée par la Ville en 2013 (822 m², 2 641 000 €). Le site du Conseil de quartier de Belleville parle d’un « paysage de sous bois très rare à Paris », d’un «espace où la nature a repris ses droits en pleine ville », avec « principalement des ailantes — espèce dite invasive que les jardiniers savent maîtriser — et des acacias. » On note la précaution.
http://belleville20.wordpress.com/2013/11/25/43-rue-de-lermitage/

Mots clés : ,

lotus ter jdp 2014
Lundi 21 juillet 2014, 19h, Jardin de l’école de botanique, Jardin des plantes, Paris 5e. Écriteau : Nelumbo nucifera. Lotus sacré. Régions chaudes de l’Asie. Floraison d’une évidence, irruption dans l’impermanence, incision dans les circonstances : on dirait un haiku.

Mots clés : ,

bb-ha-couv
bb-ha-citation
Mardi 15 juillet 2014, 19h. Parce qu’Anne, qui termine sa thèse sur l’observation et la surveillance dans l’art contemporain, me demande de vérifier la traduction d’un fragment de Brecht, Histoires de monsieur Keuner, je sors Histoires d’almanach, traduction de Maurice Regnault, L’Arche, édition de 1973, page 148 :

Histoires de Monsieur Keuner
Quand Monsieur K. aimait quelqu’un
« Que faites-vous, demanda-t-on à Monsieur K., quand vous aimez quelqu’un ? »
« Je fais de lui un portrait, dit Monsieur K., et je prends soin qu’il lui ressemble. »
« Qui ? Le portrait ? »
« Non, dit Monsieur K., l’homme. »

Geschichten vom Herrn Keuner
Wenn Herr K. einen Menschen liebte.
« Was tun Sie, wurde Herr K. gefragt, wenn Sie einen Menschen lieben ? »
« Ich mache einen Entwurf von ihm, sagte Herr K., und sorge, daß er ihm ähnlich wird. »
« Wer ? Der Entwurf ? »
« Nein, sagte Herr K., der Mensch. »

Mots clés :

ailante racine
Lundi 14 juillet 2014, 17h30, rue Racine, Paris 6e. Dans l’intervalle entre la vieille et belle façade marquée École Royale Spéciale de Dessin — l’ancêtre de notre École nationale supérieure des arts décoratifs, créée en 1765 —, et l’arrière de l’École de médecine — et du réfectoire des Cordeliers —, un arbre jaillit vers le ciel. C’est un « monte-aux-cieux », un ailante. La description courante de cet arbre, « espèce introduite au 18e siècle, naturalisée en France, envahissante », dit : « feuille pubescente et glanduleuse »; « odeur désagréable »; « xérophile à mésohygrophile (capables de survivre à une sécheresse) »; « profite des catastrophes naturelles en forêt (tempêtes, insectes défoliateurs, etc.) pour proliférer »; « capacité invasive dans des trouées ne bénéficiant que d’un faible éclairement »; « croissance exceptionnellement rapide »; « propriétés allélopathiques »; « la médecine chinoise utilise l’écorce, les fruits ou les racines pour le traitement de différentes affections (maladie nerveuses, dysenterie…) »; « les feuilles ont été utilisées pour la production de soie à partir des cocons d’une larve de papillon parasite, le bombyx de l’ailante samia cynthia »; « donne un miel au goût musqué »; « l’écorce et les feuilles pouvant provoquer des irritations allergiques, il est préférable que les manipulations de l’ailante glanduleux se fassent avec des gants »; « tous les débris végétaux d’ailante devront être brûlés et non compostés et encore moins laissés simplement en l’état, de façon à ne pas favoriser la dissémination des graines ou la reproduction végétative à partir de fragments de racines »; « l’ailante possède d’innombrables facultés biologiques lui permettant d’interférer sur la croissance et la survie d’autres espèces »; etc.
Exemple d’un document : http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/47/32/67/PDF/NO2009-PUB00028261.pdf
Voir : « Immigré », http://jlggb.net/blog4/?p=1403

Mots clés :

pays bas hublot
pays bas verre
Samedi 12 juillet 2014, 14h — 16h, Versailles. Solar Decathlon met en compétition dix équipes d’étudiants concevant des maisons qui utilisent seulement l’énergie solaire. L’équipe de Delft transforme un pavillon des années 60 : des cylindres en métal descendent la lumière du toit vers les pièces, une véranda capte et stocke la chaleur, etc. http://www.pretaloger.nl

Mots clés : ,

TT the guardian
TT i tempi doppi
TT prepared space
Mercredi 9 juillet 2014, 17h — 18h, Genève, Mamco. Tatiana Trouvé (1968, Cosenza, Italie, vit à Paris), The Guardian (chaise du gardien, tige en cuivre qui garde la place du gardien, deux sachets en bronze, un sachet en plastique avec peinture, œuvres contenues dans le mur); I Tempi doppi, lampe allumée reliée à une lampe éteinte; Prepared Space, fentes découpant le sol et les murs, calles en bois et en métal.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens