sinistrovolubile

Vous consultez actuellement les articles indexés sinistrovolubile.

Il est très difficile de décrire un mouvement hélicoïdal. C’est une ancienne plaisanterie que de demander à une personne ce qu’est un escalier en colimaçon et de s’amuser à la voir décrire un cercle du doigt en montant. Deuxième difficulté de la pensée : le sens d’un mouvement hélicoïdal. Un dictionnaire dit : « Sinistrovolubile : terme de botanique. Volubile à gauche. Le haricot est sinistrovolubile, c’est-à-dire que la tige en montant se dirige vers la gauche, en d’autres termes de droite à gauche. » Mais encore ? On peut très bien voir le mouvement de dévissage comme allant de gauche à droite. On dit visser ou dévisser : encore faut-il avoir ce sens dans la mémoire du geste. On se rabattra sur le sens des aiguilles d’une montre (= dextrogyre). Dans les loggias du Nice-Savoie, on observe le chèvrefeuille et le polygonum : sinistrovolubiles. Mais le volubilis (ipomée) n’est pas sinistrovolubile, il est l’inverse (voir figure). Au fait : comment cette tige a-t-elle trouvé le fil de fer (elle vient de l’autre balcon) et pourquoi s’attache-t-elle si soigneusement à cet endroit là ?

Sur un sujet voisin, voir l’article « Entrelacs ».

volubilis
Aix-les-Bains. Mercredi 17 juin 2009, 12h20.

Mots clés : , ,