Exposition et musée

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Exposition et musée.

graffitifleur
Qilé W. & Alex G., associés dans Thinline (voir leur blog), produisent des vêtements et des objets ornés de graffitis et de fleurs, très habilement tracés à la main avec des encres aux couleurs franches, de l’or et de l’argent, du blanc et du noir, « au croisement du graffiti urbain et de la peinture chinoise ».

pingpong
Vendredi 6 mars 2009, 15h, exposition Thinline à la SEMA, 23 avenue Daumesnil, Paris 12e, balle de ping-pong peinte.

thinline
Jeudi 23 octobre 2008, 19h Q. (aka F.) et A. au salon d’art Slick, stand Miss China, Centquatre, rue d’Aubervilliers, Paris 19e.

Mots clés : , ,


Jeudi 5 mars 2009, 21h55, photographiée dans l’exposition Gakona au Palais de Tokyo, une sculpture de Roman Signer, Parapluies, 2009 (deux parapluies, fil nylon, bobines Tesla, dimensions variables, assistance, conception et réalisation, Jürg Nänni, conception bobines Tesla, Finn Hammer, courtesy Galerie Art:Concept, Paris).

Gabriel Loppé (1825-1913), La tour Eiffel foudroyée, 1902,
épreuve sur papier, Paris, musée d’Orsay.
Crédit photographique de la reproduction : ©Photo RMN, ©Hervé Lewandowski.

Coïncidence. Pour l’affiche et l’invitation de l’exposition Electra au Musée d’art moderne de la ville de Paris, du 10 décembre 1983 au 5 février 1984, avait été trouvée, au Palais de Tokyo (dans le fonds Eiffel qui ensuite devait aller au Musée d’Orsay), cette photographie de Gabriel Loppé, peintre, photographe et alpiniste. Depuis, elle a été souvent reproduite.

Invitation de l’exposition Electra, 1983, maquette : J.L.B.

Mots clés : , , ,

Exif_JPEG_PICTURE
Berlin, mercredi 4 février 2009, galerie [DAM]Berlin, 37 Tucholtskystaße, dans le contexte de Transmediale Berlin 2009. La pièce conçue par Christoph Korn (*1965) en 2008, intitulée NON Maschinen, consiste en cinq ordinateurs. La 1ère application éteint l’ordinateur après 11 jours sans rien produire auparavent. La 2ème gère une « simple NO Machine » (?). La 3e est plus complexe, sans bouton de démarrage. La 4e qui compte jusqu’à cinq pendant trois jours. La 5e consiste seulement en un bouton OFF. Site : http://www.christophkorn.de

Mots clés : , ,

beuys_messer
Berlin, Hamburger Bahnhof, dimanche 25 janvier 2009, 14h27. Joseph Beuys, Wenn Du Dich schneidest, verbinde nicht den Finger sondern das Messer, 1962. (Quand tu te coupes, ne bande pas le doigt mais le couteau)

beuys_zimmer11
beuys_zimmer2
Berlin, Hamburger Bahnhof, dimanche 25 janvier 2009, 14h. Joseph Beuys, Voglio vedere le mie montagne, 1950-1971. Beuys a rassemblé des meubles de sa jeunesse. Ils sont reliés par des plaques de cuivre, conductrices d’énergie. Les objets portent une série d’inscriptions à la craie : sur l’armoire, « Vadrec(t) », mot celtique pour glacier; sur la caisse, « Felsen » (falaise); sur le lit, « Walun » (vallée près de Silvaplana); au dos du miroir, « Cime » et « Pennin » (noms de sommets des Alpes valaisannes); sur le fusil, « Denken » (pensée). « Voglio vedere le mie montagne » est ce que prononce le peintre suisse Giovanni Segantini au moment de sa mort en 1899 en Engadine. Pour Beuys, la montagne est l’archétype du sommet de la conscience de soi.

LeDueMadri
Giovanni Segantini, Le due madri, 1898-1900, Bündner Kunstmuseum, Coire, Suisse.
Voir aussi les montagnes de l’Engadine dans le billet « Lej da Segl » du 23  juillet 2009.

Mots clés : , ,

hamburger_bahnof
Dans la Hamburger Bahnhof de Berlin, gare devenue musée d’art contemporain. Exposition Beuys. Die Revolution sind wir. Dimanche 25 janvier 2009, 13h59.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciensArticles plus récents ›