verre

Vous consultez actuellement les articles indexés verre.

Le renom (Vie des objets. Ch. 31)

fuga orrefors coupe
fuga orrefors ticket
Vendredi 5 décembre 2014, 22h, 93bis. Le feuilletage à la librairie du Centre Pompidou d’un livre Taschen consacré au design scandinave a remis un objet à l’esprit de celui qui l’avait acheté, le 17 août 1963, dans une boutique dédiée aux objets « design » du grand magasin Nordiska Kompaniet située au centre de Stockholm dans le parc Kungsträdgården, ici. Ce petit bol (90 mm x 50 mm) en verre rouge de la maison Orrefors, nommé Fuga — noms inscrits sur la base par un relief du verre — est de Sven Palmqvist (1906 — 1984), créateur de renom qui inventa, en 1954, une méthode consistant à centrifuger le verre en fusion à l’intérieur d’un moule. La série de coupes Fuga issue de ce procédé remporta une médaille d’or à la XIe triennale de Milan en 1957. Ce petit bol en verre rouge est resté à proximité de son acquéreur qui, à l’occasion de cette célébration, a retrouvé la facture de chez NK, où l’on peut voir que le prix en était de 5,75 couronnes, accompagné d’une autre coupe, bleue, plus basse, à 4,25 couronnes.

Coupole de Vincennes

vincennes coupole
Lundi 11 août 2014, 13h, Vincennes. L’hôtel de ville de Vincennes a, au dessus de ses escaliers monumentaux, une vaste coupole en verre produite par la maison Dindeleux en 1935. On connaissait celle des thermes d’Aix-les-Bains, plus radicale, sans couleurs — voir : http://jlggb.net/blog4/?paged=2 —, quand celle-ci fait plus de 12 mètres de diamètre avec dix mille éléments de verre.

Béton armé translucide

coupole thermes aix
Lundi 4 août 2014, 12h30, Aix-les-Bains. En compagnie d’Alain, architecte, s’engage une série de visites architecturales. L’établissement thermal d’Aix-les-Bains, dans sa version de 1933 dite Pétriaux, du nom de l’architecte, comporte une belle coupole en mosaïque de verre. On peut trouver qu’elle a été conçue et construite par la maison Pierre Dindeleux à Paris, inventrice d’un « béton armé translucide », qui a à son actif une coupole comparable mais semble-t-il plus grande encore à l’hôtel de ville de Vincennes (1935, voir : http://jlggb.net/blog4/?p=1720) et surtout la Maison de verre du docteur Jean Dalsace par Pierre Chareau, rue Saint Guillaume, Paris 7e (1931).

dindeleux 1929
Publicité extraite de la revue Le Béton Armé, Paris, décembre 1929.

Verre de couleur exposé

feher red
Samedi 21 juin 2014, 18h30, Bâle, Art Basel, « Unlimited ». Tony Feher (1956, Albuquerque, Nouveau Mexique), Marvelous Man-made Minimal Mineral Medley, 2013-2014. L’artiste est réputé pour son emploi poétique et ironique d’objets du quotidien, gardés tel quel. Ici, c’est une série de coupes en verre de couleurs vives, attachées par un fil de fer sur des tasseaux appuyés tout autour du white cube.