Auguste Perret

Vous consultez actuellement les articles indexés Auguste Perret.

salle-cortot-montage
Mardi 21 janvier 2014, 12h30 — 13h30, Salle Cortot (http://www.sallecortot.com), 78 rue Cardinet, Paris 17e. Les Concerts de Midi & Demi sont donnés par des étudiants de niveaux supérieurs et des professeurs de l’École normale de musique de Paris. Ils sont gratuits. Aujourd’hui : Akiko Okada (classe de Bruno Rigutto) a joué Scarlatti, Mozart, Beethoven et de Falla. La salle, construite par Auguste Perret (http://jlggb.net/blog4/?p=349) en 1929 est magnifique. À la règle et au compas, en béton armé, et cependant aux formes complexes et aux proportions très subtiles. Dans un espace rectangulaire haut et étroit, la scène circulaire est placée sur un grand côté. Le béton est doré et le contreplaqué d’okoumé est patiné. Les sièges et les garde-corps sont légers et minimalistes. Il est dit que son acoustique est exceptionnelle. Cette photo est un montage de deux clichés : l’un avant, l’autre pendant le concert.

Mots clés : ,

perret lorgnon perret dessin lunettes
Samedi 28 décembre 20132, 16h, exposition Auguste Perret, huit chefs d’oeuvre — Architectures du béton armé au Palais d’Iéna, Paris, 16e. Auguste Perret (1874-1954) est l’inventeur, avec ses frères Gustave et Claude, d’une position qui associe étroitement architecture (enseignée aux Beaux-Arts), ingénierie de la construction et entreprise du bâtiment. Il n’est peut-être pas difficile de trouver pourquoi les architectes modernes se sont soucié de leurs lunettes et de leur apparence avec lunettes. Ce n’est probablement pas un hasard si l’exposition, sous le parrainage de la Fondation Prada (on note que Miuccia Prada est ancienne militante communiste et féministe, alors que Perret était fils d’un tailleur de pierre communard), souligne les attaches au design et à la mode d’Auguste Perret. On remarque en tout cas la similitude des lunettes dessinées pour lui-même par Perret — pour remplacer son lorgnon ? — avec celles qu’adoptera Le Corbusier (stagiaire chez Perret en 1908), en assumant fort bien, quant à lui, le triple statut d’artiste, d’architecte et de constructeur.
Lorgnon d’Auguste Perret conservé au Musée Maurice Denis de Saint-Germain-en-Laye; dessin sur calque d’Auguste Perret. Voir : « Musée Maurice Denis », http://jlggb.net/blog2/?p=1880.

Mots clés : ,

perret module raincy
tour perret grenoble
Samedi 28 décembre 20132, 16h, exposition Auguste Perret, huit chefs d’œuvre — Architectures du béton armé au Palais d’Iéna (Conseil économique, social et environnemental), Paris, 16e, construit par Auguste Perret en 1939 comme musée des Travaux publics. Pour l’église Notre-Dame du Raincy (1923), Auguste Perret conçoit un module de béton préfabriqué qui constitue la modénature transparente du monument. Détail de l’élévation de la Tour d’orientation de Grenoble (80 mètres de haut) : La Tour Perret elle m’est d’autant plus familière que le récit me fut fait de la visite par ma mère — à l’âge de 12 ans — de l’exposition de la Houille blanche et du tourisme de Grenoble en 1925. L’image m’est restée d’une modernité associant énergie et construction spectaculaire.
Voir : « Église Saint-Joseph du Havre », http://jlggb.net/blog2/?p=1443.

Mots clés : , , ,