couleur

Vous consultez actuellement les articles indexés couleur.


Samedi 7 septembre 2019, 17h, galerie Éric Dupont, rue du Temple, Paris 3e. Mari Minato, après Vanishing Droplets in a River, sa grande exposition de Tokyo à la fondation Hermès, où elle a notamment peint un immense signe coloré sur la façade de verre der Renzo Piano, reprend et prolonge certains éléments de ses gestes au pinceau.

Mots clés : , , ,


Lundi 29 juillet, 16h, Avenue de la gare, Lausanne. À la veille de la fête nationale, le canton de Vaud déploie ses couleurs : blanc coupé de vert. Mais, pour entrer dans la banque qui m’intéresse, je marche sur un granito d’or et de rouge, les couleurs du canton de Genève.

Mots clés : , ,


Samedi 27 juillet 2019, 12h30, 93bis. Il fait une première fleur, très belle. D’autres se préparent.

Mots clés : , ,


Vendredi 12 avril 2019, midi, Musée Boijmans, Rotterdam. Entre les collections marquées par la peinture flamande et un Bauhaus attaché aux Pays-Bas, dans l’ambiance d’une cafétéria éphémère, le café des gobelets — atlas du gobelet — s’entoure de reflets, de taches, de textures, de nuances, de strates, d’ombres, d’échappées.

Mots clés : , ,




Mercredi 27 février 2019, 11h30, Fondation Vasarely, Aix-en-Provence. Ce que vise Victor Vasarely, un « folklore planétaire », des « structures universelles », un langage géométrique et chromatique étroitement défini mais propre à composer des œuvres à l’infini, peut paraître totalitaire. Cependant, la vision directe apporte une échappée, l’évidence d’une singularité concrète : matières, textures, reflets, dégradations, cassures, réparations. Un mur entier de carreaux se décolle, mais la porcelaine Rosenthal du Multiple des années 70 semble parfaite.

Mots clés : , , ,


Samedi 8 septembre 2018, 17h, galerie Florence Loewy, Paris. Charlie Hamish Jeffery, Yellow Fluo Painting, 2018, acrylique sur toile, 80 x 80 cm, pièce unique. L’exposition est titrée « Paintings for light fittings », peintures pour luminaires, qui s’adapte à l’éclairement. Le titre est objectif, évident, trop évident. La couleur vibrante l’emporte, mais elle n’est pas seule. Les traces s’affirment comme manuelles, comme faites, juste maintenant. Le cadre qui les interrompt y gagne le statut de forme nette et stable. Ayant à l’esprit la façon dont Godard cite Denis de Rougemont, « la vraie condition de l’homme, c’est de penser avec ses mains », il me vient que cette peinture est une pensée fabriquée, qui donne à penser.

Mots clés : , , ,