Collection

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Collection.


Vendredi 17 mai 2019, 19h, Place Pigalle, Paris, 18e. Arrêt depuis Saint-Denis — événement problématique sur les archives et petit film Juste une image très bien de Jacques Dubuisson —, MacDo, premier étage. « Atlas du gobelet », métadonnées de l’enregistrement : 19:00:49, ‎⁨Place Pigalle⁩, ⁨Paris⁩, ⁨France⁩, 48° 52′ 56.922″ N, 2° 20′ 15.678″ E, 59,00  m, 213,55°, Apple iPhone XS Max back dual camera 4.25mm f/1.8, 4032 × 3024, iso 25, 4,25 mm, f/1.8, 1/413. Et d’autres choses non affichées, et d’autres choses non explicitement écrites et pourtant plus ou moins lisibles. Et ce qui s’est attaché à cet objet, ce qui a fait de cet objet une archive (une plutôt que des) et donc son histoire à venir.

Mots clés : , ,



Jeudi 9 mai 2019, 15h30, Musée du Berry, Bourges. Vues de près et touchées hier chez Claudine Monchaussé et Claude Gaget à La Borne, et dans le musée de la poterie qu’ils y ont fondé par une recherche de trente ans, les femmes épis de faîtières, fontaines et bouteilles en grès de Marie Talbot. Dans la famille Talbot des potiers de La Borne, Marie (1814-1874) fait quant à elle figure d’artiste inspirée, décidée à signer chacune de ses pièces.

Mots clés : , ,


Mercredi 8 mai 2019, 20h45, rue Mirebeau, Bourges. Exemplaire, comme on n’en fait plus : l’enseigne n’est pas ajoutée, elle fait relief et organise la vitrine, avec la qualité historique de sa typographie et la subtilité de ses couleurs.

Mots clés : ,



Mercredi 8 mai 2019, 15h30, Musée de La Borne, Henrichemont, Cher. Si les céramistes artistes qui s’établissent à La Borne à partir des années 40 peuvent se référer au courant japonais Mingei, à l’alliance d’une tradition et d’une modernité, les potiers qui ont fait exister le lieu depuis le 18e siècle par une production utilitaire ne se rangeaient pas dans l’anonymat. Au contraire, la présence puissante de leurs grès s’identifie à leurs inscriptions et à leurs signatures gravées.

Mots clés : ,


Mardi 23 avril 2019, 17h, Aix-les-Bains. La vis tire-fond de traverses de chemin de fer, appelée parfois champignon, fait 15 cm de long et pèse plus de 500 g. Il est dit qu’elle se collectionne, son collectionneur se nommant claviliphile. Elle sert aussi d’emblème symbolique, expérience faite sur Instagram avec le verbe tenir.

Mots clés : ,


Vendredi 12 avril, 14h, exposition Netherlands — Bauhaus, Musée Boijmans, Rotterdam. LE tabouret, tel qu’on le pratique chaque jour mais tel qu’on ne l’a jamais vu, d’origine et auprès de ses auteurs : Max Bill, Hans Gugelot, Hocker, tabouret Ulm, 1953, pin et hêtre, usé. Cartel : « Chaque étudiant de l’école de Ulm se voyait attribuer son propre tabouret, qui pouvait être utilisé comme siège, comme table ou comme établi. Cet exemplaire a appartenu à Hartmut Kowalke, qui est parti vers les Pays Bas en 1966 pour travailler au studio Total Design de Wim Crouwel. » Rappel : la Hochschule für Gestaltung d’Ulm, inspirée du Bauhaus, 1953-1968, fut créée par Otl Aicher, Inge Scholl et Max Bill.

Mots clés : , , , ,


Vendredi 12 avril 2019, 12h40, exposition Netherlands — Bauhaus, musée Boijmans, Rotterdam. J.J.P. Oud, Chaise de salle à manger pour la maison Oud de la cité Weissenhof, initiative de Mies van der Rohe pour l’exposition Die Wohnung, Stuttgart, 1927 (version 1979 d’Ecart International).

Mots clés : , ,


Vendredi 12 avril 2019, midi, Musée Boijmans, Rotterdam. Entre les collections marquées par la peinture flamande et un Bauhaus attaché aux Pays-Bas, dans l’ambiance d’une cafétéria éphémère, le café des gobelets — atlas du gobelet — s’entoure de reflets, de taches, de textures, de nuances, de strates, d’ombres, d’échappées.

Mots clés : , ,


Jeudi 11 avril 2019, 16h15, Oostzeedijk Beneden, Rotterdam. À marcher longtemps sur l’avenue à l’est, on trouve De Garage, un magasin de brocante qui est aussi un café. On cherche des porcelaines ordinaires intéressantes, on trouve aussi la tasse à expresso — et son verre d’eau Duralex le plus familier. La météo annonçait des nuages, mais non.

Mots clés : ,


Jeudi 28 mars 2019, 23h, 93bis. On parle de Man Ray car sa tombe au cimetière du Montparnasse vient d’être vandalisée. C’est le moment de publier, sur Instagram et ici, cette photographie dont un tirage original, provenant du fonds Frank Popper, est là dans un cadre : Man Ray, Space Writing, 1937.

Mots clés : , , , ,

‹ Articles plus anciens