Observation

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Observation.


Vendredi 12 avril 2019, midi, Musée Boijmans, Rotterdam. Entre les collections marquées par la peinture flamande et un Bauhaus attaché aux Pays-Bas, dans l’ambiance d’une cafétéria éphémère, le café des gobelets — atlas du gobelet — s’entoure de reflets, de taches, de textures, de nuances, de strates, d’ombres, d’échappées.

Mots clés : , ,


Jeudi 4 avril 2019, 20h30, Forum des Halles, Paris 1er. De retour d’un intense jury à Saint-Denis, une halte pour changer d’air, une coïncidence colorimétrique — jaune ou orange —, dans le bleu du couchant.

Mots clés : , , , ,


Samedi 9 mars 2019, 18h, rue des Marronniers, Paris 16e. Alors qu’une fête familiale cérémonielle nos amène là, par la ligne 9 et la station Muette, la plaque Rue des Marronniers nous évoque une lecture récente : c’est ici qu’a habité Claude Lévi-Strauss. L’enquête consiste d’abord à chercher des indices. Rien, alors, le terrain, c’est le Web. Madame Monique Lévi-Strauss vit au numéro 2, « dans un appartement où elle a vécu enfant puis, durant cinquante et un ans, avec le célèbre anthropologue, jusqu’à la mort de ce dernier » (Le Figaro). « C’est un vaste appartement bourgeois, au cinquième étage avec ascenseur, sis dans un groupe d’immeubles construits au début du siècle, en briques, légèrement en retrait de la rue.[…] En allant vivre rue des Marronniers, Claude Lévi-Strauss suit une règle classique de nombreuses tribus qu’il a étudiées : il est en résidence matrilocale [de la mère de l’épouse]. » (Emmanuelle Loyer, Lévi-Strauss, Flammarion). Il est dit que son bureau est à l’ouest, on voit sur une vidéo que la perspective depuis sa fenêtre indique qu’elle se trouve dans le coin coupé au-dessus de la porte d’entrée, etc. Un dialogue notoire s’affiche : « Il vous faut la diversité pour la comparaison qui amène à la généralisation ? — Je pense que la généralisation vient avant la comparaison et pas le contraire. Parce qu’alors sans cela, nous pratiquerions une méthode très étroitement inductive […], une expérience bien faite peut valoir une démonstration. »

Mots clés : , ,


Jeudi 28 février 2019, 15h, Mucem, Marseille. L’exposition Georges Henri Rivière — commissariat : Germain Viatte et Marie-Charlotte Calafat — montre dans ses détails et sa complexité la vie de GHR, inventeur passionné du Musée des arts et traditions populaires. Cette bouillotte de lit, venue du Loir-et-Cher, de la période 1850-1900, en terre cuite émaillée et gravée, est un don de Georges Henri Rivière lui-même en 1938.

Mots clés : , , ,


Lundi 25 février 2019, 14h30, passage Turquetil, Paris 11e. Le soleil, jamais, n’avait brillé aussi bas. Soleil estival en plein hiver. Soleil d’hiver par temps d’été. Autrement dit, jamais les reflets du soleil dans les vitres n’ont été si hauts.

Mots clés : , ,


Lundi 28 janvier 2019, 16h. Rue de Montreuil, Paris 11e. Ce n’est pas que la rue est sale. C’est que le plastique lui est destiné. « Atlas du gobelet » : on apprend que l’interdiction des gobelets non recyclables est reportée.

Mots clés : ,


Mercredi 16 janvier 2019, 11h, Londres, Victoria and Albert Museum (mais on ne dit et écrit que V&A), salles consacrées au arts japonais. Au centre, un kimono du théâtre Kabuki, 1860-1880. Il n’est plus interdit de photographier les pièces. Mais il est probablement refusé que l’on prenne les enfants et les adolescents. Cette photographie serait l’illustration positive de cette phrase : « The Toshiba Gallery is included in one of the V&A’s most popular tours for Primary Schools, “V&A Voyage”. In this session, pupils are given the chance to explore key objects from a range of different countries, including China, Japan and the Islamic Middle East. The sessions look at traditional dress, stories from these different cultures and motifs found on objects and artefacts. » https://www.vam.ac.uk/info/working-in-and-with-japan

Photo V&A

Mots clés : , ,



Vendredi 21 décembre 2018, 21h, 93bis. Acheté le 11 octobre, à la galerie 1月と7月 [1to7] installée pour quelques jours au flag ship Muji des Halles, ce gobelet de porcelaine, pièce unique, assimilable à un (petit) soba choko, est l’œuvre de Tomoya Numata, reconnu comme spécialiste du etsuke, l’art du dessin au pinceau sur céramique. Le paquet qui l’a contenu, objet d’art aussi, n’a été ouvert qu’une fois l’appareil photo disposé pour prendre l’un puis l’autre.


Mardi 11 décembre 2018, 11h45, Paris 2e. Avant un rendez-vous à la Bibliothèque nationale, une halte pour prendre un café — et tester des gobelets — à l’angle des rues Saint Augustin et Sainte Anne, dans le « foodstore » Mister Garden, à peine ouvert. Je vais apprendre que le « concept » de cette chaîne est : « Nous accompagnons et développons les projets liés à l’univers alimentaire en apportant notre ingrédient : l’emplacement. ». Vocabulaire de l’« atlas du gobelet ».

Mots clés : , ,


Mardi 4 décembre 2018, 10h30, École nationale supérieure d’art, Avenue Martin Luther King, Limoges. Les meubles Autoprogettazione d’Enzo Mari, 1974 et après, jouent à se camoufler.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens