Objectivation

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Objectivation.


Samedi 23 novembre 2019, 10h, 93bis. Cet objet qui nous regarde, cette tête, cette sculpture de terre cuite vernissée, vient de l’atelier Esat Ménilmontant de la rue des Panoyaux, Paris, 20e. Il est signé Clémence. Si son style a été qualifié d’art brut, on peut aussi le voir a compendiario, comme certaines statuettes de faïence, par exemple de Nevers, dont les formes sont soulignées d’un trait bleu. Ici dans la version Instagram.
Voir http://jlggb.net/blog6/2019/05/02/a-compendiario/

Mots clés : , , ,


Vendredi 8 novembre 2019, 9h — 18h, Institut national d’histoire de l’art, rue Vivienne, Paris 2e. L’Atlas du gobelet se complète lors d’une longue série de communications ayant trait à la pratique archivistique en art, à Pierre Gaudibert, Dany Bloch, Harald Szeemann, Seth Siegelaub, Chris Marker, Jean-Daniel Pollet.

Mots clés : , , ,


Jeudi 7 novembre 2019, 18h, 93bis. Cherché dès sa parution, trouvé le 10 octobre à la librairie La Petite Égypte, rue des Petits Carreaux, Paris 2e, Scriptopolis est un livre à la fois net et étonnant, paradoxalement modeste et concis dans son abondance : 54 mm d’épaisseur pour un format de 120 x 170 mm, 832 pages, 40 catégories de billets associant une page photographique en couleurs et un texte ne dépassant jamais une page. On reconnaît la structure d’un blog persistant, qui a un air de famille. Fondé en 2009, Scriptopolis est un atelier de recherche pour de « microenquêtes » sur les inscriptions, situées partout, de tous les outils et de tous les supports, de tous propos. Élodie Boyer, éditrice de Non Standard, Le Havre, l’a repéré et en a fait un beau livre, au sens non standard du terme.
https://www.scriptopolis.fr
Lire l’article Pierre-Yves Cachard : https://editions-non-standard.com/wp-content/uploads/2019/09/Le_dernier_livre_PYCachard_Scriptopolis.pdf

Mots clés : , ,


Samedi 2 novembre 2019, 11h, Aix les Bains. La clé du garage était attachée à une chaînette élastique qui, elle, n’était pas attachée à la ceinture du conducteur. La voiture s’est garée sur le parking du cimetière puis sa porte s’est ouverte, sous la pluie. Le lendemain, la clé du garage a été cherchée ici d’abord.

Mots clés : , ,



Vendredi 1er novembre 2019, 24h, Aix les Bains. Un polaroid est marqué au dos : « Valence, le 30 XII 1972 ». Il ne fut jamais clair et lisible. Pourtant les sujets savaient que cette photographie instantanée au flash avait été prise pour être le moment d’une présentation. Aujourd’hui, durant cinq heures, le rectangle de 82 x 85 mm, scanné, a été retouché par l’effacement, une par une, de plusieurs milliers de taches et rayures, et encore éclairci et ravivé.

Mots clés : , , , ,


Samedi 26 octobre 2019, 16h40, parking du supermarché Géant, Aix-les-Bains. S’ajoute à l’Atlas du gobelet, rencontré sur la route d’un chariot qui transporte une lourde batterie d’auto en manque de recharge.

Mots clés : ,



Dimanche 20 octobre 2019, 18h30, Palais de Tokyo, exposition Futur, ancien, fugitif. Nathalie du Pasquier, Construction, Cabine, bois peint, 2019. Ce beau prolongement de Memphis, années 80, donne la seule part optimiste de cette « scène française ».
Voir crassula http://jlggb.net/blog2/?p=7762, tapis http://jlggb.net/blog4/?p=624 et céramiques http://jlggb.net/blog6/2019/01/09/ceramiques/

Mots clés : , ,


Vendredi 18 octobre 2019, 13:11:32, gare de l’Est, Paris. Jour de grève surprise, notre train est annoncé « à l’heure ». Le temps d’acheter un café, « train annulé » s’affiche. Le gobelet tombe, la gare se reflète dans la flaque. Un agent dit : « c’est inopiné ». Un atlas, et donc aussi l’Atlas du gobelet, assemble non seulement des adresses, des lieux, mais aussi des instants, des moments, des mouvements, des forces et donc des événements et des circonstances.

Mots clés : , ,


Dimanche 6 octobre, midi, Musée d’art et d’histoire d’Albertville, Conflans, Savoie. Le cartel dit : Grande Table, chêne, XVIIIe siècle. Elle présente, sous le plateau, des espaces où ranger des provisions, des restes de repas, du pain. Elle me rappelle la « table à manger » en noyer, chez mon oncle Henri et ma tante Émilie, à Buissonnière, Vinay, Isère, dans les années cinquante.

Mots clés : , ,


Mercredi 18 septembre 2019, 10h45, Dessau. Lorsqu’on vient du centre de la ville, en étant conduit par le passage souterrain de la gare puis par la Bauhaus Straße, on entre progressivement dans un autre monde, marqué par l’histoire stylistique du Bauhaus, jusqu’à se trouver au pied de ces étroits mais profonds balcons, étagères ordonnancées pour porter des acteurs. Cette façade unique et modeste était déjà dans notre pensée, comme un souvenir vivant en noir et blanc.

Mots clés : , , ,

‹ Articles plus anciens