août 2019

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour août 2019.


Samedi 31 août 2019, 13h, maison de la céramique du Pays de Dieulefit, Drôme. Nouvelle visite du musée avec un intérêt renforcé pour les pots à conserve, en troncs de cônes, de Dieulefit, celui-ci, le plus petit, du XIXe siècle probablement, qui peut entrer dans l’Atlas du gobelet.

Mots clés : ,



Jeudi 30 août 2019, 16h50, Tence, Haute Loire. Tence est une destination ancienne. Ce furent des vacances en famille l’été 1951, au village de Mendigoules, voir le 9 juillet 2009 : http://jlggb.net/blog/?p=4299. On sait maintenant que nous eûmes là des ancêtres. Mais, ce qui nous amène depuis la vallée du Rhône, c’est le nom de Gilbert Simondon que nous savons attaché à Tence. On a entendu que la maison de son grand-père était pour lui un ancrage dans la nature et dans l’enfance et qu’elle était restée la maison de sa famille. Un jeune homme, rencontré à la mairie, nous dit qu’en face de chez sa grand-mère, dans le hameau de Mazeaux, elle a des volets « bleu charrette ». La pensée de Simondon est un monde immense et étrange, où connaître une effervescence de mots et d’idées et goûter la compréhension. La forme, la relation, mots dont j’ai usé, sont chez Gilbert Simondon des « nœuds » d’un réseau qu’il annonce très tôt comme une réalité techno-scientifique propre à émerger en philosophie et en art. Lorsque j’ai cherché sur Google « Simondon » et « Tence », c’est « existence » qui est venu, celle du grand livre, touché et entendu cité, lu indirectement, depuis quarante ans : Du mode d’existence des objets techniques.
À lire, sa biographie par Nathalie Simondon : http://gilbert.simondon.fr/content/biographie. À écouter : https://www.franceculture.fr/emissions/avoir-raison-avec/avoir-raison-avec-gilbert-simondon

Mots clés : , , , ,


Vendredi 30 août 2019, 12h30, Valence, Drôme. Dans le quartier de l’école où je fus en 1954-1955, le nom de la Bonneterie Troyenne est resté associé pour moi aux noms arméniens de nombreux camarades, au nom de la rue Belle Image, modernité de la reconstruction — après le bombardement allié du 15 août 1944. Il est dit que le magasin fut ouvert en 1954. Il est étrange pour la mémoire de le voir resté identique.

Mots clés : , , ,


Jeudi 29 août 2019. Parution du numéro 32 de La Couleur des jours, automne 2019, http://www.lacouleurdesjours.ch/, avec la rubrique « De l’album de jlggb ».

Mots clés :


Mercredi 28 août 2019, 14h, Mamco, Genève. Étienne-Martin, sérigraphie de l’exposition à la galerie Givaudan, novembre 1967, une pièce de l’exposition dédiée à Claude Givaudan, galeriste, éditeur de livres, d’estampes, de multiples, organisée par Françoise Ninghetto. À partir de l’automne 1967 au moment de la Cinquième Biennale de Paris, je vois Frank Popper et son espace « art cinétique » et cette galerie, avec Takis, Piotr Kowalski, 201 boulevard Saint Germain, devient un point de repère pour mes voyages parisiens. [de la série de reproductions d’œuvres carrées pour Instagram]

Mots clés : , , ,


Mercredi 28 août 2019, 10h49, rue Vignier, près de Plainpalais, Genève. BROUILLON

Une texture comme socle en perspective, de transparence et d’impression noir sur blanc, un volume qui pointe, le monument d’un moment partagé, une transaction normée par une monnaie, codée par des nombres et des mots.

Mots clés : , ,



Dimanche 25 août 2019, midi, rue d’Aligre, Paris 12e. Il arrive qu’on apprécie ou qu’on redoute les radiateurs infrarouge placés aux terrasses. On dit désormais que c’est un défaut écologique. Il est vrai que les diodes qui ont remplacé les filaments de tungstène des lampes à incandescence apportent une économie. Quand c’est une imitation d’ampoule ancienne, le décoratif peut se faire rappeler à l’ordre par le soleil.

Mots clés : , ,



Dimanche 25 août 2019, 11h30, marché d’Aligre, Paris 12e. Souvent les marchands de fleurs ou de légumes placent au-dessus de leur étalage des lampes qui amplifient la présence des couleurs. Ici, on cherche les projecteurs et l’on voit que c’est le vrai et seul soleil, allié aux vitres d’en face.

Mots clés : , , ,


Vendredi 23 août 2019, 20h20, boulevard Voltaire, Paris 11e. Un tableau de notre voisinage m’inspire une publication Instagram politiquement ironique. Si les vélos rejoignent le camp de Uber, ils flatteront le goût de l’indépendance individualiste au bénéfice d’une vie gouvernée par le code technologique monopolistique. Par hasard sans doute, les trois vélos du cliché sont des Jump et la voiture est un Uber. Le vélo électrique rouge criard mime un saut en longueur dans la terre, plate-bande qui aura ses plantes, promesse écologiste dérisoire d’un vert qui devrait gagner les villes.

Mots clés : , , , ,


Mercredi 21 août 2019, 15h, magasin de téléphonie, rue du Faubourg Saint Antoine, Paris. Après la nuit passée à tenter de rétablir le fonctionnement de l’indispensable boite en vie, l’examen par branchement total fait de la boutique une clinique. Comme aux urgences, il y a un panneau : « toute agression verbale ou physique envers le personnel donnera lieu à des poursuites ».

Mots clés : , , ,

‹ Articles plus anciens