Transportation

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Transportation.


Vendredi 19 juillet 2019, 16h20, passage Turquetil, Paris 11e. L’action d’un ensemble de gens du quartier a pris plus de trois ans. La décision technique et politique a été annoncée par la mairie du 11e fin décembre 2018 : la partie du passage qui conduit à la rue de Montreuil devient piétonne. Jusqu’à aujourd’hui les voitures arrivaient en coupant le trottoir. Qui plus est, les navigateurs GPS donnaient le passage comme un raccourci et les Uber et autres autos se multipliaient à toute heure. En quelques minutes, les deux acteurs de la compagnie carottage.com ont percé les pavés de quatre trous, deux à chaque extrémité, y ont cimenté un tube propre à recevoir les poteaux à boules blanches (amovibles). Une nouvelle situation commence, qui peut-être connaîtra du végétal.

Mots clés : , , , ,



Dimanche 14 juillet 2019, 18h, 93bis. Rapporté de la Cité interdite en 1988, ce ficus fut un bonsaï durant 70 ans. Avant de disparaître il y 4 ans, il a donné 2 boutures qui grandissent. Voir : http://jlggb.net/blog/?p=6154 et http://jlggb.net/blog4/?p=3115

Mots clés : , , , ,


Samedi 15 juin 2019, 21h, Aix-les-Bains. Un tel beau ciel sur une Dent du chat imperturbable ne dit rien des tempêtes de grêle désastreuse qui viennent de se produire un peu plus à l’ouest.

Mots clés : , ,


Jeudi 23 mai 2019, 17h20, bus n°71, boulevard de Belleville, Paris, 20e. Une toute petite fille sur les genoux de sa mère joue à appuyer sur le bouton. Parmi les signes rouges, il y en a un qui s’allume. Elle comprend que c’est pour obtenir le prochain arrêt. En 1984, pour Le Bus, premier vidéodisque interactif associant le film d’un trajet et les portraits de personnes croisées, nous avions emprunté ce duo du bouton et du panneau lumineux.

Mots clés : , ,



Vendredi 12 avril, 16h, Musée Boijmans, Rotterdam. Le musée est en travaux, dans sa partie ancienne d’abord. Un couloir expose les œuvres marquantes, qui invitent au voyage pour être vues. Citée et revue par moi : Brueghel l’Ancien, La Tour de Babel, ca 1558, dite Petite Tour de Babel (94 x 74 cm) car une autre peinture de Brueghel, antérieure, deux fois plus grande, se trouve à Vienne. Il est dit que c’est une « spirale ascendante », mais c’est plutôt une « hélice conique ». Je m’intéresse au tronconique, plutôt qu’au cône. Le tronc de cône, segment cylindrique, met en mouvement grâce à ses limites, peut agir comme vis sans fin, et changer la direction du geste.

Mots clés : , ,



Dimanche 24 mars 2019, 14h30, Chevigneu, Chindrieux, Chautagne, Savoie. Deux fauteuils pliants pour un pique-nique, deux tasses pour goûter un saké en regard des prunus, pour une façon de hanami (花見, « contempler les fleurs »). Voir le 12 mai 2013 : http://jlggb.net/blog3/?p=5753

Mots clés : , ,


Mardi 12 février, 21h03, TGV vers Paris. Si tout cela est emporté à près de 300 à l’heure, il faut une fine couche de matière plastique pour contenir l’eau et un filet élastique pour la garder en place, à proximité. Le gobelet peut servir à la ramener vers ma bouche.

Mots clés : , , ,


Mercredi 6 février, 13h15, métro, ligne 9, station Voltaire. L’attention se porte sur les gobelets, pour un « atlas du gobelet ». Ce qu’il est convenu de nommer mobilité s’accorde à deux nutriments d’aujourd’hui, à leurs récipients associés, chacun dans une main, à hauteur de la bouche et des yeux : le smartphone et le gobelet Starbucks.

Mots clés : , , ,


Jeudi 31 janvier 2019, 21h30, Bibliothèque nationale, rue Richelieu. La Nuit des idées porte ici sur la « figuration restitution des objets d’art non-occidentaux dans le monde ». Plus précisément, sur la question épineuse de de la restitution du patrimoine africain. J’entends dire qu’il « faudrait être plus souple sur la propriété et plus exigeant sur la narration ». Ici, l’image ajoute que le lieu d’existence n’est pas indifférent : la salle Labrouste (1868), rénovée pour être la  bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, voit projetée l’image d’une chefferie traditionnelle, lieu du patrimoine du Cameroun.

Mots clés : ,


Mercredi 26 décembre 2018, midi, 93bis. Les années d’après-guerre connaissent en Allemagne de grandes difficultés mais aussi des rétablissements inventifs. La grande tradition de céramique allemande et ses goûts particuliers vont donner lieu, dans les années 70, à des vases graphiques, géométriques, violemment colorés, voyants, d’un modernisme kitsch. Ce style nommé Fat Lava aura un grand succès populaire. Une part sera fabriquée sans le dire en RDA, avec un prix de revient bien inférieur. L’Allemagne de l’Est, dont nombre de potiers passés à l’Ouest avaient contribué à l’apparition du Fat Lava, connaîtra des objets comparables, plus raisonnables mais affichant leur nouveauté. Ce parallélépipède percé d’un trou, avec ses verticales vertes qui appellent les tiges des fleurs, est marqué en dessous, comme tous ses frères, d’un numéro à quatre chiffres et d’une lettre 2902/B, signe de la VEB — Volkseigener Betrieb — Haldensleben. Après la réunification, l’entreprise VEB Haldensleben, du nom de sa ville, non loin de Magdebourg, revient à la famille Carstens et se nomme Carstens Keramik Rheinsberg. Mais le vieux bâtiment de briques de 1888 ne pourra pas maintenir sa production d’objets décoratifs, devenus des pièces de collection recherchées. Celle-ci est trouvée par la plateforme Etsy, à Chertsey, à l’ouest de Londres, pour 22 euros.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens