porcelaine

Vous consultez actuellement les articles indexés porcelaine.


Mardi 10 septembre 2019, 16h, 93bis. Dans la langue anglaise, goblet désigne un verre ou une tasse à pied (ou à jambe, selon le terme juste). La coupe en tronc de cône de ce verre à pied évoque le gobelet japonais nommé soba choko. Mais plus encore, un soba choko (en porcelaine de Arita, atelier Keizan) se loge très exactement dans le verre. Le goblet épouse le gobelet.

Mots clés : , , , ,


Mercredi 7 août 2019, 15h, musée Ariana, Genève. Gobelet de Meissen, vers 1730, porcelaine, imitation d’un décor japonais de style Kakiemon — une manière de perfection de l’émail décoratif produit à Arita, inspiré de la céramique chinoise des Qing, de la « famille verte ». Un témoin du passage historique de la porcelaine de la Chine vers l’Allemagne, un chapitre de notre Atlas du gobelet.

Mots clés : , ,


Vendredi 5 juillet 2019, 13h13, 93bis. Il est arrivé en passant péniblement par le bureau de poste Sainte Marguerite, il a été envoyé depuis Munich avec la Deutsche Post et DHL par Maria sous le tracking number LB753887839DE, de la « boutique » Vintage mit Sahne, du réseau de vente Etsy, le petit crémier parfaitement dessiné par Suzanne Öhléns, du service en porcelaine Clair de lune, produit de 1983 à 1994 par la fameuse et très ancienne firme Röstrand, Suède, qui fut définitivement fermée en 2005. Au sortir du sérieux colis de carton, du bull pack et du papier froissé, il faut passer dans le bain de savon noir et de javel pour rejoindre une étagère de la collection.

Mots clés : , , ,


Mardi 28 mai 2019, 16h, cité de Crussol, Paris, 11e. Maintenant il y a aussi du tournage de porcelaine.

Mots clés : , ,


Samedi 4 mai 2019, 17h30, musée Guimet, Paris. Plaques épitaphe pour Yi Hee-Jo (Jichon 1655-1724). Je prends ces volumes comme manifestes d’une porcelaine blanche avec des inscriptions bleues sous glaçure.

Mots clés : , ,


Samedi 4 mai 2019, 16h, musée Guimet, Musée national des arts asiatiques, Paris. L’exposition montre comment la porcelaine s’échange entre la Chine, le Portugal, les Pays Bas et l’Europe. Cartel : Petite coupe, découverte dans l’épave du Witte Leeuw, navire hollandais coulé près de l’île Sainte-Hélène en 1613. Chine, fours de Jingdezhen, Jiangxi. Dynastie Ming, règne de Wanli (1573-1620), début du 17e siècle. Porcelaine bleu et blanc de type kraak. MNAAG, achat, 1978. » Relevé au mur :  « […] les premières céramiques jouant du contraste entre bleu et blanc sont réalisées dans le monde islamique, dans la seconde moitié du 8e siècle […]. Cette influence, notamment via I’Iran, entraîne la création des premières porcelaines bleu et blanc en Chine au 14e siècle, lorsque règne sur les deux pays une même parentèle mongole. […] Jusqu’au début du 15e siècle, ces porcelaines sont expédiées par voie de terre et par voie de mer dans le cadre de relations diplomatiques ou commerciales, vers le monde islamique surtout et l’Asie du Sud-Est […]. La montée en puissance de la flotte hollandaise se traduit, en 1602, par la création de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales VO.C.). Ses navires disputent aux Espagnols et aux Portugais l’accès aux richesses asiatiques La clientèle néerlandaise réclamait des porcelaines dont les formes correspondaient à ses habitudes […]. La porcelaine chinoise s’intègre peu à peu au quotidien des Hollandais aisés. […] Faites à Jingdezhen, en Chine, ces porcelaines chinoises sont appelées kraak, mot dérivant de caracca, nom des navires européens qui les transportaient […]. Au milieu du 17e siècle, l’engouement mondial pour les porcelaines est considérable. Tentant de les imiter, les fours portugais créent des pièces mêlant motifs européens et motifs chinois. Au même moment, les ateliers de Jingdezhen subissent de lourds dommages. Le Japon et l’Iran fournissent au pied levé des pièces de substitution pour le marché européen. Les kraak sont également imités en Hollande, dans les ateliers de Delft, et en France, notamment à Nevers. »

Mots clés : , , ,




Mercredi 27 février 2019, 11h30, Fondation Vasarely, Aix-en-Provence. Ce que vise Victor Vasarely, un « folklore planétaire », des « structures universelles », un langage géométrique et chromatique étroitement défini mais propre à composer des œuvres à l’infini, peut paraître totalitaire. Cependant, la vision directe apporte une échappée, l’évidence d’une singularité concrète : matières, textures, reflets, dégradations, cassures, réparations. Un mur entier de carreaux se décolle, mais la porcelaine Rosenthal du Multiple des années 70 semble parfaite.

Mots clés : , , ,


Vendredi 1er février 2019, 13h, 93bis. Venu de la maison Keizan, Arita, Kyushu, Japon, un modèle pour désigner ce que peut être un soba choko, porcelaine blanche et dessin au bleu de cobalt, vite répété et donc toujours différent.

Mots clés : , ,


Mercredi 16 janvier 2019, 11h45, V&A Museum, Londres. Au 6e étage, salle 139, l’une des Ceramics Study Rooms, étagère P, 2e rayon, groupe de figures, deux bergers amoureux, deux moutons, décor rococo. De Meissen, ca. 1765, modelée par Johann Joachim.
http://collections.vam.ac.uk/item/O1155550/figure-group-kandler-johann-joachim/
Mai 2014, Hambourg : http://jlggb.net/blog4/?p=1163

Mots clés : , ,


Mardi 9 octobre 2018, galerie Sèvres, Paris 1er. Matali Crasset, Vase cape, 2018. La designeuse tient à ne pas dessiner. Elle repère dans « la vaste bibliothèque de formes qu’est la Manufacture de Sèvres » des vases « anthropomorphes » et opère une « coupe » de la porcelaine pour donner un « défilé de silhouettes ».

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens