Énonciation

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Énonciation.


Samedi 5 mai 2018, 18h30, Jardin des plantes. Le kolkwitzia amabilis, arbuste chargé de fleurs aux couleurs subtiles et aux parfums prenants, venu de Chine.

Mots clés : , ,



Mardi 24 avril 2018, 18h30, vieil hôtel Bristol, rue du Casino, Aix-les-Bains. L’angle vif du soleil déchiffre un passé fleuri.

Mots clés : ,


Lundi 23 avril 2018, 17h, Nice-Savoie. Nous habitions au 71 rue Châteauvert, à Valence. En face de la porte, la rue Christophe Colomb conduit à la place de la Paix. Chaque année, la vogue s’y tient avec quelques manèges, une loterie, un tir à la carabine. Pour les enfants, je n’ai pas dix ans, ce sont des carabines à fléchettes avec ventouses. Ça m’attire beaucoup, j’y vais seul, je gagne un lot, je choisis un petit vase en pensant l’offrir à ma mère. Et il vient de Saint Uze, dont j’ai appris la célébrité de la céramique de grès. Et il a son originalité, sa marbrure bleu vert clair sur bleu profond, ses trois anses, son globe de sept centimètres.

Mots clés : , ,



Mercredi 4 avril 2018, 18h30, Art Paris, Grand Palais, Paris. Détails : la même année, en 1968, Bernard Rancillac affiche une dérision qui défend un avenir de la peinture, quand Bengt Lindström livre un sans titre où la peinture manifeste la plus grande énergie.

Mots clés : , , ,


Mardi 27 février 2018, 16h, 93bis. La vue de pommes, colorées, présentes, invite à la nature morte. L’adjectif possessif se fait entendre : « ma pomme », « ta pomme », « sa pomme », mais aussi « nos pommes », « notre pomme » ou encore « leurs pommes », « leur pomme ».

Mots clés : ,


Dimanche 25 février 2018, 16h30, Palais de Tokyo, Kader Attia & Jean-Jacques Lebel, exposition L’Un et l’Autre. Tapa cache-sexe réalisé dans de l’écorce battue avec des motifs à l’encre végétale — langage de signes —  par les Pygmées Mbuti de la province d’Ituri en République démocratique du Congo au début du XXe siècle, collection Kader Attia.

Mots clés : ,


Mardi 6 février 2018, 19h18, Maison de l’Amérique latine, boulevard Saint-Germain, Paris 7e. Frank Popper arrive dans un taxi Uber à la soirée qui lui est consacrée, à l’occasion de la sortie du livre De l’art cinétique à l’art numérique : Hommage à Frank Popper. Beaucoup de monde, plusieurs générations, y compris des très jeunes, pour le voir à la veille de ses cent ans, et pour entendre ceux qui témoignent de sa vie extraordinaire. Ma première rencontre et le début du travail avec lui, c’était il y a cinquante ans, pour l’exposition de la Maison de la culture de Grenoble, Cinétisme-Spectacle-Environnement.


Frank Popper, 1983, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, exposition Electra. Photo JLggB.

Mots clés : ,



Vendredi 12 janvier 2018, 15h, hôpital Bégin, Saint-Mandé. Un anthurium, « langue de feu », fleur des forêts tropicales d’Amérique du Sud, à l’étage de la « santé mentale ».

Mots clés : , , , ,


Lundi 1er janvier 2018, 18h, 93bis. Avec l’habitude de prendre chaque matin une pilule Enzo — de régler le calendrier Timor dessiné par Enzo Mari — , j’entretiens la sensation d’un certain volume du temps. Cette image sera ma carte de vœux : « Bonne épaisseur des jours ! ». Voir « Contre le temps réel », 22 avril 2015.

Mots clés : , ,


Jeudi 21 décembre 2017, 20h, Forum des Halles. Chez Darty, je le reconnais, il cherche un casque sonore pas trop cher comme cadeau pour une jeune fille. Quand je l’ai connu à Grenoble, il y a un peu plus de cinquante ans, il n’avait pas encore fondé la fabrique de caméras ingénieuses dont le nom commence par AA, pour être en tête de l’annuaire.

Mots clés : , ,