Genève

Vous consultez actuellement les articles indexés Genève.

Une forme de pause


Mercredi 7 août, 18h, rue du Collège, Carouge. Le Café de la poste est pour moi un monument de ce qu’a pu être le modèle genevois — et vaudois —, avec ses meubles francs et modestes, son assortiment de bois ocre et veinés, propres à une convivialité locale.

Drapeau


Lundi 29 juillet, 16h, Avenue de la gare, Lausanne. À la veille de la fête nationale, le canton de Vaud déploie ses couleurs : blanc coupé de vert. Mais, pour entrer dans la banque qui m’intéresse, je marche sur un granito d’or et de rouge, les couleurs du canton de Genève.

Vue d’optique


Vendredi 8 février, 17h, Bains des Pâquis, Genève. Pour voir le soir venir, deux verres, deux très petits verres. Et le fendant joue son rôle en les faisant loupes qui multiplient l’aluminium cinétique, qui renversent la vue du lac et son Salève.

Rendre compte (Vie des objets. Ch 75)


Vendredi 8 février 2019, 15h, Musée d’ethnographie, Genève. Mes cordelettes et leurs nœuds sont un système de notation de valeurs décimales et servent à noter toutes sortes d’information. On me nomme khipu et, ceux qui parcourent notre immense territoire Inca pour appliquer des taxes et rendre des compte du bon fonctionnement de notre empire, sont les khipucamayuc. Nous sommes au 15e siècle.

Setsuko Nagasawa


Vendredi 4 janvier 2019, 15h, Musée Cernuschi, Paris. Setsuko Nagasawa (長澤 せッ子), Tōchō (Terracotta), porcelaine enfumée, Paris, 2008, don de l’artiste, 2011, 39 x 58 x 15 cm. Après avoir étudié à l’Université des beaux-arts de Kyoto puis aux Beaux-Arts de Genève, cette désormais célèbre céramiste a été pendant 25 ans professeur à la Haute école d’arts appliqués de Genève. En 2006, j’assiste à la fermeture de l’orientation de céramique de l’école, sans comprendre pourquoi.

Sur place ou à l’emporter


Mercredi 14 novembre 2018, 14h, quartier des Eaux Vives, Genève. Chez ce traiteur libanais, très bon, on peut commander pour manger sur place, avec vue sur la cour.

Désordre rangé


Vendredi 20 juillet 2018, 12h01, rue Caroline, Genève. Le renfoncement des entrées d’un immeuble des années septante présente des carreaux où l’on reconnaît des pierres. Ce ne sont pas de fausses pierres mais bien des cailloux, des galets, sciés et polis comme sait le faire le granito. La diversité, l’aléatoire, la singularité s’arrêtent aux bords du carré, mais trouvent à se répéter.

Le moment des asperges


Mercredi 25 avril 2018, 13h, musée Ariana, Genève. Récipient en forme de botte d’asperges, faïence, Sceaux, vers 1760. Ici, comme on le dit, « la saison des asperges a débuté et va durer jusqu’à la Saint Jean ». Dans Les Confessions, Jean-Jacques Rousseau, évoque son enfance, 1726 : J’allois tous les matins moissonner les plus belles asperges; je les portois au Molard, où quelque bonne femme qui voyoit que je venois de les voler, me le disoit pour les avoir à meilleur compte. Cette scène interactive, nous l’avons réalisée pour Moments il y a vingt ans, le 12 avril 1998, place du Molard à Genève.