Une forme de pause


Mercredi 7 août, 18h, rue du Collège, Carouge. Le Café de la poste est pour moi un monument de ce qu’a pu être le modèle genevois — et vaudois —, avec ses meubles francs et modestes, son assortiment de bois ocre et veinés, sa symétrie, propres à une convivialité locale.

Publié par

jean-louis

Professeur émérite en art contemporain, Université Paris 8, artiste, commissaire d'expositions.