Samedi 26 octobre 2019, 12h13, TGV de Paris vers Aix-les-Bains. Ce trajet va durer 2h 50mn, plus rapide qu’avant. Relevé rituel du point de repère. Comme : http://jlggb.net/blog6/2018/08/24/point-de-repere-17/ Vérification du caractère non standard de la photo, ou plutôt de la vue.

Mots clés : ,


Lundi 21 octobre 2019, 16h, avenue de la Porte de Bagnolet, Paris 20e. Le « terrain » a consisté cet après-midi en un circuit par la rue d’Avron, la Porte de Montreuil, le long du périphérique, la Porte de Bagnolet, puis la Porte de Vincennes vers la Nation. Le punctum est ici une inscription très nette et pourtant incompréhensible.

Mots clés : , ,


Dimanche 20 octobre, 19h, Palais de Tokyo, exposition Futur, ancien, fugitif. Une scène française. Linda Sanchez — née à Thonon les Bains en 1983 —, l’autre, 2019, détail, ciments, bitume, sable, charbon, peintures, pigments, corde, bidons, plâtre. Ici, des matériaux de chantier ont été manipulés collectivement selon une chorégraphie préparée en atelier par un film.

Mots clés : ,



Dimanche 20 octobre 2019, 18h30, Palais de Tokyo, exposition Futur, ancien, fugitif. Nathalie du Pasquier, Construction, Cabine, bois peint, 2019. Ce beau prolongement de Memphis, années 80, donne la seule part optimiste de cette « scène française ».
Voir crassula http://jlggb.net/blog2/?p=7762, tapis http://jlggb.net/blog4/?p=624 et céramiques http://jlggb.net/blog6/2019/01/09/ceramiques/

Mots clés : , ,


Samedi 19 octobre 2019, 18h30, Musée national d’art moderne, Paris. Révisions du 5e étage, « art moderne ». Kasimir Malévitch, Croix [noire], 1915, huile sur toile. Effet d’autoportrait au iPhone, [de la série de reproductions d’œuvres carrées pour Instagram].

Mots clés : , , , ,


Samedi 19 octobre 2019, 16h, galerie Perrotin, Paris, 3e. Takashi Murakami, Fish Paintings, peinture, 2019. Il dit que se croisent, dans cette immense tableau, le bleu de porcelaine d’un vase chinois des Yuan, et un souvenir d’enfance, avec son père à regarder les carpes d’une rivière.

Mots clés : , ,


Vendredi 18 octobre 2019, 13:11:32, gare de l’Est, Paris. Jour de grève surprise, notre train est annoncé « à l’heure ». Le temps d’acheter un café, « train annulé » s’affiche. Le gobelet tombe, la gare se reflète dans la flaque. Un agent dit : « c’est inopiné ». Un atlas, et donc aussi l’Atlas du gobelet, assemble non seulement des adresses, des lieux, mais aussi des instants, des moments, des mouvements, des forces et donc des événements et des circonstances.

Mots clés : , ,


Dimanche 13 octobre 2019, 10:38:59, Paris 11e et 20e. Ligne 2, depuis Avron, sous le boulevard de Charonne, il a circulé en spirales, comme ils le font plus ou moins tous, avec les virages, les ralentissements et les accélération, deux coups de pied. Bientôt, à l’ouverture des portes au Père Lachaise, il va être sur le quai : Atlas du gobelet.

Mots clés : ,




Samedi 12 octobre 2019, 14h – 21h, Nanterre-Amandiers, centre dramatique national. RER ligne A jusqu’à Nanterre-Préfecture, le parc André Malraux (là où se trouvait l’un des bidonvilles de Nanterre), puis ce que j’appelle le théâtre des Amandiers. Le Livre d’image est montré sur un écran plan, sans projecteur donc, suspendu sur la scène, les spectateurs étant sur des chaises tournées vers le rideau de fer et entourés de sept enceintes sonores. Dans la grande salle elle-même, Histoire(s) du cinéma est projeté sur un écran translucide suspendu au-dessus des gradins, visible donc des deux côtés. Dans les coulisses, un ensemble de films de Jean-Luc Godard, peu connus ou inconnus, des films d’Anne-Marie Miéville, de Fabrice Aragno. Dans une loge, sur un moniteur déjà ancien, Plus Oh ! clip pour France Gall, 4 minutes, 1996. Sous un escalier, Initiation au cinéma [révolutionnaire], de Jean-Paul Török, rushes 16 mm en vidéo, 24 minutes, 1969.

Mots clés : , , , ,


Samedi 5 octobre 2019, 11h, Aix-les-Bains. La noix ramassée à Vinay fait partie de mes souvenirs d’enfance les plus nets. Elles viennent de Monoprix, elles sont du Dauphiné. Elles sont très fraîches, difficiles à manger, ce qui contribue à leur attrait. Il en reste seize, avec chacune leur caractère, de quoi composer un carré que je poste sur Instagram, comme un fait d’actualité.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciensArticles plus récents ›