Jean-Luc Godard

Vous consultez actuellement les articles indexés Jean-Luc Godard.


Vendredi 16 novembre 2018, 21h30-23h, Théâtre de Vidy, Lausanne. Associant le vertical et l’horizontal, Le Livre d’image s’expose sur scène, comme le « film de chambre » qu’il est. Il est dit que le décor a été mis en place par Godard avec des meubles et des tableaux qui viennent de chez lui. Que, dans la commode, est restée une paire de chaussettes roulées. Nicole Brenez va commenter : « C’est comme Stroheim qui pour plus de véracité remplissait les tiroirs de ses décors d’accessoires destinés à rester invisibles. ». Devant l’écran, le livre Images en paroles, d’Anne-Marie Miéville. Le tapis qui est près de moi fait un pli qui me dérange, je le remets à plat. Fabrice Aragno dira : « C’est lui qui a décidé des plis dans les tapis. » Ce sont les indices des violences aux belles couleurs vives qui vont immanquablement nous marquer.

Mots clés : ,


Vendredi 20 juillet 2018, 16h13, Lausanne. Dans son studio de Casa Azul Films, Fabrice Aragno montre, spécialement pour nous, Elisabeth et moi — pour La Couleurs des jours —, le dernier film de Godard, Le Livre d’image, dont il est le principal artisan mais aussi le producteur, avec Mitra Farahani. Structuré comme « les cinq doigts de la main », le film ouvre sa cinquième partie avec le titre « La région centrale ». Il emprunte ici brièvement des images au film de Michael Snow, La Région centrale, 1970, trois heures d’une exploration panoramique de l’environnement, depuis le point où la caméra-robot répond à un programme de mouvements.


Supplément : Fabrice Aragno a saisi le moment, au début de l’année 2018, où Mitra Farahani rend visite à Godard pour qu’il lui explique le plan de son film.

Mots clés : , , ,