L’identité (Vie des objets. Ch.9)


Mercredi 21 avril 2010, 93bis. Deux petits pots à crème en faïence anglaise. Rose : h : 65 mm, d : 58 mm. Jaune : h : 80 mm, d : 65 mm. On remarque que la hauteur du petit est égale au diamètre du plus grand. Le hasard des déplacements les a fait se retrouver. On dira creamers : l’un et l’autre « Made in England » par Johnson Brothers. Le petit rose, marqué 1/8 (de pinte) a été acheté en Angleterre il y a plus de 20 ans, avec une grosse théière ronde assortie. Le jaune (Goldendawn) vient des puces de Vanves, il y a quelques années. Ils ont tout de frères ou de sœurs. Dessin d’une perfection rare, ils pourraient s’identifier au « Super Normal » de Morrison et Fukasawa (voir 10 juillet 2008). Appartenance : le peuple. Et pourtant Google les ignore. Le nom Johnson Brothers est une piste mais ne renvoie qu’à des individus plus sophistiqués, décorés et nobles. L’agence américaine replacements.com, qui compte pourtant plus de 300 000 références avec 861 modèles de creamers Johnson Brothers, ne donne rien : ces pots sans nom ne méritent pas d’être remplacés ? Où sont les autres ? L’avis de recherche est lancé. Un nouveau chapitre de la lutte entre identité et singularité vient de s’ouvrir.
Suite : l’essor de sites de ventes tels que Etsy en fera apparaître un en 2018. Mais surtout va s’éclaircir la qualification d’un style « d’après guerre », destiné, par décision gouvernementale, à favoriser une « reconstruction » évitant l’excès de décorations, au bénéfice d’une gamme simple de couleurs douces de la matière Greendawn, Rosedawn, Greydawn, Goldendawn : http://jlggb.net/blog6/2018/08/23/milk-jug/

Mots clés : , , , ,