paysage

Vous consultez actuellement les articles indexés paysage.


Samedi 16 juin 2018, 17h, Galleria d’Arte Moderna — GAM, Palerme. Le tableau de Francesco Lojacono, Veduta di Palermo, 1875, appuie le choix par Manifesta 12 de la référence à Gilles Clément : « Le Jardin planétaire » dont l’humanité est en charge d’être le jardinier. Un tel paysage peut illustrer le mythe du « jardin méditerranéen » mais « il témoigne de ce que furent les nouveaux paysages du passé, d’une coexistence exemplaire entre espèces indigènes et exotiques, de leur adaptation à l’extrême aridité de longs étés ». Les citronniers – symbole de la Sicile – furent introduits sous la souveraineté arabe, comme leur système d’irrigation. Figurent ainsi le citronnier venu d’Asie et d’Inde ; le tremble du Moyen-Orient ; l’eucalyptus d’Australie ; le néflier du Japon ; l’olivier d’Asie mineure ; le myrte du sud de l’Europe ou d’Afrique du Nord ; le cactus du Mexique ; l’agave d’Amérique centrale. Les céréales dont les moutons se nourrissent eurent leurs graines apportées du Moyen-Orient. Notes d’après le site m12.manifesta.org et d’après le texte « An Encounter with Diversity » de Giuseppe Barbera, professeur de botanique à l’Université de Palerme, Manifesta 12. Palermo Atlas, OMA, Humboldt Books, 2018, pp. 158-162.

Mots clés : , , ,