1969

Vous consultez actuellement les articles indexés 1969.




Mercredi 2 octobre 2019. La rubrique DES ARCHIVES / 50 ANS reçoit un moment des plus décisifs. Frank Popper, connu depuis la Biennale de Paris de 1967 et surtout par le travail sur Cinétisme-Spectacle-Environnement à Grenoble en 1968, organise pour la Biennale de 1969 L’Atelier du spectateur. Un « groupe anonyme » prépare des « propositions » susceptibles d’inciter une véritable participation du public. Avec l’après 68, deux tendances se heurtent dans la préparation : provoquer des thèmes politiques ou fournir des instruments. C’est la deuxième qui est retenue mais, le jour de l’ouverture, le jeudi 2 octobre 1969, au palais Galliera, la participation se traduit en actions violentes, avec bombes de peinture, banderoles, slogans criés et occupation. La salle fermera et Frank Popper sera accusé de complicité dans la détérioration du musée. Le projet de l’un des anonymes figure dans son carnet. C’est Délai sonore, un dispositif produisant un retard de trente secondes entre ce qui est prononcé devant un micro et l’amplification de ces paroles dans un haut-parleur. Les circonstances ont fait que cela n’a jamais eu lieu mais qu’une explication destinée aux étudiants en art de la toute nouvelle université de Vincennes va ouvrir un exercice de plus de quarante ans.

Mots clés : , , , , ,


Mercredi 13 février 2019, 21h, 93bis. Le 13 février 1969, au théâtre de La Chaux de Fonds, avait lieu la première de Quinze rouleaux d’argent. Cette pièce adaptée d’un opéra classique chinois par l’auteur allemand Günther Weisenborn, était montée par le Théâtre Populaire Romand, de La Chaux de Fonds, dans une mise en scène de Gaston Jung et avec une scénographie de Jean-Louis Boucher. Photographe attaché pour l’occasion à cette troupe, je contribuais à la scénographie (et à l’image de ce livre) en apportant quelques connaissances de la culture visuelle chinoise.

Mots clés : , ,