Mémoriser

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Mémoriser.


Vendredi 20 août 2021, 13h, rue Saint James, Valence, Drôme. Tout au long des rues, et c’est une particularité de la ville, une plaque de céramique bleue et blanche avec le signe B|B est présente sur presque chaque maison. J’ai découvert ça enfant, je me suis attaché à ce signe non éclairci, en marchant de l’un à l’autre. Aujourd’hui, une recherche sérieuse par Google, par des mots tels que plaque, égout, B|B, Valence, mais aussi par reconnaissance d’images, ne rapporte que deux réponses. La première : ne classe de cours élémentaire de l’école Léo Lagrange a photographié ce qui, dans son voisinage, invitait à faire de la géométrie et des mathématiques. B|B est sorti. La seconde : « le guichet du savoir » révèle : « le service de voirie de la Ville de Valence nous a donné la signification de cette plaque. B|B est l’abréviation de ‘boîte borgne’, pour indiquer une boîte de raccordement aux égouts », un regard donc, mais non visitable. Question : d’où proviennent ces carreaux ? De saint Uze, de Saint Vallier ?

Mots clés : , , , ,


Mardi 17 août 2021, 17h30, rue Victor Hugo, Aix-les-Bains. Devant l’EHPAD « Résidence Tiers Temps », la fourgonnette nommée « Urgence décès 3012 prise en charge 24h/7J », dont il est dit (sur le site 3012) que ce numéro est « accessible gratuitement, pour apporter une solution immédiate et des réponses claires ». Le service est « 100% sécurisé » et « sans temps morts ». Choisir le marbre, les plaques et les décorations, fleurir la tombe, la nettoyer selon un calendrier à venir, tout cela se fait d’un simple clic.

Mots clés : , ,


Samedi 14 août 2021, 13h, Paris. Deux pots à lait signés Arzberg, Bavière, figurent dans ce que je rassemble pour montrer les métadonnées des sucriers et crémiers de la deuxième moitié du XXe siècle. La marque de porcelaine Arzberg, souligne aujourd’hui, sur son site de vente, que le modèle Forme 1382 créé par Hermann Gretsch en 1931, « révolutionne le monde de la porcelaine au début des années 30 et reste l’une des porcelaines les plus vendues au monde pendant 80 ans ». Il est dit qu’en déclarant « sonder l’essence des choses » [Wesentliche der Dinge ergründen], Gretsch fixe le « principe directeur qui sera la raison de l’ascension d’une marque internationale de design de porcelaine. » En 1930, Gretsch, qui participe à l’essor d’objets fonctionnels, simples et sans décor, devient le directeur artistique de la manufacture Arzberg. En 1935, son appartenance au parti nazi le fait accéder à la direction du Deutscher Werkbund, association d’artistes, d’architectes, d’entrepreneurs et d’artisans, qui avait connu un tout autre visage. En 1936, il reçoit, pour le modèle 1382, la médaille d’or de la Triennale de Milan. Son design étant vu comme « intemporel », il affirme que « le peuple allemand a déverrouillé ses valeurs intérieures éternelles dans la lutte pour son droit à la vie. » Il va figurer sur la liste de ceux « qui bénéficient de la grâce de Dieu » [Gottbegnadeten-Liste] du régime hitlérien. Après 1945, il dirige le nouveau départ d’Arzberg jusqu’à sa mort en 1950, année où il est inclus dans l’exposition « Good Design » du Museum of Modern Art de New York, aux côtés de pièces de Marguerite Friedländer, très grande céramiste formée au Bauhaus, qui fut contrainte à l’exil dès 1933, vers les Pays-Bas puis les États-Unis. À l’occasion du centenaire du Bauhaus en 2019, l’exposition de Muji à Tokyo sur la blancheur de la porcelaine moderne, l’exposition « Porzellanwelten » du château de Leuchtenburg en Allemagne, montrent les pots dessinés par Hermann Gretsch parmi bien d’autres. Il a pu être objecté que le service Forme 1382 précédait en 1931 les normes du nazisme. Mais le service signé Gretsch Forme 1495 — ici au premier plan — prolonge en 1938 le même style.

Mots clés : , , ,


Jeudi 12 août 2021, 15h, Musée du quai Branly, Paris, 7e. Atlas du gobelet : Céramique monochrome, Site d’El Manati, État du Veracruz, Mexique, vers 1600 av. notre ère. Cette superbe couleur orange était cachée car les récipients de ce type étaient recouverts d’engobe blanc.

Mots clés : ,


Dimanche 1er août 2021, 17h, Bourse du Commerce Pinault Collection, Paris, 1er. Louise Lawler, Helms Amendment, 1989, 94 photographies en noir et blanc, textes muraux en vinyle, mur peint en gris. Le 14 octobre 1987, le Sénat des États-Unis vote en faveur de l’amendement Helms qui concerne les dépenses du gouvernement et qui stipule : « aucun des fonds mis à la disposition des Centers for Disease Control ne doit être utilisé pour une éducation, pour des informations ou du matériel de prévention sur le Sida et des activités qui promeuvent ou encouragent, directement ou indirectement, les activités sexuelles homosexuelles. » 94 sénateurs votent oui, deux votent non et quatre ne votent pas. Louise Lawler répète à l’identique la photographie d’un gobelet en l’associant au nom d’un sénateur. S’ils identifient les votants, les gobelets de plastique évoquent un environnement médicalisé mais aussi un espace architectural classique. Cette œuvre peut rejoindre l’Atlas du gobelet.

Mots clés : , ,


Samedi 24 juillet 2021, 13h, boulevard Henri IV, Paris, 4e. Le cliché de 2009, puis celui de 2017, montrent la transformation de la devanture du studio photographique Henry — aujourd’hui plus lente qu’on l’imaginait, il n’y a aucune reprise du local. Voir : http://jlggb.net/blog/?p=2068 ; http://jlggb.net/blog5/2017/07/08/histoire-de-lettres/

Mots clés :


Lundi 12 juillet 2021, 22h, Aix-les-Bains. Un hôtel à l’abandon depuis des années, Le Continental, est repris par une coopérative qui vend des produits bios et qui va ouvrir un café-restaurant. Pour cultiver la clientèle, une visite des travaux est proposée. Ayant à l’esprit une collecte des duos sucrier crémier, j’aperçois un pot à lait en porcelaine que je pense connaître. On me l’offre, il a bien l’inscription Colditz, Made in GDR. Le service pour l’hôtellerie nommé Rationell a été dessiné par Margarete Jahny et Erich Müller au début des années 1970. Sur une ligne qui se réclame plus ou moins ouvertement du Bauhaus, les pièces sont fonctionnelles : utilisables d’une seule main, bec verseur sans gouttes, empilement et agencements possibles, couvercle retenu, etc. Au début des années 90, dans le train vers Karlsruhe ou, plus loin, vers Linz, on a aimé les wagons-restaurants Mitropa, qui avaient été une exclusivité de la RDA. La vaisselle était cette Rationell, avec notamment l’emblématique petite verseuse, la Kännchen. Mon pot à lait n’est pas retrouvé sur les sites de brocante en ligne, mais le plus petit s’y trouve, et avec la marque Mitropa. Coïncidence significative : l’affiche et le catalogue de l’exposition qui vient d’ouvrir à Bâle, chez Vitra, « Deutsches Design 1949-1989, Zwei Länder, eine Geschichte », présente la serveuse Mitropa comme modèle historique du design d’Allemagne de l’Est.

Mots clés : , ,


Vendredi 9 juillet 2021, 17h, Musée de l’imprimerie, Lyon. C’est un objet net, en rouge et noir — duo de couleurs que j’ai pu nommer « didactique » —, attirant, dont on comprendra qu’il a une place particulière dans l’histoire du livre. Cet exemplaire de l’Almanach des bergers date de 1787, il fut imprimé à Liège chez la Veuve S. Bourguigon. Il indique les heures de lever et de coucher du soleil et de la lune. Il donne des prédictions religieuses et astrologiques, mais aussi, selon des connaissances des choses humaines, le moment opportun pour pratiquer des saignées, pour la prise de remède, la purgation, le bain et la coupe des ongles et des cheveux. Pour une forme condensée et efficacement lisible, il emploie un jeu de pictogrammes, ce qui ne signifie pas qu’il s’adresse — ce qui a été dit — à un public analphabète.

Mots clés : , ,


Mercredi 30 juin 2021, 15h, Vitra, Weil am Rhein (Bâle). Dans l’exposition « Deutsches Design 1949-1989, Zwei Länder, eine Geschichte », Peter Beyer et Martin Helm (conception), Peter Rokel et collectif de développement (design détaillé), Système d’éclairage à tiges avec lampes sphériques, VEB Narva Rosa Luxemburg, Leuchtenbau Leipzig im Kombinat Leuchtenbau. Cet éclairage était un élément architectural adaptable aux divers espaces du Palais de la République à Berlin Est. Siège du parlement de la RDA et centre de culture et de rencontre, il fut inauguré en 1976 à l’emplacement du Château de Berlin, largement endommagé par la guerre et détruit en 1950. Le palais moderne a été lui-même détruit entre 2006 et 2008 pour la reconstruction à l’identique de l’ancien château qui devait s’achever en 2020 comme centre d’affaires et de tourisme.

Mots clés : , , ,


Mercredi 30 juin 2021, 13h30, Vitra Design Museum, Weil am Rhein (Bâle), Allemagne. Dans l’exposition « Deutsches Design 1949-1989, Zwei Länder, eine Geschichte », trois théières de verre presque identiques figurent en introduction. Au premier plan, celle de 1963, signée par Ilse Echo, pour la firme Jenaer Glass maintenue à Iéna, après 1945, dans ce qui sera la République démocratique allemande. Au centre, celle de 1952, par Heinrich Löffelhardt, pour la part de Jenaer Glass établie à Mayence, en République fédérale allemande. L’une et l’autre se réfèrent à celle de l’arrière-plan, dessinée par Wilhelm Wagenfeld en 1931, selon un design fonctionnaliste développé en particulier au Bauhaus, auquel Wagenfeld avait participé, et produite à Iéna en 1950. Dans ma jeunesse, me consacrant à la photo, j’ai connaissance du partage que connaît la célèbre entreprise d’optique Carl Zeiss avec Carl Zeiss Jena, entreprise d’État. La compagnie de verre de Iéna, nommée Jenaer Glaswerk Schott & Genossen, contribue avant la guerre et après, à la qualité de Zeiss. La théière en « verre à feu » participait à la brillante innovation technologique que connaissait la verrerie.

Mots clés : , , , , , ,

‹ Articles plus anciensArticles plus récents ›