Constater

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Constater.



Dimanche 14 février 2021, 15h, chemin de l’observatoire, Tresserve, Savoie. Le numéro singulier, rose et de fer, a été préservé, de façon à mettre en évidence le blindage en vert du portail et l’or du judas visiophone dernier cri.

Mots clés : , , ,


Lundi 8 février, 8h30, Aix-les-Bains. Le regard rencontre des pieds de chaises et de tables, certains à roulettes. Le revêtement de la table a été un peu réparé, puis ça a cassé. Le stylo à bille doit rester attaché, il sert à remplir le questionnaire des impétrants de la vaccination, mais peut-être faut-il mieux user du sien. Cas particulier contingent, dont le monde connaît des millions et des millions de la même cause.

Mots clés : , ,


Mardi 26 janvier, 13h30, Chainaz-les-Frasses, Haute-Savoie. La couleur, la surface, disent tout de suite : pisé. Avec ce mot viennent les idées d’archaïsme, de pauvreté, mais aussi de survivance, d’authenticité. La modernité, le progrès, ont célébré le béton. Pourtant, le pisé, un mélange de liants et d’agrégats compacté au sein de banches, n’était-il pas l’ancêtre du béton ? La terre crue rappelle aujourd’hui que, contrairement au béton de ciment, elle n’est pas un matériau inerte. Fraîcheur en été et chaleur en hiver, humidité conservée ou bien restreinte, une fois constitué le mur persiste à interagir physiquement et chimiquement avec son environnement.

Mots clés : , ,


Mardi 26 janvier 2021, 13h, Chainaz-les-Frasses, Haute-Savoie. Traces dans la neige, figure classique, modèle exemplaire et recherché d’une simplification par le passage à l’indice, au signe sur une page blanche. Qui conduit inévitablement à la question : trace de quoi, de quel animal ? Trace de non-humain. Aujourd’hui, être « non-humain » c’est appartenir à ce avec quoi les humains sont en interaction constante. Mais le sens plus ancien, l’« animal non-humain », est ici utile. On dit que c’est un chat.

Mots clés : , ,




Mercredi 20 janvier 2021, 18h. En porcelaine, je suis marqué Thomas Germany. On m’a désigné comme Zuckerdose mit Deckel. Sucrier, j’ai été transporté vers la France avec mon crémier assorti, je ne saurais pas dire quand, il y a quarante ans peut-être. Notre duo a attendu sur un rayon des Chantiers Valoristes, à Drumettaz-Clarafond. Aujourd’hui vers 16h, on a été vendus un euro chacun. Celui qui nous emportait dans un sac en plastique marchait le long d’un grand terrain lorsqu’il est tombé subitement en glissant sur un talus argileux très humide. Nous avons frappé le dessus de sa main gauche et je me suis cassé la couronne dorée, un peu. À l’arrivée, il y a eu un constat photographique.

Mots clés : ,


Samedi 14 novembre 2020, 15h40, chemin des Blanquards, Aix-les-Bains. De nouveau une maison partagée en deux. Un homme, une tasse à la main, me voit photographier, « Vous prenez quoi ? ». J’explique et il me dit : « mais il y a trois maisons. » La sienne est en dessous.

Mots clés :


Mardi 10 novembre 2020, 14h, rue du Puits d’Enfer, Aix-les-Bains. Elle fut remarquée, sous la neige, le 14 décembre 2008, pour son partage, et publiée (http://jlggb.net/blog/?p=980) avec la mention : « Une succession, déjà ancienne, a probablement coupé en deux cette vieille maison, à moins que ce soit un geste artistique. » Elle m’a semblé plus nette encore aujourd’hui, pour une symétrie contredite par les vocations différentes des moitiés. Mais, à voir ensemble les deux photos, leur ressemblance l’emporte, malgré le changement de couleurs de la droite. Le soleil, l’ombre du toit, sont à la même place. Une vision nouvelle est pourtant apparue : c’est un tableau, un cas de double bind. Et alors, la maison natale d’Étienne-Martin, double maison, à Loriol-sur-Drôme, serait un symptôme comparable.

Mots clés :


Vendredi 30 octobre 2020, 11h12, Aix-les-Bains. Détail du ciel vers le sud-ouest, traces de passages.

Mots clés : ,


Jeudi 29 octobre 2020, 17h30, chemin de Pierre morte, Tresserve, Savoie, en bordure du golf d’Aix-les-Bains qui est sur la commune de Drumettaz-Clarafond. Nous sommes à 268 mètres d’altitude. À trois kilomètres se trouve la gare d’Aix-les-Bains-Le Revard. Le soleil vient de se coucher, mais il illumine la montagne, le Revard, 1538 mètres.

Mots clés : , , ,


Samedi 26 septembre 2020, 10h30, passage Robert Doisneau, Aix-les-Bains. Action réussie des grimpantes sur le bâtiment ingrat qu’est le parking à étages.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciens