août 2020

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour août 2020.


Dimanche 30 août 2020, 16h, du sous-sol, Aix-les-Bains. Je me souviens qu’à l’âge de 8 ans, je me suis pris de passion pour cette locomotive mécanique Hornby, fabriquée par Meccano à Bobigny. La remonter sans cesse pour la voir jaillir sur son petit circuit, puis ralentir et finir par s’arrêter doucement à bout de forces. Pour mon entrée au lycée j’eus droit à une locomotive électrique, un modèle reproduisant une motrice électrique dernier cri, actionné par un moteur électrique. Mais mon goût resta pour le moteur à ressort. L’énergie venait de moi et s’exerçait dans le registre de la fiction. Gilbert Simondon a souligné, dans Du mode d’existence des objets techniques, 1958, la proximité du moteur à ressort avec une arbalète, plutôt qu’avec d’autres catégories, elles-mêmes distinctes, de moteurs, à essence ou électriques.

Mots clés : , , ,


Mardi 25 août 2020, 17h30, rue de Lafin, Aix-les-Bains. Tordu, fer, ciment, soleil, orange, vert, fleur, etc. ; mais ce qui se présente au passage se lit sans ces mots. Pourtant, un mot émerge ici dans les pensées : geste.

Mots clés : , ,


Samedi 22 août 2020, 17h, viaduc des Fontanelles, Trévignin, Savoie. Le chemin de fer à crémaillère qui reliait Aix-les-Bains au mont Revard, un chantier d’un an, de 1200 ouvriers, presque tous italiens, fut achevé en 1892. Il s’arrêta en 1937. Ce fut un dispositif important pour faire d’Aix les Bains-Le Revard — un nom qui reste aujourd’hui pour la SNCF — une station aussi bien lacustre que montagnarde, d’un dénivelé de quelque 1200 mètres pour une longueur de 9 km. Produit par Société genevoise des chemins de fer à voie étroite, avec la technique de l’ingénieur suisse Carl Roman Abt, la crémaillère avait quelque chose de la Suisse, que l’on éprouve aujourd’hui lorsqu’on emprunte le long chemin, la très longue pente sans répit — ici de 17%.

Mots clés : ,


Jeudi 20 août 2020, 16h, Aix-les-Bains. Ce hochet fut offert à Étienne à sa naissance par Aline et Frank. Leur récente disparition ravive les trois relations qui font exister l’instrument : les sept petits cailloux mobiles dans leur cage tressée ; le manche saisi par la main de l’enfant qui agite ; le geste sonore à l’adresse des autres autant que du joueur.

Mots clés : , , , , , ,


Lundi 17 août 2020, 18h, boulevard Léon Blanc, Aix-les-Bains. L’entrée de jardins familiaux proposés par la ville, pour « cultiver et manger des produits sains ». Ouvert, le portail construit un volume saillant dont le poteau charnière est l’arrête sans être un obstacle, au contraire. La perspective est rejetée sur les marges et le hors-champ, elle conduit à la fois vers l’intérieur et vers l’extérieur. On parlait autrefois de « jardins ouvriers ». On pourrait dire « jardins ouverts ».

Mots clés : , , ,


Samedi 15 août 2020, 12h30, boulevard de Paris, Aix-les-Bains. Un effet esthétique n’est pas le propre des choses belles ou précieuses. Si la haie de thuyas a connu un dépérissement, elle affiche sa savante structure interne et installe une touffe verte devant la rambarde bleue.

Mots clés : , ,


Lundi 10 août 2020, 10h30, chemin des Genévriers, Aix-les-Bains. Une loupe et le son surtout révèleraient la présence de dizaines de guêpes et d’abeilles dans les fleurs du lierre.

Mots clés : , , ,


Dimanche 9 août 2020, 10h30, chemin de la Grimotière, Aix-les-Bains. Le bois du poteau est-il un supposé truchement ? Les langages des plantes sont d’un autre monde, un tableau comme celui-ci nous dit au moins cela. Au demeurant, les plantes prennent peu de risques à grimper.

Mots clés : ,


Vendredi 7 août 2020, 12h20, rue de la Plaine, Aix-les-Bains. Où l’on note que le grillage géométrise la vision des roses, et le rosier lui-même.

Mots clés : ,


Vendredi 7 août 2020, 11h30, chemin des Bottes, Aix-les-Bains. Avec le soleil de face, produit par une barrière, un assemblage de quatre éléments — mélèze pleureur, laurier rose, bouche d’incendie, flèche — se présente prêt à être reproduit.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens