Collecter

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Collecter.


Dimanche 10 octobre 2021, Paris. Ce duo est arrivé de Berlin hier. Sahnegießer, Zucherdose, crémier et sucrier, font partie du service admirablement variable dans l’assortiment nommé « Berlin » qu’Enzo Mari a conduit à la Königliche Porzellan Manufaktur, Berlin, de 1993 à 1996. Voir : http://jlggb.net/blog7/enzo-mari-sa-ligne-de-porcelaine/. Enzo Mari, avec sa ligne de porcelaine, ouvre le 21e siècle a-t-on lu. Il est probable qu’il récuserait ce jugement. Mais nous pourrons le prendre comme conclusion de la collection de duos crémiers/sucriers, située dans les années 1950-2000, qui a désormais le nom de Duos Metadata.

Mots clés : , ,



Lundi 20 septembre 2021, des archives. Thermor, Calor, Husqvarna, les appareils pour la maison ont un charme assuré autant par leurs noms, leurs dessins, leurs matières ou leurs couleurs que par leur utilité persistante. Leur usage conteste leur désuétude en entraînant vers des gestes du passé. En vérité, le temps de leur veille en réserve a largement dépassé la durée de leur première existence en fonction.

Mots clés : , , ,


Dimanche 12 septembre 2021, 13h, Musée des beaux-arts, Lyon. Le musée est riche en céramiques contemporaines et attentif à les montrer. Au premier étage, les arts antiques sont associés aux arts décoratifs. Pour l’Atlas du gobelet, on retient, pour sa forme très simple, subtile, que le design contemporain peut juger parfaite, ce numéro 1 : Égypte, Ancien empire, 2640-2155 av. J.-C., terre cuite.

Mots clés : , ,




Samedi 11 septembre 2021, 11h, aire d’autoroute Total, L’Isle d’Abeau. S’il s’agit peut-être d’abord de « faire le plein » de son réservoir d’essence, le magasin se révèle absolument centré sur le gobelet. Il va apparaître parmi une foule de sites automatiques semblables, au terme d’un dialogue virtualisé, marqué par une série de signes qui sont d’abord les images photographiques et schématiques de gobelets eux-mêmes, par la recette pour choisir et obtenir, et enfin par cette phrase : « Veuillez attendre que la trappe s’ouvre ». L’Atlas du gobelet mérite un film documentaire à tourner là.

Mots clés : , , ,



Mardi 7 septembre 2021, 15h05, Triennale, Milan. Dans l’exposition Enzo Mari, un moment particulièrement attendu : le service de récipients de porcelaine blanche nommée « Berlin ». À partir de 1993 et pour quatre ans, Enzo Mari se lie à des designers et techniciens de la Königliche Porzellan-Manufaktur de Berlin où il va se rendre chaque mois durant quatre ans pour des sessions qui relèvent d’une sorte d’école. En 1996, une exposition au château Charlottenburg rend compte d’une recherche ayant trait à toutes les relations entre conception, expérimentation et fabrication de pièces qui apparaissent dans leurs variations aussi bien classiques qu’inédites. Enzo Mari affirme là encore comment la qualité du produit ne se distingue pas de la qualité du travail de fabrication.

Mots clés : , , , ,


Lundi 6 septembre 2021, 18h, Fondation Prada, quartier Largo Isarco, sud de Milan. Avril 1981, Rome, Musée étrusque, Villa Giulia ; juillet 2002, Recanati, théâtre Persiani : il y a comme une tradition à ce que Liliane pose en Italie dans de beaux décors pour des portraits mémorables. Cette fois, ce sera la Casa degli Spiriti aux murs recouverts de feuilles d’or.

Mots clés : , , ,

 

Mercredi 1er septembre 2021, 12h. Il y est question de signes et de circulation. En avant-première, le numéro 40 de La Couleur des jours, automne 2021, son 10e anniversaire ! http://www.lacouleurdesjours.ch/


Samedi 28 août 2021, 18h30, rue de La Chaudanne, Aix-les-Bains. Elle peut passer inaperçu. Pourtant cette maison de ville — plutôt triste —  témoigne d’une époque, l’après guerre, la fin des années 50, où un style de construction affirme une modernité modeste : cadres d’ouvertures en ciment, colonnes inclinées, pierres appareillées, auvent de la porte, étages bas, toit plat, garages et boutique sous le logement.

Mots clés : , ,


Samedi 14 août 2021, 13h, Paris. Deux pots à lait signés Arzberg, Bavière, figurent dans ce que je rassemble pour montrer les métadonnées des sucriers et crémiers de la deuxième moitié du XXe siècle. La marque de porcelaine Arzberg, souligne aujourd’hui, sur son site de vente, que le modèle Forme 1382 créé par Hermann Gretsch en 1931, « révolutionne le monde de la porcelaine au début des années 30 et reste l’une des porcelaines les plus vendues au monde pendant 80 ans ». Il est dit qu’en déclarant « sonder l’essence des choses » [Wesentliche der Dinge ergründen], Gretsch fixe le « principe directeur qui sera la raison de l’ascension d’une marque internationale de design de porcelaine. » En 1930, Gretsch, qui participe à l’essor d’objets fonctionnels, simples et sans décor, devient le directeur artistique de la manufacture Arzberg. En 1935, son appartenance au parti nazi le fait accéder à la direction du Deutscher Werkbund, association d’artistes, d’architectes, d’entrepreneurs et d’artisans, qui avait connu un tout autre visage. En 1936, il reçoit, pour le modèle 1382, la médaille d’or de la Triennale de Milan. Son design étant vu comme « intemporel », il affirme que « le peuple allemand a déverrouillé ses valeurs intérieures éternelles dans la lutte pour son droit à la vie. » Il va figurer sur la liste de ceux « qui bénéficient de la grâce de Dieu » [Gottbegnadeten-Liste] du régime hitlérien. Après 1945, il dirige le nouveau départ d’Arzberg jusqu’à sa mort en 1950, année où il est inclus dans l’exposition « Good Design » du Museum of Modern Art de New York, aux côtés de pièces de Marguerite Friedländer, très grande céramiste formée au Bauhaus, qui fut contrainte à l’exil dès 1933, vers les Pays-Bas puis les États-Unis. À l’occasion du centenaire du Bauhaus en 2019, l’exposition de Muji à Tokyo sur la blancheur de la porcelaine moderne, l’exposition « Porzellanwelten » du château de Leuchtenburg en Allemagne, montrent les pots dessinés par Hermann Gretsch parmi bien d’autres. Il a pu être objecté que le service Forme 1382 précédait en 1931 les normes du nazisme. Mais le service signé Gretsch Forme 1495 — ici au premier plan — prolonge en 1938 le même style.

Mots clés : , , ,



Dimanche 8 août 2021, 15h30, angle de la rue Lacépède et de la rue de Navarre, Paris, 5e. L’enseigne a été photographiée le mardi 20 avril 2010 à 15h, pour être publiée là : http://jlggb.net/blog2/?p=1907. La trace de Coiffure dans le gris provient de la succession de couches de peinture en remontant depuis le rose.

Mots clés : , , ,

‹ Articles plus anciens