Revenir

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Revenir.


Samedi 21 août 2021, 12h, ancienne Nationale 7, Loriol-sur-Drôme, Drôme. Dans ce village — qui est mon lieu de naissance — descendant la vallée du Rhône, on vient de franchir la Drôme, qui peut marquer l’entrée dans le Sud, pas encore la Provence. C’est ce que j’ai ressenti depuis bien longtemps. Cette peinture murale, probablement entretenue, indique, par son style et ses couleurs, l’ancienneté d’un intérêt pour une manière d’exotisme.

Mots clés : , , ,


Samedi 14 août 2021, 13h, Paris. Deux pots à lait signés Arzberg, Bavière, figurent dans ce que je rassemble pour montrer les métadonnées des sucriers et crémiers de la deuxième moitié du XXe siècle. La marque de porcelaine Arzberg, souligne aujourd’hui, sur son site de vente, que le modèle Forme 1382 créé par Hermann Gretsch en 1931, « révolutionne le monde de la porcelaine au début des années 30 et reste l’une des porcelaines les plus vendues au monde pendant 80 ans ». Il est dit qu’en déclarant « sonder l’essence des choses » [Wesentliche der Dinge ergründen], Gretsch fixe le « principe directeur qui sera la raison de l’ascension d’une marque internationale de design de porcelaine. » En 1930, Gretsch, qui participe à l’essor d’objets fonctionnels, simples et sans décor, devient le directeur artistique de la manufacture Arzberg. En 1935, son appartenance au parti nazi le fait accéder à la direction du Deutscher Werkbund, association d’artistes, d’architectes, d’entrepreneurs et d’artisans, qui avait connu un tout autre visage. En 1936, il reçoit, pour le modèle 1382, la médaille d’or de la Triennale de Milan. Son design étant vu comme « intemporel », il affirme que « le peuple allemand a déverrouillé ses valeurs intérieures éternelles dans la lutte pour son droit à la vie. » Il va figurer sur la liste de ceux « qui bénéficient de la grâce de Dieu » [Gottbegnadeten-Liste] du régime hitlérien. Après 1945, il dirige le nouveau départ d’Arzberg jusqu’à sa mort en 1950, année où il est inclus dans l’exposition « Good Design » du Museum of Modern Art de New York, aux côtés de pièces de Marguerite Friedländer, très grande céramiste formée au Bauhaus, qui fut contrainte à l’exil dès 1933, vers les Pays-Bas puis les États-Unis. À l’occasion du centenaire du Bauhaus en 2019, l’exposition de Muji à Tokyo sur la blancheur de la porcelaine moderne, l’exposition « Porzellanwelten » du château de Leuchtenburg en Allemagne, montrent les pots dessinés par Hermann Gretsch parmi bien d’autres. Il a pu être objecté que le service Forme 1382 précédait en 1931 les normes du nazisme. Mais le service signé Gretsch Forme 1495 — ici au premier plan — prolonge en 1938 le même style.

Mots clés : , , ,


Samedi 31 juillet 2021, 15h40, place de la Nation, Paris. Prenant le bus 57 en direction de la gare de Lyon, je constate qu’il est vide, que je suis le seul passager. À partir de Eugène Atget, on a pu dire de la photographie : « le théâtre du crime ». L’exemple va venir : http://jlggb.net/blog7/deux-petites-voleuses/

Mots clés : ,


Samedi 24 juillet 2021, 13h, boulevard Henri IV, Paris, 4e. Le cliché de 2009, puis celui de 2017, montrent la transformation de la devanture du studio photographique Henry — aujourd’hui plus lente qu’on l’imaginait, il n’y a aucune reprise du local. Voir : http://jlggb.net/blog/?p=2068 ; http://jlggb.net/blog5/2017/07/08/histoire-de-lettres/

Mots clés :


Mercredi 23 juin 2021, 17h, parc du musée Ariana, Genève. Le spleen précède le parfum qui lui-même parle avant les fleurs à toucher. La stature répond aux ramées de nuages. Voir « L’odeur du tilleul », http://jlggb.net/blog2/?p=5448.

Mots clés : , , ,




Jeudi 17 juin, 15h, Musée des beaux-arts, Grenoble. Giorgio Morandi, Nature morte, 1953, huile sur toile. L’exposition Giorgio Morandi est la raison d’une venue, qui va renforcer ce qu’on a compris de sa peinture. La citation de Philippe Jaccottet — disparu en février — semble juste : « Plus l’art de Morandi progresse en dépouillement, en concentration, plus les objets de ses natures mortes prennent sur fond de poussière, de cendre ou de sable, l’aspect et la dignité de monuments. » J’aperçois une parenté des tableaux de Morandi avec ma “ Vie des objets», avec mon « Atlas du gobelet », avec la céramique relationnelle de mes « Digital Soba Choko ».

Mots clés : ,



Vendredi 21 mai 2021, 16h, place de la Sorbonne, Paris, 5e. Ces vues ne disent sûrement pas à quelle adresse on est, mais quand même où l’on est.

Mots clés : , , ,


Samedi 17 avril 2021, 18h, allée du Chevreuil, Aix-les-Bains. Deux prises précédentes : http://jlggb.net/blog7/lhiver-les-arbres/ ; http://jlggb.net/blog7/arbres-en-avril/. L’exercice d’un cadrage qui corrige le deuxième, identique au premier, est long, méticuleux, instructif, pas seulement pour la prise de vues mais pour éprouver les positions spatiales relatives.

Mots clés : , ,


Dimanche 4 avril 2021, 19h, allée du Chevreuil, Aix-les-Bains. Mise à jour de l’image du 11 janvier « Arbres en janvier » : http://jlggb.net/blog7/lhiver-les-arbres/.

Mots clés : ,


Jeudi 1er avril 2021, 8h. Boulogne-sur-Mer, juillet 1971. Une photo comparable a déjà une histoire : http://jlggb.net/blog4/?p=242. Celle-ci, jamais sortie du négatif, est plus juste : le regard vers le regardeur l’accorde au qualificatif de selfie. La publier est une façon de dire : cinquante années ensemble depuis le 1er avril 1971.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciens