porcelaine

Vous consultez actuellement les articles indexés porcelaine.


Dimanche 10 octobre 2021, Paris. Ce duo est arrivé de Berlin hier. Sahnegießer, Zucherdose, crémier et sucrier, font partie du service admirablement variable dans l’assortiment nommé « Berlin » qu’Enzo Mari a conduit à la Königliche Porzellan Manufaktur, Berlin, de 1993 à 1996. Voir : http://jlggb.net/blog7/enzo-mari-sa-ligne-de-porcelaine/. Enzo Mari, avec sa ligne de porcelaine, ouvre le 21e siècle a-t-on lu. Il est probable qu’il récuserait ce jugement. Mais nous pourrons le prendre comme conclusion de la collection de duos crémiers/sucriers, située dans les années 1950-2000, qui a désormais le nom de Duos Metadata.

Mots clés : , ,



Mardi 7 septembre 2021, 15h05, Triennale, Milan. Dans l’exposition Enzo Mari, un moment particulièrement attendu : le service de récipients de porcelaine blanche nommée « Berlin ». À partir de 1993 et pour quatre ans, Enzo Mari se lie à des designers et techniciens de la Königliche Porzellan-Manufaktur de Berlin où il va se rendre chaque mois durant quatre ans pour des sessions qui relèvent d’une sorte d’école. En 1996, une exposition au château Charlottenburg rend compte d’une recherche ayant trait à toutes les relations entre conception, expérimentation et fabrication de pièces qui apparaissent dans leurs variations aussi bien classiques qu’inédites. Enzo Mari affirme là encore comment la qualité du produit ne se distingue pas de la qualité du travail de fabrication.

Mots clés : , , , ,


Samedi 14 août 2021, 13h, Paris. Deux pots à lait signés Arzberg, Bavière, figurent dans ce que je rassemble pour montrer les métadonnées des sucriers et crémiers de la deuxième moitié du XXe siècle. La marque de porcelaine Arzberg, souligne aujourd’hui, sur son site de vente, que le modèle Forme 1382 créé par Hermann Gretsch en 1931, « révolutionne le monde de la porcelaine au début des années 30 et reste l’une des porcelaines les plus vendues au monde pendant 80 ans ». Il est dit qu’en déclarant « sonder l’essence des choses » [Wesentliche der Dinge ergründen], Gretsch fixe le « principe directeur qui sera la raison de l’ascension d’une marque internationale de design de porcelaine. » En 1930, Gretsch, qui participe à l’essor d’objets fonctionnels, simples et sans décor, devient le directeur artistique de la manufacture Arzberg. En 1935, son appartenance au parti nazi le fait accéder à la direction du Deutscher Werkbund, association d’artistes, d’architectes, d’entrepreneurs et d’artisans, qui avait connu un tout autre visage. En 1936, il reçoit, pour le modèle 1382, la médaille d’or de la Triennale de Milan. Son design étant vu comme « intemporel », il affirme que « le peuple allemand a déverrouillé ses valeurs intérieures éternelles dans la lutte pour son droit à la vie. » Il va figurer sur la liste de ceux « qui bénéficient de la grâce de Dieu » [Gottbegnadeten-Liste] du régime hitlérien. Après 1945, il dirige le nouveau départ d’Arzberg jusqu’à sa mort en 1950, année où il est inclus dans l’exposition « Good Design » du Museum of Modern Art de New York, aux côtés de pièces de Marguerite Friedländer, très grande céramiste formée au Bauhaus, qui fut contrainte à l’exil dès 1933, vers les Pays-Bas puis les États-Unis. À l’occasion du centenaire du Bauhaus en 2019, l’exposition de Muji à Tokyo sur la blancheur de la porcelaine moderne, l’exposition « Porzellanwelten » du château de Leuchtenburg en Allemagne, montrent les pots dessinés par Hermann Gretsch parmi bien d’autres. Il a pu être objecté que le service Forme 1382 précédait en 1931 les normes du nazisme. Mais le service signé Gretsch Forme 1495 — ici au premier plan — prolonge en 1938 le même style.

Mots clés : , , ,


Lundi 12 juillet 2021, 22h, Aix-les-Bains. Un hôtel à l’abandon depuis des années, Le Continental, est repris par une coopérative qui vend des produits bios et qui va ouvrir un café-restaurant. Pour cultiver la clientèle, une visite des travaux est proposée. Ayant à l’esprit une collecte des duos sucrier crémier, j’aperçois un pot à lait en porcelaine que je pense connaître. On me l’offre, il a bien l’inscription Colditz, Made in GDR. Le service pour l’hôtellerie nommé Rationell a été dessiné par Margarete Jahny et Erich Müller au début des années 1970. Sur une ligne qui se réclame plus ou moins ouvertement du Bauhaus, les pièces sont fonctionnelles : utilisables d’une seule main, bec verseur sans gouttes, empilement et agencements possibles, couvercle retenu, etc. Au début des années 90, dans le train vers Karlsruhe ou, plus loin, vers Linz, on a aimé les wagons-restaurants Mitropa, qui avaient été une exclusivité de la RDA. La vaisselle était cette Rationell, avec notamment l’emblématique petite verseuse, la Kännchen. Mon pot à lait n’est pas retrouvé sur les sites de brocante en ligne, mais le plus petit s’y trouve, et avec la marque Mitropa. Coïncidence significative : l’affiche et le catalogue de l’exposition qui vient d’ouvrir à Bâle, chez Vitra, « Deutsches Design 1949-1989, Zwei Länder, eine Geschichte », présente la serveuse Mitropa comme modèle historique du design d’Allemagne de l’Est.

Mots clés : , ,


Mercredi 23 juin 2021, 16h, musée Ariana, Genève. De l’exposition de la Collection japonaise, on attendait un inventaire de motifs, de parements, à commencer par ceux au bleu de cobalt sur blanc de porcelaine. Cette vasque de 1860-1890, d’environ 60 cm de diamètre, apparaît faite pour ça.

Mots clés : , ,


Mercredi 23 juin 2021, 15h30, musée Ariana, Genève. Le couple de danseurs créé vers 1740 par Johann Joachim Kändler (1706-1775) pour la porcelaine de Meissen, en Allemagne, a connu vers 1750 une imitation à Jingdezhen, en Chine. La capitale fondatrice de la porcelaine répondait ainsi à l’« imitation » de la porcelaine qui intervenait presque 1000 ans après son « invention ».

Mots clés : , , ,




Mercredi 20 janvier 2021, 18h. En porcelaine, je suis marqué Thomas Germany. On m’a désigné comme Zuckerdose mit Deckel. Sucrier, j’ai été transporté vers la France avec mon crémier assorti, je ne saurais pas dire quand, il y a quarante ans peut-être. Notre duo a attendu sur un rayon des Chantiers Valoristes, à Drumettaz-Clarafond. Aujourd’hui vers 16h, on a été vendus un euro chacun. Celui qui nous emportait dans un sac en plastique marchait le long d’un grand terrain lorsqu’il est tombé subitement en glissant sur un talus argileux très humide. Nous avons frappé le dessus de sa main gauche et je me suis cassé la couronne dorée, un peu. À l’arrivée, il y a eu un constat photographique.

Mots clés : ,


Vendredi 27 décembre 2019, 10h30, 93bis. Imari, au nord de de l’île de Kyushu, préfecture de Saga, fut le port d’exportation de la porcelaine vers l’Europe. C’est ainsi que les objets produits non loin de là, à Arita en particulier, ont pris le nom d’Imari, ou de Ko-Imari, vieil Imari, pour signifier leur ancienneté. Sur eBay, un soba choko de la deuxième moitié du XIXe siècle, très abordable, présente exactement un motif classique et populaire attendu comme référence de l’histoire et du devenir de ce type d’objet. Le colis vient d’arriver, l’antique soba choko est emballé dans du papier journal qui offre un fond, un contexte d’aujourd’hui.

Mots clés : , , ,