Construire

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Construire.



Jeudi 3 décembre 2020, 13h15, port de Bourdeau, Savoie. Du même endroit, opposés, deux paysages qui diffèrent beaucoup, qui ont aussi bien des traits communs.

Mots clés : ,


Mardi 17 novembre, 17h22, Aix-les-Bains. Conjonction particulière des couches de l’atmosphère et de la lumière solaire, directe et indirecte, on sentait le rouge venir et passer vers le pourpre. Il est resté peu de temps.

Mots clés : , ,


Samedi 14 novembre 2020, 15h40, chemin des Blanquards, Aix-les-Bains. De nouveau une maison partagée en deux. Un homme, une tasse à la main, me voit photographier, « Vous prenez quoi ? ». J’explique et il me dit : « mais il y a trois maisons. » La sienne est en dessous.

Mots clés :


Lundi 9 novembre 2020, 14h, chemin des Lombardets, Tresserve, Savoie. Un lierre a longtemps grimpé sur un poteau et l’a totalement enserré. Il a été taillé pour rester le plus magique des exosquelettes.

Mots clés : ,


Vendredi 6 novembre 2020, 15h30, chemin Alexandre Toudouze, Aix-les-Bains. Pas seulement une métaphore ; la vigne vierge, dans son rouge d’automne flamboyant, est à l’assaut du poteau électrique réverbère.

Mots clés : , ,




Dimanche 25 octobre 2020, 16h, Drumettaz-Clarafond, Savoie. Les terrassements d’une maison en construction, sur la pente en dessous des falaises du Revard, ont conduit à l’émergence de blocs de pierre, dont certains vraiment gros, spectaculaires, sculpturaux.

Mots clés : , ,


Lundi 19 octobre 2020, 14h30, Yenne, Savoie. Non loin du Rhône, les Renouées du Japon — du genre Polygonum —, herbes géantes, invasives, ont des bouquets dans les prés. Il faut rappeler que cette plante ne se reproduit pas, elle ne connaît pas de reproduction sexuée (en dehors du Japon). Elle s’est donc propagée exclusivement par multiplication végétative grâce à son rhizome, tige réticulaire souterraine qui peut atteindre 30 cm de diamètre. Elle prolonge donc son existence en étant une seule et unique entité, le plus grand clone végétal de la planète. Le pylône à haute tension protège ici les plantes du fauchage. Cet autre rhizome, distributeur d’énergie à la demande, est le signe d’une ancienne modernité dont l’importation de la Renouée fait sans doute partie : en 1847, la société d’horticulture d’Utrecht lui décernait sa médaille d’or, pour la beauté de son feuillage et le parfum de ses fleurs inutiles [Voir : Fallopia japonica]. Domestiquée, esclave, l’intensité végétale va-t-elle renverser l’électrique.

Mots clés :


Mardi 13 octobre 2020, 13h, esplanade Lamartine, baie de Mémard, Aix-les-Bains. François Dufeil, Station solaire à vapeur, 2020, fait partie de la Biennale de l’architecture disparue. Les miroirs renvoient le soleil vers un tube d’acier. La chaleur va vers le réservoir d’eau et provoque la fonte d’un pain de cire d’abeille dont on perçoit alors l’odeur.




Lundi 12 octobre 2020, 18h, le Bois Vidal, Aix-les-Bains. Trois œuvres de la Biennale de l’architecture disparue, organisée par Solarium tournant, se trouvent dans le bois : Éléonore Pano-Zavaroni, Astérisme, 2020 ; François Dehoux, Stellations, 2016 ; Camille Ayme, 15ème et dernier, 2020.


Vendredi 9 octobre 2020, 18h30, Aix-les-Bains. Le vernissage de la Biennale de l’architecture disparue, sur la terrasse du parking de la Chaudanne, a obtenu la contribution de nuages orchestrés.

‹ Articles plus anciens