Éprouver

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Éprouver.



Mercredi 6 octobre 2021, 18h, galerie GB Agency, rue des Quatre Fils, Paris, 3e. Wrong Time Paradigm est le titre de l’exposition de Ryan Gander. L’idée d’une colonisation of time est indiquée par du bois à brûler déjà noir sans avoir changé de forme et encore par un cadran dédoublé entre le temps imposé et le temps dont chacun pourrait disposer.

Mots clés : , , ,


Dimanche 12 septembre 2021, 13h30, Musée des beaux-arts, Lyon. Setsuko Nagasawa, Sans titre, 2019. Voir, 7 janvier 2019 : http://jlggb.net/blog6/2019/01/04/setsuko-nagasawa/

Mots clés :


Mardi 7 septembre 2021, 14h05, Triennale, Milan. L’exposition Enzo Mari révèle son art de l’expérience. De 1952, ce dispositif en maquette, de l’ordre du théâtre, est destiné à rechercher les relations entre volumes et couleurs, et donc les relations installées à destination des spectateurs.

Mots clés : , , ,



Lundi 6 septembre 2021, 17h, Fondation Prada, Milan. La tour qu’OMA (dirigé par Rem Koolhaas) a ajoutée à son ensemble d’une usine transformée (une distillerie des années 1910) est ici la première œuvre que l’on retient. Si elle étage des galeries, elle donne à plus de 50 mètres de haut une vision époustouflante de tout Milan, avec un terrain vague en dessous, animé de trains.

Mots clés : , ,


Dimanche 29 août 2021, 15h, Chantemerle, Chindrieux, Savoie. Favoriser l’enquête, quel que soit le champ d’intérêt, faire du terrain. S’équiper pour en faire quelque chose : une table ajustée à la pente, pour dialoguer, noter, écrire, dessiner. Une autre façon de raconter ça est de dire qu’après les deux fauteuils pliants, achetés chez Lafuma (Drôme), une table de camping aux pieds de hauteur réglable est bienvenue sur le terrain Terrier.

Mots clés : , ,






Lundi 9 août, 17h — 19h, Palais de Tokyo, Paris, 16e. « Natures Mortes », la « carte blanche » à Anne Imhof — et à Eliza Douglas — détient l’immense ensemble des espaces par des cloisons de verre reprises d’un immeuble de bureaux détruit, des promontoires métalliques, des projections, des dessins et peintures, une trentaine d’artistes invités, et avant tout par une musique. Déversée par des haut-parleurs d’autant plus présents qu’ils peuvent circuler sur des rails du plafond, cette bande-son tient moins du cinéma que d’une chorégraphie dont nous nous découvrons, dans une exploration labyrinthique, les interprètes instinctifs.

Mots clés : , ,


Vendredi 6 août 2021, 17h, Le Pecq, Yvelines. Suivi longuement vers le nord, de Bougival à Saint-Germain-en-Laye, le chemin de halage devient le quai du 8 mai 1945. Le climat changeant, qui ne semble pas de saison, conserve l’alliance, visible dans le ciel, du temps et de l’événement.

Mots clés : , ,


Jeudi 22 juillet 2021, 20h 15, Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris, exposition « Elles font l’abstraction ». Lygia Clark (1920-1988, Rio de Janeiro), Bicho « Monumento a todas as situaçóes », 1964, sculptures en aluminium. Artiste marquante du mouvement néo-concret du Brésil, impliquant une manipulation, elle a produit notamment une série de sculptures en aluminium, composées de plaques reliées entre elles par des charnières, propres à être dépliées. La notion d’art concret fut formulée précédemment par Max Bill : « concret est le contraire d’abstrait : l’art figuratif est abstrait de la réalité, tandis que l’art non-figuratif, qui est une pure création de l’esprit, devient concret par sa matérialisation.»

Mots clés : ,


Jeudi 22 juillet 2021, 19h 40, Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris, exposition « Elles font l’abstraction ». Les œuvres d’Olga Rozanova (1882-1918, Moscou) sont dans l’espace « Les Russes de l’avant-garde, Rozanova, Gontcharova, Exter, Popova, Stepanova ». Composition sans objet, vers 1916, huile et crayon graphite sur toile, s’affirme comme « réalité indépendante », terme qui relativise celui d’abstraction qui lui est associé ici. Sa présence matérielle, son intensité perceptive, en sont la manifestation.

Mots clés : ,


Jeudi 8 juillet 2021, 18h30, rue Victor Hugo, Aix-les-Bains. Un danger indéterminé émerge du sol.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens