Mercredi 8 septembre 2021, 14h15, métro, Milan. La ville possède 5 lignes de métro, plus une voie « passante ». La ligne numéro 1 est rouge, réputée moderne et efficace. Je dirai qu’une rame est très bien dessinée et bien construite, d’une esthétique cohérente jusque dans les détails, ce qui lui apporte, si on la compare à d’autres, une qualité, le qualificatif milanais de design.

Mots clés : , ,

Vert et jaune


Mercredi 8 septembre, 9h, rue Gaetano de Castillia, Milan. La chambre où l’on habite pour quatre jours est à deux pas de Bosco Verticale, les deux tours chargées de 21 000 plantes, dont 800 arbres, proposition emblématique de Stefano Boeri pour une écologie urbaine et signal de la transformation du quartier Porta Nuova. Plutôt que d’en donner une image supplémentaire, je préfère montrer comment les maisons classiques savent associer le vert des plantes des coursives au jaune puissant des murs.

Mots clés : , ,



Mardi 7 septembre 2021, 17h, Triennale, Milan. C’est un tableau immense, permanent, dont le cartel dit, ce que l’on sait d’avance : Ettore Sottsass, Bacterio, 1978. Abet Laminati désigne la compagnie « leader mondial dans la production de panneaux stratifiés haute pression » qui, à l’occasion des 40 ans de Memphis — né à Milan —, a lancé un projet de recherche interrogeant ce que serait aujourd’hui ce courant « radical, drôle et scandaleux » — dont le motif Bacterio est le symbole. Le stratifié fut choisi par Sottsass et le collectif Memphis pour donner une dignité à cette substance considérée comme pauvre.

Mots clés : , ,

Enzo Mari


Mardi 7 septembre 2021, 15h30, Triennale, Milan. Sa dernière grand monographie avait débuté deux jours avant sa disparition, en octobre 2020. Elle se termine dimanche prochain. Ce sera la dernière avant 40 ans car il a voulu que ce temps passe avant que ses œuvres puissent être montrées à nouveau. Au terme d’un espace si riche, je photographie sa flèche et son visage en vidéo apparaît dans la perspective de l’angle du mur.

Mots clés : , ,



Mardi 7 septembre 2021, 15h05, Triennale, Milan. Dans l’exposition Enzo Mari, un moment particulièrement attendu : le service de récipients de porcelaine blanche nommée « Berlin ». À partir de 1993 et pour quatre ans, Enzo Mari se lie à des designers et techniciens de la Königliche Porzellan-Manufaktur de Berlin où il va se rendre chaque mois durant quatre ans pour des sessions qui relèvent d’une sorte d’école. En 1996, une exposition au château Charlottenburg rend compte d’une recherche ayant trait à toutes les relations entre conception, expérimentation et fabrication de pièces qui apparaissent dans leurs variations aussi bien classiques qu’inédites. Enzo Mari affirme là encore comment la qualité du produit ne se distingue pas de la qualité du travail de fabrication.

Mots clés : , , , ,


Mardi 7 septembre 2021, 15h, Triennale, Milan. L’exposition Enzo Mari propose des objets qui se confondent avec leur scénographie. Le système Teca, de 1993, avec son aluminium anodisé, son aluminium extrudé et son acier chromé, pourrait mettre un point final aux étagères hésitantes.

Mots clés : , ,


Mardi 7 septembre 2021, 14h50, Triennale, Milan. L’exposition Enzo Mari montre à quel point son approche artistique — un art programmé, axé sur la logique de la perception — se prolonge dans ses œuvres de design. Ici, Serie Elemantare, un système de 30 carreaux de céramique propres à des compositions, de 1968.

Mots clés : , ,


Mardi 7 septembre 2021, 14h05, Triennale, Milan. L’exposition Enzo Mari révèle son art de l’expérience. De 1952, ce dispositif en maquette, de l’ordre du théâtre, est destiné à rechercher les relations entre volumes et couleurs, et donc les relations installées à destination des spectateurs.

Mots clés : , , ,


Lundi 6 septembre 2021, 18h, Fondation Prada, quartier Largo Isarco, sud de Milan. Avril 1981, Rome, Musée étrusque, Villa Giulia ; juillet 2002, Recanati, théâtre Persiani : il y a comme une tradition à ce que Liliane pose en Italie dans de beaux décors pour des portraits mémorables. Cette fois, ce sera la Casa degli Spiriti aux murs recouverts de feuilles d’or.

Mots clés : , , ,



Lundi 6 septembre 2021, 17h, Fondation Prada, Milan. La tour qu’OMA (dirigé par Rem Koolhaas) a ajoutée à son ensemble d’une usine transformée (une distillerie des années 1910) est ici la première œuvre que l’on retient. Si elle étage des galeries, elle donne à plus de 50 mètres de haut une vision époustouflante de tout Milan, avec un terrain vague en dessous, animé de trains.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciensArticles plus récents ›