La colonie italienne



Dimanche 13 août 2023, 17h30, Saint Cergues, Haute-savoie. Elle se voit de loin mais elle est difficile à atteindre. Cette grande maison contre la montagne a une histoire. Elle a été construite entre 1930 et 1933, pour être la colonie de vacances des enfants d’antifascistes italiens de la région franco-genevoise. En 1939, elle devient Les Feux follets, un refuge pour de jeunes juifs destinés à rejoindre la Suisse, située à trois kilomètres. La maison agit clandestinement car les militaires suisses, comme la Croix rouge suisse dont pourtant elle relève, ont l’instruction d’interdire de tels passages. Après la guerre, c’est une colonie de vacances de l’Ufoval (Union française des œuvres de vacances laïques), Liliane y sera monitrice en juillet 1970. Depuis, la maison a été transformée en habitation. Les rampes de l’escalier comme les clôtures de ciment sont restées d’origine.

Claude 1940-1945



Mercredi 1er mars 2023, 22h, Aix-les-Bains. Ces cinq photos témoignent de la présence à Vienne de Claude Terrier, prisonnier de guerre, Stalag XVII A, de 1940 à 1945, attaché à une petite entreprise de transports. Une plaque de rue indique la Markt Gasse. Une consultation de Google Street View révèle la présence actuelle des mêmes bâtiments et la proximité des trois lieux des photos autour du carrefour de la Marktgasse et de la Reznicekgasse, nommée alors Wagnergasse. On peut alors supposer que le siège de l’entreprise se trouvait dans une maison basse qui apparaît derrière le cheval tenu par la jeune fille qui est peut-être la fille de la propriétaire. On découvre, dans la photo où figure Claude encadré par deux hommes qui sont sans doute des prisonniers, que le char à quatre roues se trouve précisément dans l’axe de la rue, devant les maisons basses.
Voir : Google Street View