Histoire

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Histoire.


Mercredi 22 novembre 2023, midi, Musée national de Kyoto. Il est dit que ce pétale massif — environ un mètre de haut —, de bois avec laque et feuille d’or, époque Kamakura-Nanbokuchō, 14e siècle, Collection du temple Sokushuin de Kyoto, faisait probablement partie du piédestal de lotus de la principale image de Bouddha du temple Tōfuku-ji, détruite dans un incendie en 1881. Aucune prise de vue n’est autorisée dans la belle exposition consacrée aux trésors artistiques de ce temple zen de Kyoto, sauf pour une grande main de Bouddha et pour le grand pétale. Les visiteurs photographient tous, comme réconfortés et obligés, cette mise en scène aux lumières et décors d’aujourd’hui.
+

Mots clés : , , ,



Dimanche 19 novembre, 10h, Parc commémoratif de l’Expo’70, Osaka. L’exposition universelle de 1970, « Progrès humain dans l’Harmonie », existe encore pour des milliers de personnes qui viennent, ce dimanche, sous un grand soleil, sous la Tour du Soleil de Taro Okamoto. Un musée intéressant raconte l’événement, comment peut-être le Japon avait pu guérir. Une note : c’est ici que la compagnie de téléphone NTT présenta le premier téléphone portable.

Mots clés : ,




Vendredi 17 novembre 2023, 14h30, Musée de l’art de la céramique Mino, Tajimi, Gifu, Japon. Lieu célèbre, la vallée de la céramique Mino l’est devenu par ses styles de grès du début du 17e siècle, inventés et copiés. Le style est d’abord ici Oribe — du nom d’un des premiers maîtres de thé —, baroque, excentrique, on dirait aujourd’hui déconstruit. C’est aussi le style Karatsu — du nom de la ville du Kyushu, de sa céramique — pour sa simplicité comme pour sa puissance décorative.

Mots clés : ,

Ike Taiga


Mardi 14 novembre 2023, 18h30, Musée (d’histoire) de Kyoto, Kyoto. Cette calligraphie, claire, amusante, impressionnante, sans être naïve, n’est pas dans la perfection qu’a atteint son auteur, car il est dit qu’il l’a tracée à l’âge de trois ans. C’est parce que Ike Taiga, 1723-1776, fut un grand peintre lettré, inspiré par la peinture de lettrés chinoise, que ces deux grands caractères, 金 山, kin yama [kinzan], or et montagne, sont ici célébrés.


Mardi 14 novembre 2023, 14h, Musée des arts appliqués et du design, Kyoto. Sont exposés 74 types d’arts appliqués présents à Kyoto. Dont la Poupée de Kyoto [京人形 Kyo ningyo], montrée dans son processus de fabrication. Une telle présence, une telle perfection, une telle virtuosité, attachées à une longue histoire, pourraient renverser mon indifférence à l’égard d’un objet jugé traditionaliste, à la fois précieux et convenu.

Mots clés : ,





Lundi 13 novembre 2023, 16h30, vers Karasuma, Kyoto. Une école, l’école élémentaire Meirin, depuis 1869, est devenue un centre d’art en avril 2000 : le Kyoto Art Center. Un lieu pour des ateliers et des résidences artistiques, la danse, le théâtre, les beaux-arts, avec des spectacles, des conférences, des expositions et aussi une bibliothèque, un centre de documentation. En octobre et novembre 2000, notre exposition « L’Exercice du moment », à l’initiative de Koishi Mori et de Masayuki Towata, présenta huit installations vidéo interactives, une salle « Rousseau » et une salle « Expériences ». Le bâtiment a conservé sa couleur orange et son style « espagnol » des années trente, mais aussi son ambiance de rencontres, d’expériences, d’apprentissages, d’école. Il est notoire aussi pour son café. Site : https://www.kac.or.jp/eng/

Mots clés : , , ,


Jeudi 9 novembre 2023, 13h, Kyoto. Comme beaucoup de lieux de cette ville, il faut en connaître l’existence pour les voir, les découvrir, comme cet espace bouddhiste avec sa maison de thé, Saigyo-an. En 2001, je l’ai connue longuement et de l’intérieur. Appuyés par une production, nous avons fait une série de prises de vue avec un dispositif de rail de travelling. Ce projet de film interactif est resté à l’état d’essai mais il a marqué une connaissance très proche des gestes de la cérémonie du thé comme de la matérialité prenante de leur lieu.

Mots clés :





Mercredi 8 novembre 2023, 13h00, Mashiko, Préfecture de Tochigi, Japon. La maison de Shōji Hamada est aussi un musée. Des pièces anciennes à titre d’exemples, deux assiettes caractéristiques de son style, un vase coréen, un plat britannique. Formé aux techniques de céramique, Hamada travaille et apprend auprès de Bernard Leach, il rencontre le philosophe et érudit en religion Yanagi Sōetsu et le potier Kawai Kanjirō. On leur attribue l’invention du mot Mingei, artisanat populaire, une forme condensée du terme minshūteki kōgei. Ce mouvement s’attache à collectionner des pièces venant d’Angleterre, de Corée et d’autres pays, pour tracer une manière, une attitude, qui mettent en valeur ce qui serait une vérité naturelle de la céramique, de ses matériaux et de ses gestes, qui produisent de beaux objets restant utilitaires.

Mots clés : , ,





Mercredi 8 novembre 2023, 12h30, Mashiko, Préfecture de Tochigi, Japon. La maison de Shōji Hamada, 濱田庄司, est le lieu où il faut être allé, si on s’intéresse au courant moderne d’art populaire Mingei, à l’histoire de la poterie, aux arts japonais. C’est en devenant ami avec Bernard Leach et en restant chez lui en Cornouailles, à St Ives, de 1920 à 1923, que Shōji Hamada est devenu véritablement céramiste et a décidé en 1924 de s’établir dans le village de potiers de Mashiko. L’ensemble de ses maisons, l’atelier, les fours, s’est développé dans les années trente et cinquante et a été associé au Mashiko Museum of Ceramic Art en 1989.

Mots clés : , ,


Lundi 6 novembre 2023, 10h, avenue Kappabashi, Tokyo. Dans cette rue entièrement dédiée à la vaisselle et aux fournitures de restaurants, le magasin Komatsuya, 小松屋. Son site https://kappabashi-komatsuya.com évoque la destruction, tremblement de terre et incendies, qu’a connus la ville il y a cent ans. On y avait acheté, en 2016, pour 4 euros, un soba choko de porcelaine d’Arita entièrement blanc, à couvercle. Cette fois, il nous est dit qu’il faut le commander en quantité.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciens