Virtuel concret



Vendredi 28 octobre 2022, 16h, rue du Chemin Vert, Paris, 11e. Il y a quatre siècles c’était un chemin sinueux à travers des jardins maraîchers. La rue étroite est devenue rectiligne, mais son orientation sur la pente la fait encore ressentir comme un chemin qui sort de la ville. Des immeubles industriels ont changé de vocation. Il y a là du Coworking, du Team-Building, et une Virtual Room pour les aventures VR. Mais ça se dégrade, ça devient à louer. Sous l’enseigne, se sont déployés d’autres matériaux, des couchages en puissance, de carton et de soieries.

Exercer son art


Mercredi 26 octobre 2022, 17h, rue des Panoyaux, Paris, 20e. Pour l’exposition (digital) Soba Choko au Centre céramique contemporaine de La Borne, 26 novembre — 31 décembre 2022, Cécile Bicler est invitée à exercer son art sur des gobelets de porcelaine de type soba choko. Aujourd’hui celui-ci n’est déjà plus visible, recouvert d’une couche blanche qui deviendra glaçure transparente lors de son passage au four à près de 1300 degrés pour révéler d’autres couleurs.

Copier (La vie des objets. Ch. 116)


Dimanche 23 octobre 2022, 16h, Paris, 11e. En 1982, la compagnie Canon annonce une mutation dans la famille des photocopieuses. Un modèle est désormais portable, le PC10. En 1985 et 1986, Liliane Terrier monte à l’Université Paris 8 puis dans l’exposition du Centre Pompidou Les Immatériaux, avec ses étudiantes, l’atelier « Toutes les copies » centré sur cette machine. En 2022, le Centre Pompidou l’invite à reconstituer cette installation pour la joindre à une manifestation au ZKM de Karlsruhe et la faire entrer dans la collection du Musée national d’art moderne. La copieuse PC10 est aujourd’hui introuvable. Une recherche prolongée sur les sites de ventes d’occasion fait apparaître la PC 170 en Amérique du Nord et la FC 120 en Europe, une « photocopieuse analogique » de Canon fabriqué au début des années 2000, qui semble en vérité le prolongement de la machine originale. En l’espace de trois jours le Bon Coin en livre une. Le test initial porte sur une tranche d’Emmental, pour reprendre la photocopie initiatique qui figure dans le catalogue de 1985. Cette photo montre la première apparition d’une copie conforme aux qualités anciennes.

Altitude


Samedi 8 octobre 2022, 23h30, Paris. Un remboursement d’une part de frais de lunettes reste à obtenir. La recherche de l’ordonnance — Docteur de Charnacé, rue de Montreuil –, apporte une photo de l’escalier de son cabinet, prise il y a exactement un an. Les métadonnées de cette image me donnent ses coordonnées spatiales — mais l’essentiel n’est pas inscrit : ici, c’est La Folie Titon http://jlggb.net/blog3/?p=1842. Et pourtant une indication : on est à 40 m d’altitude. L’habitude de photographier les escaliers, aujourd’hui très atténuée, ne nous avait pas alertés sur cette dimension essentielle.

Ce coucher de soleil



Samedi 8 octobre 2022, 19h14, train depuis Bourges vers Austerlitz, vers l’ouest d’abord, la vallée du Cher, Sainte Thorette, Preuilly, Quincy. Événement banalement quotidien, ou plutôt quotidien réglé par lui et quand même inattendu, dans son apparition.

Le trottoir de la rue de Ménilmontant



Jeudi 6 octobre 2022, 10h, rue de Ménilmontant, Paris, 20e. Retour sur le lieu d’un accident du 1er octobre à 15h, pour vérifier la présence d’un léger rebord de la zone de livraison. Alors que les pompiers arrivaient, un témoin a dit qu’il fallait s’attendre à un nez cassé. Cinq heures plus tard, à l’hôpital Tenon, le scanner a montré le nez cassé et, quelques jours après, c’était une côte fêlée ou cassée. Dans une conjonction de situations, dont l’effet d’aplatissement optique du bas des verres progressifs, un mot à lire sur le bitume et une énergie mal contrôlée dans la traversée rapide de la rue, la chute en avant avait conduit à un choc brutal du visage sur l’angle du trottoir.