Désigner

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Désigner.


Samedi 1er mai 2021, 17h, rue Hector Berlioz, Aix-les-Bains. Le mur jaune accentue sans doute la surprise. Pourquoi te tels bouquets roses directement sur un vieux tronc noir ? Il revient que c’est là un Arbre de Judée.

Mots clés : , ,

Là bas


Jeudi 25 mars 2021, 14h30, Annecy. On dit qu’on se retrouvera là-bas à quatre heures.

Mots clés : , , ,


Vendredi 12 mars 2021, 14h, plage de Piémanson, Camargue. Un fauteuil pliant est sans sa toile. Un hôte peut s’y poser pourtant, l’un des résidents des sables et des vagues.

Mots clés : ,


Dimanche 21 février 2021, midi, Nice-Savoie. Les oranges ont attendu leur tour. Deux belles oranges — « ici belles oranges pas chères » —, dont l’une est légèrement plus petite que l’autre, ont une ombre commune.

Mots clés : , , ,


Samedi 16 janvier 2021, 15h45, avenue de la Liberté, Aix-les-Bains. Mon adresse pour un an, en principe.

Mots clés : ,


Jeudi 31 décembre 2020, 12h, Bois Vidal, Aix-les-Bains. Marche par temps de neige. Un tronc coupé, un repère marqué par la neige, sans doute à conserver.

Mots clés : , ,


Vendredi 25 décembre 2020, 13h, avenue Président Wilson, Aix-les-Bains. Le passage à niveau est fermé pour une longue période, pour la démolition d’un immeuble. On ne peut plus tourner à droite. L’interdiction est une précaution nécessaire.

Mots clés : , ,


Dimanche 13 décembre 2020, 14h, chemin des Réservoirs, forêt de Corsuet, Aix-les-Bains. Belle exécution, très bon effet, pour signifier quoi ? L’arbre est-il l’objet ou le sujet ? La cible ou bien le support ?

Mots clés : ,


Jeudi 10 décembre 2020, 14h00, route de Portout, Chindrieux, Savoie. Le panneau est là pour prévenir les conducteurs. On peut dire également qu’il conforme la route à son image.

Mots clés : , ,


Dimanche 6 décembre 2020, 13h36, cascade de Couz, Savoie. Au hameau de Couz,  commune de Saint Cassin. Il y a deux écoles, chacune très sûre d’elle : on l’appelle cascade de Couz ou cascade de Saint Cassin. Rousseau en parle, pour avoir été mouillé, mais ne la nomme pas, comme il ne nomme pas Madame de Warens :

Le chemin passe au pied de la plus belle cascade que je vis de mes jours. La montagne est tellement escarpée que l’eau se détache net et tombe en arcade assez loin pour qu’on puisse passer entre la cascade et la roche, quelquefois sans être mouillé. Mais si l’on ne prend bien ses mesures on y est aisément trompé, comme je le fus : car à cause de l’extréme hauteur l’eau se divise et tombe en poussiére, et lorsqu’on approche un peu trop de ce nuage, sans s’appercevoir d’abord qu’on se mouille, à l’instant on est tout trempé. J’arrive enfin, je la revois. Elle n’étoit pas seule.
Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, Œuvres complètes La Pléiade, t.I, p. 173

Cette même citation est dans jlggbblog1 [http://jlggb.net/blog/?p=2197] pour dire comment on la voit du train.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciens