motifs

À compléter 

Le soba choko constitue un support propre à une diversité absolue de motifs. Les collections et encyclopédies des pièces de porcelaine de la période Edo (1603-1868) en témoignent (voir : http://jlggb.net/collection/?page_id=610), ainsi que les pièces modernes prolongeant les styles traditionnels et encore les pièces contemporaines.

Ces motifs écrivent l’histoire du soba choko. Ils peuvent relever de la citation, du symbolique, du performatif, etc.

UN EXEMPLE CLASSIQUE DE SOBA CHOKO D’IMARI ANCIEN, ICHIMATSU

Un modèle de soba choko du XIXe siècle, éventuellement antérieur, peut être pris en exemple. Nous désignerons son motif, au bleu de cobalt sur porcelaine blanche, de damier de treillis fins et larges en diagonales, d’après les termes japonais. Ichimatsu, le mot pour damier est repris du nom d’un acteur savant et populaire de Kabuki nommé Sanogawa Ichimatsu (1722~1762), dont l’habillement est marqué par des tissus en damier, alternance de carrés sombres et clairs. Les carrés peuvent contenir diverses trames répétitives.


Numéro 989, A Pictorial Guide to Soba Choko Cups and Patterns, Seigensha, Kyoto, Japon, 2011.


Soba choko Ichimatsu (格子市松) d’Imari,  deuxième moitié du XIXe siècle, acheté en 2019 chez un vendeur de Himeji.


Sanogawa Ichimatsu (佐野川 市松)

 


Motif du treillis en diagonales d’un tesson de majolique du 17e siècle rapporté de Delft en 2019, rapproché d’un inventaire de motifs traditionnel de la porcelaine actuelle d’Arita.