Deux nombres, le sublime et le beau

Ryoji Ikeda, installation V?L, Le Laboratoire, Paris : Dans une salle sombre, deux très longs plateaux de papiers, presqu’au sol, dans une lumière blanche. Ils présentent une trame très fine, un « tweed » noir et blanc. En s’approchant, en regardant avec une loupe, on comprend qu’il s’agit de chiffres imprimés, minuscules. L’un des plateaux contient un nombre aléatoire, une suite de chiffres limitée par la dimension de l’impression. L’autre affiche parallèlement un nombre premier, nombre gigantesque mais fini, et on en voit effectivement la fin.




4 rue du Bouloi, Paris 1er. Vendredi 10 octobre 2008, 20h.


Le Laboratoire est « là où il fallait être » ce soir à Paris. Retrouvée dans l’exposition et le cocktail, Nanae Y.

Mots clés : ,