Paris

Vous consultez actuellement les articles indexés Paris.


Samedi 8 juillet 2017, 10h, à la rencontre de la rue Censier et de la rue Monge, Paris, 5e. Le jeune arbre n’a pas pris, il a été coupé, une grille se trouve seule et devient l’objet. Intervention magistrale, la grille en fonte solidarise les normes haussmanniennes des immeubles et de leurs rues aux alignements d’arbres. À l’autre extrémité de la chaîne des solutions qui permettent à la fois la vie de l’arbre et la circulation, on a maintenant, dans le carré de terre de l’arbre, des fleurs et des herbes attachées à un « permis de végétaliser ». Avec le risque que les plants les plus séduisants soient volés. D’un côté des grilles arrachées et brisées sont des projectiles de combats de rue de la révolution, de l’autre un assemblage de demi-rondins installe un « ranch » de la végétalisation (post guerrilla gardening).
Référence universitaire : Patricia Pellegrini, « Pieds d’arbre, trottoirs et piétons : vers une combinaison durable ? », Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 3, n° 2 | Juillet 2012, mis en ligne le 5 octobre 2012, consulté le 8 Juillet 2017 http://developpementdurable.revues.org/9329

Mots clés : , , , , ,

plaque-effets-secondaires
Vendredi 28 février 2014, 16h. Comme première plaque de la rue des Écoles — face au Studio Action —, comme plaque de thérapie mentale, je me dois d’être toujours très propre. Le nettoyage de ma surface de cuivre produit un dépôt verdâtre douteux sur le mur et efface le noir de mes inscriptions. Je ne vois pas comment éviter ces effets secondaires. Les techniciens disent « effet de bord ».

Mots clés : ,