Former

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Former.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mardi 28 juillet 2015, 19h15, 93bis. La buée sur notre peau dit que nous sortons du frigo. Notre forme et notre couleur nous font reconnaître comme tomates. Nos formes nous font individuelles. Et avec des formes nous racontons des choses.

Mots clés :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mardi 28 juillet, 19h, 93bis. Sans prévenir. Mais peut-être une faille était là. Une lame est faite avec ça.
Retour à Beuys : http://jlggb.net/blog/?p=1867

Mots clés :

passoire-2015 passoire-balles-2015
Lundi 13 avril 2015, 23h, Nice-Savoie. Passoire émaillée, elle a connu une longue vie active, à Pierrelatte, entre 1920 et 1960 environ, puis une situation de passage progressif au souvenir exposé. Et voilà qu’elle s’emploie à une démonstration philosophique : toute relation est un tiers, est extérieure à ses termes, n’est réductible à aucun des deux ni à la somme des deux. La passoire est sur la table, pour cela elle a des pieds et la table est plate et horizontale. Les termes s’emploient donc à la relation. Pour autant, « être sur » est une relation qui peut se percevoir mentalement, indépendamment des objets. La passoire a des trous, même chose pour « à travers ». Spectacle du ping-pong « double bonheur » en supplément, la relation est ici « être différent » ou autre chose, car la relation est variable et c’est bien là que se vérifie son indépendance.

Mots clés : ,

banane
Mercredi 15 janvier 2014, 1h10, Aix-les-Bains. L’objet a commencé à exister il y a maintenant un peu plus de quatre ans. Depuis, il est resté dans un tiroir. Une banane est-elle un objet ? Avant de sécher, de se momifier, elle n’aurait pas dit ça. Et pourtant elle n’était déjà plus une chose vivante. Pour avoir une vie, les objets doivent-ils fréquenter des êtres vivants ? On peut penser que non.


Dimanche 21 octobre 2012, vers 19h, 93bis. Réminiscence d’une photographie de Wols (Berlin 1913 – Paris 1951). Pourquoi la pantoufle gauche s’est-elle usée plus vite que la droite ? Si une pantoufle est percée, il faut changer la paire. Le sol est un carrelage de grès-cérame de 5 x 5 cm.

Mots clés : ,


Un album d’images du chocolat Nestlé-Kohler des années 50 (Les Merveilles du monde) comportait ce chapitre : « Le mimétisme chez les animaux ». Il s’agissait plutôt de la façon dont certains animaux se confondent avec leur environnement. Mais nous avons conservé l’expression dans notre lexique de private jokes pour ironiser sur les ressemblances acquises, surtout dans les couples.
Ici, le mimétisme m’est apparu dans l’authentique et insidieuse confusion ressentie à la vue du tube Clinique (correcteur de regard). J’ai vu un Opinel (la main couronnée). Ce rapprochement photographique, prévu depuis des mois, devrait donner une idée de cette impression. Vendredi 17 décembre 2010, 17h, Aix-les-Bains, pour la photo, puis 22h, TGV Aix-Paris, pour le texte.

Mots clés : , , ,


Samedi 27 février 2010, 8h. Elle a été la candidate (voir : http://jlggb.net/blog2/?p=258) et, sans que ce soit ouvertement dit, la favorite. La mug de Xi’an connaît aujourd’hui ce qu’est l’existence d’une immigrée. L’existence est un lave-vaisselle. L’ébréchée risque la relégation.

Mots clés : , ,

tolomeo-luxo
Paris, mercredi 5 août 2009, 22h30.

Tolomeo Micro rouge, la première, a été pendant plusieurs années la seule de son espèce. Elle était arrivée sur une fausse table de nuit à la faveur d’un anniversaire. Puis, sous prétexte de symétrie, une deuxième Tolomeo Micro rouge avait été apportée. Sans le montrer trop, Numéro un ne l’avait pas très bien pris. Elle révéla son point faible, celui de la toute première génération, un pivot d’aluminium trop fin, qui se brisa. Réparée, elle retrouvait sa place, mais des bouleversements se préparaient, les chambres allaient se transformer en bureaux. Numéro deux a fait un stage d’un mois dans une exposition high tech aux Arts décoratifs. Elle a été beaucoup photographiée, filmée et même dessinée. À son retour, elle avait la grosse tête. L’origine des Tolomeo ne faisait plus mystère pour personne, best seller absolu autant dans les bureaux que dans les appartements du standard chic. Il est difficile de venir du post-moderne années 80 tout en illustrant le fonctionnalisme moderne. Il faut dire que d’autres Tolomeo, Micro aussi, pour ne pas être trop ostentatoires, mais aluminium, étaient maintenant dans des espaces voisins. Numéro deux s’est retrouvée dans la cuisine, tandis que Numéro un étaient délaissée dans une pièce équivoque. Et puis d’autres Tolomeo Micro Alu trouvaient tout de suite de bonnes places en province. Mais en appliques, est-ce une vie ? Un recours s’imposait alors à Numéro un, rejoindre la cuisine (photo).

Pendant ce temps, la vie de deux petites Luxo, venues de Venise, était véritablement mouvementée. Portent-elles légitimement le nom ? Leurs ancêtres des années 30, fabriquées à Oslo, pourraient elles reconnaître ces Lilyna italiennes ? Certainement, mais leur lignée semble éteinte (note). Technique d’un autre âge. Pourtant, leur petit cousin américain a fait la fortune hollywoodienne de son concepteur. Elles ont connu tour à tour un séjour au rez-de-chaussée, dans une ambiance certes plus vivante, mais non sans risques. C’est ce qu’on appelle être cabossé par la vie. Elles viennent de se débarrasser de leurs tags argentés et dorés, mais elles ne triomphent pas. D’ailleurs l’une d’elles ne s’allume plus (photo).

Luxo-Jr

John Lasseter, Luxo Junior, Pixar, 1986

Oceanic

Demie-sœur de Tolomeo (Artemide), Oceanic (Memphis), par Michele de Lucchi, 1981.

Note : un passge à Venise en septembre 2009 permet de contredire cette impression : on y voit des lampes Luxo et Lilyna (blanches) made in Italy.

Mots clés :