Mémoriser

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Mémoriser.


Jeudi 16 mars 2017, 17h, Aix-les-Bains, avenue du Petit Port. Les deux vis rouillées ont-elles été dévissées depuis qu’elles ont rapporté la plaque métallique émaillée à la grille en fer forgé ? L’âge de la rue, l’âge de la maison, inscrivent plus de cent ans. La forme des chiffres autant que leurs contre-formes, affichent des signes reconnus et constants dans la plus grande netteté, avec leurs références stylistiques. Leur matérialité radicale est marquée par un devenir et assortie de flous de textures et de variations de couleurs. La plaque « 45 » est exemplaire d’un attachement à un lieu, à un espace, à une ambiance, à une histoire.

gant cour 2015
Samedi 14 novembre 2015, 11h. Un gant propre à ne pas laisser de traces est la trace de l’événement dans la cour.

Mots clés : ,

baguette
Dimanche 12 juillet 2015, 20h, 93bis. Réminiscence du 24 septembre 2011, « La tradition ». À la boulangerie voisine, boulevard Voltaire, cette fois : « Une tradition, coupée en deux, s’il vous plaît. » Le « s’il vous plaît » est là d’abord pour le « coupée en deux ». Entre la nostalgie et l’autocritique des années ’70s vincennoises, il reste la déclaration formelle : « Un se divise en deux ». Faire apparaître la contradiction n’est pas toujours utile. Ici, on gagne en différences.

Mots clés : , ,


Dimanche 10 mai 2015, 18h, 93bis. Un tout petit pot à lait, ou à crème, en porcelaine blanche, 65 mm de haut, 55 mm de diamètre. Parent de tant d’autres mais esseulé. Une identité faite de petits manques. Ressemblance marquante avec la cafetière classique Melitta, par son haut en lignes horizontales. Des Melitta ne furent-elles pas fabriquées à Langenthal ? Le blason « Suisse Langenthal 39 » figure fièrement en dessous, avec le très discret « 794/0 ». Milchkrug d’un certain âge donc puisque l’unique manufacture de porcelaine suisse du XXe siècle a été « délocalisée » en République tchèque. Les cousins anglais : http://jlggb.net/blog2/?p=1918

passoire-2015 passoire-balles-2015
Lundi 13 avril 2015, 23h, Nice-Savoie. Passoire émaillée, elle a connu une longue vie active, à Pierrelatte, entre 1920 et 1960 environ, puis une situation de passage progressif au souvenir exposé. Et voilà qu’elle s’emploie à une démonstration philosophique : toute relation est un tiers, est extérieure à ses termes, n’est réductible à aucun des deux ni à la somme des deux. La passoire est sur la table, pour cela elle a des pieds et la table est plate et horizontale. Les termes s’emploient donc à la relation. Pour autant, « être sur » est une relation qui peut se percevoir mentalement, indépendamment des objets. La passoire a des trous, même chose pour « à travers ». Spectacle du ping-pong « double bonheur » en supplément, la relation est ici « être différent » ou autre chose, car la relation est variable et c’est bien là que se vérifie son indépendance.

Mots clés : ,

mauchaufee-photo-2400
Samedi 4 avril 2015, 23h. Dans la marge en bas de la photo en forme de carte postale, il y avait l’inscription au crayon : « Rue Paul Bert Paris 11e » (une interprétation de la correspondance écrite au verso). Il y a des années, l’effet attractif d’une photographie originale ancienne, l’apparition de nombreuses personnes singulières en un lieu distinct, sur le mode « sortie d’usine », s’étaient croisées avec cette indication. La rue Paul Bert présentait, dans la pensée du regardeur, une entrée d’usine qu’il faudrait aller comparer avec celle de la photo. Finalement, rien de semblable à Paris. La voie est alors celle de la lecture : « Établissements Mauchauffée ». Une opération Google à rebondissements conduit à Troyes, à une usine parmi beaucoup d’autres, très grande. Cette bonneterie a été fondée en 1873 et fermée en 1973, exactement 100 ans après. En 1914, elle est la première fabrique de bas en Europe avec 3000 ouvrières et ouvriers. Elle a produit de nombreuses marques de bas et chaussettes et des maillots de bain en vogue. Passage par Street View, rue Bégand : le portail est là, et une foule de signes. Ce qui reste en vérité dans la vie de cet objet : joliment individués, un cheval blanc, cinq hommes écartés du groupe, vingt-cinq femmes dont de très jeunes.

usine-toyes-streetview

Mots clés : , ,

fuga orrefors coupe
fuga orrefors ticket
Vendredi 5 décembre 2014, 22h, 93bis. Le feuilletage à la librairie du Centre Pompidou d’un livre Taschen consacré au design scandinave a remis un objet à l’esprit de celui qui l’avait acheté, le 17 août 1963, dans une boutique dédiée aux objets « design » du grand magasin Nordiska Kompaniet située au centre de Stockholm dans le parc Kungsträdgården, ici. Ce petit bol (90 mm x 50 mm) en verre rouge de la maison Orrefors, nommé Fuga — noms inscrits sur la base par un relief du verre — est de Sven Palmqvist (1906 — 1984), créateur de renom qui inventa, en 1954, une méthode consistant à centrifuger le verre en fusion à l’intérieur d’un moule. La série de coupes Fuga issue de ce procédé remporta une médaille d’or à la XIe triennale de Milan en 1957. Ce petit bol en verre rouge est resté à proximité de son acquéreur qui, à l’occasion de cette célébration, a retrouvé la facture de chez NK, où l’on peut voir que le prix en était de 5,75 couronnes, accompagné d’une autre coupe, bleue, plus basse, à 4,25 couronnes.

Mots clés : , ,

poulet-pilon
Lundi 12 mai 2014, 19h, 93bis. Pilon de poulet rôti, j’ai commencé il y a deux minutes à être mangé. Le désir va faire son œuvre. Une fois ma photo prise, je n’aurai droit qu’au passé au titre d’objet.

Mots clés :

marteau-histoire
Dimanche 9 février 2014, 12h, Aix-les-Bains. Le marteau a une patine qui en témoigne, il est passé de main en main en servant avec fidélité. Il s’est transmis du grand-père au père puis au fils. Il a transmis une qualité du geste et de son effet. Les gens meurent, certains objets vivent.

Mots clés : ,

banane
Mercredi 15 janvier 2014, 1h10, Aix-les-Bains. L’objet a commencé à exister il y a maintenant un peu plus de quatre ans. Depuis, il est resté dans un tiroir. Une banane est-elle un objet ? Avant de sécher, de se momifier, elle n’aurait pas dit ça. Et pourtant elle n’était déjà plus une chose vivante. Pour avoir une vie, les objets doivent-ils fréquenter des êtres vivants ? On peut penser que non.


Jeudi 1er juillet 2010, 23h55, 93bis, Paris 11e. Tout ce qui reste de couverts en acier inoxydable IKEA (made in Korea) de la ligne Dragon (designer : Carl-Gustaf Jahnsson) a été sorti pour être mis à gauche, disons à la retraite — ce qui ne signifie pas le renoncement à tout emploi. Le dessin de la fourchette, plus encore celui de la petite cuillère, sont d’une telle simplicité moderne qu’ils auraient dû rejoindre le « Super Normal ». Ce sont LES couverts. Ils portent les marques de 30 ans d’usage quotidien. Ils ont été achetés en effet à l’ouverture du premier IKEA de France, à Bobigny, en 1981.

Mots clés : , , ,

eponge-epingles
À Rosny-sous-Bois, rue Newton, 9e étage, É. a assemblé cet objet dont on a compris (dont il a dit — il parlait à peine) que c’était un gâteau d’anniversaire. Il devait avoir deux ou trois ans. L’œuvre est fragile mais elle a constamment été exposée depuis, sur diverses étagères. L’éponge (pour ardoise d’enfant) s’est légèrement rétrécie, elle a bruni, elle a perdu de sa souplesse. Les épingles sont toujours restée à leur place d’origine, elles ont un peu rouillé. Photographie du lundi 18 mai 2009 à 13h30.

Remarques : on pourrait encore chercher à savoir de cet objet si l’acupuncture lui fait du bien et si on ne l’accuse pas de pratiquer l’envoûtement.

Mots clés : , ,