Mingei

Vous consultez actuellement les articles indexés Mingei.





Mercredi 8 novembre 2023, 13h00, Mashiko, Préfecture de Tochigi, Japon. La maison de Shōji Hamada est aussi un musée. Des pièces anciennes à titre d’exemples, deux assiettes caractéristiques de son style, un vase coréen, un plat britannique. Formé aux techniques de céramique, Hamada travaille et apprend auprès de Bernard Leach, il rencontre le philosophe et érudit en religion Yanagi Sōetsu et le potier Kawai Kanjirō. On leur attribue l’invention du mot Mingei, artisanat populaire, une forme condensée du terme minshūteki kōgei. Ce mouvement s’attache à collectionner des pièces venant d’Angleterre, de Corée et d’autres pays, pour tracer une manière, une attitude, qui mettent en valeur ce qui serait une vérité naturelle de la céramique, de ses matériaux et de ses gestes, qui produisent de beaux objets restant utilitaires.

Mots clés : , ,





Mercredi 8 novembre 2023, 12h30, Mashiko, Préfecture de Tochigi, Japon. La maison de Shōji Hamada, 濱田庄司, est le lieu où il faut être allé, si on s’intéresse au courant moderne d’art populaire Mingei, à l’histoire de la poterie, aux arts japonais. C’est en devenant ami avec Bernard Leach et en restant chez lui en Cornouailles, à St Ives, de 1920 à 1923, que Shōji Hamada est devenu véritablement céramiste et a décidé en 1924 de s’établir dans le village de potiers de Mashiko. L’ensemble de ses maisons, l’atelier, les fours, s’est développé dans les années trente et cinquante et a été associé au Mashiko Museum of Ceramic Art en 1989.

Mots clés : , ,