Objet

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Objet.




Dimanche 1er mai 2022, 16h46, devant le 95 et le 93bis, Paris, 11e, alors que la manifestation tarde à arriver sur le boulevard car il y a des « incidents ».

Mots clés : , , ,


Jeudi 31 mars 2022, 11h45, avenue Franklin Roosevelt, Aix-les-Bains. Dans ce magasin professionnel de fournitures du bâtiment, pour une vanne de conduite PVC à monter dans un bassin de décantation d’atelier de céramique, une image, une couleur, soulignent un nom : Barnier. Ce nom fait naître dans l’instant une sensation doucereuse. Il y a 70 ans, une telle sensation venait d’une odeur incertaine, associant écœurement et mélancolie. On disait, « ça me tape sur le système », c’est Barnier, c’est le vent du midi. On était dans la cour de l’école annexe de l’École normale d’instituteurs de Valence et on savait que l’usine qui longeait le mur fabriquait de chatterton, du ruban isolant. https://www.barnierpro.com/barnier-marque/histoire

Mots clés : , , ,



Lundi 14 mars 2022, 13h, avenue de Taillebourg, Paris 11e.


Jeudi 3 mars 2022, 17h30, rue des Panoyaux, Paris, 20e. L’activisme féministe de nouvelle génération a trouvé une façon remarquable. Chaque lettre des mots à coller sur le mur occupe sa feuille. Elle est tracée au pinceau large, à la peinture-encre noire, d’un geste énergique et sûr, qui va résister à l’arrachement. Pour agir les mots doivent être dits, c’est bien ici une façon de les dire.

Mots clés : ,


Lundi 28 février 2022, 12h. Il y est question de gestes et d’objets, dans une gamme de gris et de lumières, qui ont une histoire et une signification particulière à un moment donné. En avant-première, le numéro 42 de La Couleur des jours, printemps 2022. http://www.lacouleurdesjours.ch/

Mots clés :




Vendredi 18 février 2022, 12h30, rue des Bleuets, Paris, 20e.

Mots clés : , , , ,


Vendredi 4 février 2022, 18h, Paris, 11e. Un (auto)apprentissage entrepris il y a quatre ans donne des gobelets soba choko satisfaisants.

Mots clés : , ,


Mardi 2 février 2022, 16h30, Aix-les-Bains. Il est apparu sur le terrain Terrier, à Chindrieux. Pas une fouille, pas vraiment une recherche, mais une attention a fait reconnaître un fragment. Un pan scié, le clou, la trace d’un autre fer, indiquent un assemblage, une construction, une clôture, plus probablement un piquet de vigne, un piquet de tête, un amarrage. Les terrasses étaient un vignoble ; ça, on le sait.

Mots clés : , , , ,


Mardi 1er février 2022, 15h, Aix-les-Bains. Un moment d’enfance n’a cessé de se répéter, avec une même image prononçable, prononcée par jeu : « ocasin — ocasin ». Inscription de céramique, référence désormais absolue. Le modèle savant, rencontré dans ses citations répétées, est “A rose is a rose is a rose”, de Gertrude Stein, d’un poème de 1913 où il est dit : “Rose is a rose is a rose is a rose”. La chose est identique à elle-même, attachée à ses archétypes, à ses représentations répétées infiniment par le langage. Il y aura une suite de citations et de prolongements : “she would carve on the tree Rose is a Rose is a Rose is a Rose is a Rose until it went all the way around.” (The World is Round) ; “The sentence was heavily promoted by Stein’s life partner Alice B. Toklas ; for example, she sold plates with the sentence going all the way around.” William Burroughs wrote a linguistic variant: “the word for word is word.” Dans le jlggbblog3, le 1er octobre 2012, il est question du catalogue Frank Popper KunstLichtKunst, 1966, du titre écrit sur la couverture en quart de cercle : KunstLichtKunstLichtKunstLichtKunstLichtKunstLichtKunstLichtKunstLichtKunstLichtKunst, http://jlggb.net/blog3/?p=3944.

Mots clés : , ,


Lundi 24 janvier 2022, 11h, Aix-les-Bains. Au marché au puces de Riponne, un dimanche à Lausanne, je n’ai pas hésité une seconde, un tel engrenage à vis sans fin est pour moi un modèle très ancien. Fabriqué par un élève qui a manifesté ainsi sa maîtrise de tourneur fraiseur, cet objet de 60 par 80 et 30 mm a les proportions d’un tableau, avec deux pieds pour être une sculpture. Il ne s’actionne que pour lui-même, pour célébrer un temps qui passe dont il est le monument.

‹ Articles plus anciens