juillet 2023

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour juillet 2023.


Dimanche 16 juillet 2023, 17h, Centre Pompidou, 4e étage, Musée national d’art moderne. Reconstitution à l’identique de l’installation « Toutes les copies », conçue en 1985 par Liliane Terrier et ses étudiantes de l’Université Paris 8 pour l’exposition « Les Immatériaux ».

Mots clés :

Changement



Vendredi 14 juillet 2023, midi, Paris. Le temps est trop chaud, mais les plantes du palier au soleil sont bien pour nous. Les quatre papyrus avaient été recrutés en janvier 2017 pour jouer l’installation Papyrus Rudiments, dans l’exposition Haunted by Algorythms, galerie Y-Grec, Paris, 14e. Voir le passé : http://jlggb.net/blog5/2017/01/20/papyrus-rudiments/

Mots clés : ,


Mercredi 13 juillet 2023, 20h, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris, 1er. En prévision de troubles dans la nuit du 14 juillet, le magasin Saint Laurent fait poser des grilles (résille de fer) sur ses vitrines.

Mots clés : , , , ,


Mercredi 13 juillet 2023, 19h20, Musée d’Orsay. Édouard Manet, L’Homme mort, dit aussi Le Torero mort, 1864, huile sur toile, Washington, National Gallery of Art, Widener Collection, exposition Manet / Degas. Notice du cartel : « Ce tableau formait la partie inférieure de L’Épisode d’un combat de taureau, une scène de corrida où se voyait l’animal qui a renversé l’homme étendu sur le dos. La presse, au Salon de 1864, étrille l’œuvre. Mais d’autres avis s’expriment, sensibles à la puissance de cette figure flottante entre vie et mort, d’une émotion renversante, voire digne d’être isolée. En somme, Manet suit ce conseil, découpe son tableau et le renomme pour l’exposer en 1867 sous un titre qui lui confère une portée plus universelle. » Remarque : les photographies numériques reconnaissent désormais le texte, qui est donc « copiable ». Note : Dans le programme vidéo interactif Moments de Jean-Jacques Rousseau, éditions Gallimard, 2000, pour la scène de la mort de Claude Anet, 13 mars 1734 à Chambéry, interprétée par Claude Closky le 16 juin 1998, nous nous sommes référés au tableau de Manet.

Mots clés : , , , ,


Mercredi 13 juillet 2023, 19h, Musée d’Orsay. Édouard Manet, Berthe Morisot au chapeau de deuil, 1874, Collection particulière, exposition Manet / Degas. Inconnue — elle fit partie de la collection de Degas —, plus impressionnante encore que Berthe Morisot au bouquet de violettes, 1872, vue depuis toujours au musée. Pas le sourire, pas exactement l’élégance, le regard, « peinture sidérante » a dit l’ami Jean-Philippe, grand connaisseur, dès la publication par moi aujourd’hui sur Instagram.

Mots clés : , ,


Mercredi 13 juillet 2023, 18h30, Musée d’Orsay. Édouard Manet, Les Bulles de savon, 1867, détail, Lisbonne, Calouste Gulbenkian Museum, exposition Manet / Degas. Le mot application vient à l’esprit, avant de découvrir le reflet de l’application que le visiteur est invité à charger sur son écran portable. Le modèle, Léon, le fils de la sœur de Manet, est porté à s’appliquer dans son geste suspendu. L’attention et le soin que le peintre s’attache à inscrire dans son œuvre passent au demeurant par « l’action d’appliquer quelque chose, d’étendre une chose sur une autre pour qu’elle y adhère ».

Mots clés : , ,




Mercredi 13 juillet 2023, 16h50, rue des Beaux-Arts, Paris, 5e. Ce gobelet porte ordinairement un nom : Red Cup. Ici dans son miroir doré de porte cochère.

Mots clés : , ,

Richard Woods


Jeudi 13 juillet 2023, 16h, galerie Semiose, rue Quincampoix, Paris, 4e. Son nom l’incite, sinon l’oblige, à œuvrer le bois. Pourquoi pas, puisque l’art est la manière de faire.

Mots clés : ,

Art nouveau


Jeudi 13 juillet 2023, 13h, station de métro Nation, Paris. Le métro parisien est, pour une large part, resté dans ses formes Art nouveau. Un tag calligraphique le souligne à la perfection.

Mots clés : ,




Mercredi 12 juillet, 16h30, Musée des beaux-arts, Nancy. Le mot gobelet — cristal taillé, 1842, Cristalleries de Saint-Louis — déclenche la série de trois.

Mots clés :

‹ Articles plus anciensArticles plus récents ›