Maurice Béjart

Vous consultez actuellement les articles indexés Maurice Béjart.


Mercredi 2 août 2017, 17h, DES ARCHIVES / 50 ANS. Une place pour un fin crayon qui ne fut jamais occupée. Quelques mots écrits au stylo, qui désignent des actes, des personnes, des moments, pour quelques sujets particuliers comme pour l’histoire. Le jeudi 3 août 1967, dans la Cour d’honneur du Palais des papes, c’est la création, par les Ballets du XXe siècle de Maurice Béjart, de Messe pour le temps présent. Il n’y a pas de fin du spectacle, ni de salut : les danseurs et les acteurs s’immobilisent sur la scène et attendent que les spectateurs partent, ce qu’ils mettent plusieurs heures à faire. À minuit, on assiste à la première du film de Jean-Luc Godard, La Chinoise. Le 4 août, au Verger d’Urbain V, c’est une présentation de presse de Godard, puis sa conférence devant un public nombreux. Béjart traverse l’endroit. Tout cela donne des photographies :
Béjart, http://jlggb.net/blog3/?p=875; http://jlggb.net/blog5/?p=2275
Godard, http://jlggb.net/blog2/?p=6783

Mots clés : , , , , , ,




Jeudi 6 juillet 2017. DES ARCHIVES / 50 ANS. Ballet du XXe Siècle, Maurice Béjart, première de Messe pour le temps présent, Festival d’Avignon, 3 août 1967. Photos ©JLggB inédites. On reconnaît le tableau qui fera la pochette du disque de Pierre Henry. Coïncidence : pendant la préparation de ces photos, on apprend la mort de Pierre Henry.

Mots clés : , ,