Documenta 14

Vous consultez actuellement les articles indexés Documenta 14.

Lois Weinberger 1997-2017




Mercredi 23 août 2017, 18h — 19h30, Documenta 14, Cassel. Lois Weinberger, Ruderal Society: Excavating a Garden, 2017, installation, 100 × 1.3 × 0.22 m, parc Karlsaue. Une coupe creusée dans le parc à côté de l’Orangerie, ordonnancement prolongé depuis le début du XVIIe siècle, est laissée à tout ce qui peut surgir, une végétation spontanée, réveillée, propagée par le vent, les insectes et les oiseaux. Le ruderal c’est la croissance des plantes sur les déchets, une multitude prête à traverser les normes humaines de la ville. En 1997, pour Documenta X, Weinberger avait produit une pièce dont une part persiste vingt ans après. Sous le titre Das über Pfanzen ist eins mit ihnen — Ce qui autour des plantes fait un avec elles —, un long segment de voie ferrée est occupé d’une grande variété de plantes, d’arbustes, de fleurs. Son propos était d’introduire des plantes néophytes, de l’Europe du Sud et du Sud-Est, propres à évincer progressivement la flore locale. Il est difficile de mesurer aujourd’hui la situation.

Neue Neue




Mercredi 23 août 2017, 16h, Gießbergstraße, Kassel. Pour Documenta 14, la Neue Hauptpost, dont l’architecture est dite brutaliste, est renommée Neue Neue Galerie en se transformant en espaces d’expositions et de performances. « No Photos » concerne l’intérieur d’une grande salle mais s’affiche de telle sorte que, si les portes étaient fermées, l’interdiction pointerait l’escalier et ce que l’on voit de ses fenêtres.

Une proposition


Mercredi 23 août 2017, 14h30, Documenta 14, Kassel. Tochware, deux bâtiments anciens qui marquent l’entrée de la Wilhelmshöher Allee, longue de 4 km, sont impliqués dans la manifestation en étant enveloppés de sacs de jute par l’artiste ghanéen Ibrahim Mahama. À l’intérieur, au détour d’un couloir, un diorama s’impose dans sa lumière et dans son cadre, comme preuve d’une sensibilité partagée à la possibilité de propositions artistiques en tous coins de la ville.

Bleus retrouvés



Mardi 22 août 2017, 16h, Documenta 14, Kassel. Aboubakar Fofana, artiste malien de Paris, trouve les références botaniques et les méthodes d’une teinture à l’indigo, de l’époque coloniale, dans une bibliothèque parisienne et, par fragments, dans la mémoire africaine : Fundi, Uprising, 2017, textiles à base de fibres naturelles cousus à la main et teints à l’indigo organique à Bamako et à Athènes : Indigoferra arrecta, Polygonum tinctorium et Isatis tinctoria développés en collaboration avec des instances scientifiques de Kassel.

Documenta 14, greffes


Samedi 8 avril 2017, 12h. Athènes, Documenta 14, Polytechnion, Université nationale polytechnique et École des beaux-arts d’Athènes. Sokol Beqiri, Adonis, 2017, accompagné d’un bloc de basalte, un arbre greffé de chênes plantés pour Documenta 7 en 1982 à Kassel par Joseph Beuys.



Jeudi 6 avril 2017, 16h, Athènes, la Documenta 14 au parc Eleftherias (parc de la liberté) (*). Deux salles de rencontres : 1°. Le Musée Anti-dictature et Résistance démocratique — lieu de détention et de torture de la junte militaire de 1967 à 1974, qui n’ouvre d’ordinaire que quelques jours par an —, ouvert pour l’occasion par un ancien détenu commentateur bénévole ; 2°. Le Centre d’arts municipal, bâtiment voisin aménagé par l’architecte Andreas Angelidakis avec Demos, un mobilier de « ruines », des blocs de mousse habillés de vinyle imprimé façon béton, pour le Parlement des corps.