Disposition

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Disposition.


Mercredi 10 mai 2017, 22h, boulevard Victor Hugo, Nice. La rue est en travaux et un étroit passage sécurisé — bien éclairé — est arrangé.

Mots clés : , , ,


Jeudi 11 mai, 18h, Cagnes sur Mer. En suivant la route qui descend vers la gare, on se trouve soudain dans un village tout neuf, fait de boutiques de luxe. L’escalator est rejoint par la « végétalisation » du moment, deux espèces qui appartiennent à ce blog : un ailante, des aralias.

Mots clés : ,


Dimanche 23 avril 2017, 16h, Musée national d’art moderne. Cy Twombly, Dutch Interior, 1962, crayon à la cire, mine de plomb, huile sur toile, détail. Entrer dans un monde compliqué de marques, de signes, de lettres et de chiffres donne à exercer l’effet de concrétude d’une écriture et donc d’une lecture.

Mots clés : , ,



Jeudi 22 avril 2017, 13h — 14h30, Arles. La Canal d’Arles à Bouc, où il est fait tranquille par une écluse vers le Rhône. La voie ferrée, là où elle sort de ce qui était les très imposants Ateliers de construction et de dépôt du chemin de fer, du PLM dès 1845 puis de la SNCF jusqu’en 1984 — aujourd’hui chantier du projet Luma pour l’art contemporain. C’est l’intervention d’Alphonse de Lamartine, le 30 avril 1842, qui fait adopter le tracé d’Avignon à Marseille passant par Arles :

« En deux mots, Messieurs, voici la raison qui me décide et qui tranche pour moi le doute, le doute que j’ai un instant partagé avec vous. J’ai ouvert la carte, je suis allé sur les lieux, j’ai vu, j’ai suivi, j’ai embrassé de l’œil, de la pensée, du calcul, cette magnifique, large, profonde vallée du Rhône que la nature semble avoir creusée et dessinée dans ses détours jusqu’au cœur du pays le plus fertile et le plus industrieux de la France, jusqu’à Lyon pour en faire la grande route fluviale, le grand déversoir du commerce et des produits agricoles de notre pays. Le Rhône à Arles est encore navigable pour les navires dont le tonnage supérieur ne les laisse flotter que sur la Mer et où ces navires étaient forcés de s’arrêter pour transborder leurs marchandises sur les bateaux plats et plus légers du fleuve. À un point pareil du cours des fleuves, la nature a écrit la place d’une ville. Elle s’y fonde nécessairement, et pour peu que des circonstances violentes ne viennent pas la neutraliser, elle y grandit, elle y prospère, elle y enrichit le pays auquel elle appartient. Telle est précisément l’admirable position d’Arles, et l’Antiquité qui ne jetait pas ses essaims, ses colonies au hasard, ne s’y était pas trompée ; ses quais, ses monuments vous le témoignent ».

Mots clés : , ,


Mercredi 21 avril 2017, 21h30, rue Pierre Vachon, Arles. Peindre le portail en blanc, pour le rendre visible la nuit. À condition qu’il y ait un peu d’éclairage.

Mots clés : , ,



Mercredi 19 avril 2017, 16h30, Musée Faure, Aix-les-Bains. Auguste Rodin, Le baiser du fantôme à la jeune fille, v. 1885, marbre, 34 x 47,5 x 24,5 cm, Legs Jean Faure, 1942; Auguste Rodin, Étude de main gauche, ap. 1898, bronze, 15 x 11 x 6 cm, Legs Jean Faure, 1942.

Mots clés : , ,


Mardi 11 avril 2017, 14h30, rue Bruneseau, Paris 13e. Venant de l’avenue de France en direction de la jardinerie Truffaut à Ivry. L’immeuble était apparu en 1990 comme préfiguration de la Bibliothèque nationale. Au Centre Pompidou, un cartel dit : « En remportant le concours de 1986 pour l’hôtel industriel Berlier, conçu comme « une brique de verre » qui met en façade l’activité qu’elle abrite tout en reflétant son environnement, Dominique Perrault s’inscrit dans une géographie et une temporalité résolument contemporaines où échangeurs et faisceaux ferroviaires constituent un système vivant, vibrant de reflets. Le mur devient un lieu actif, un domaine constitutif d’interrelations. » Dans la perspective, c’est la tendance d’aujourd’hui, la tour végétalisée aux plaques vertes de titane anodisé, d’Édouard François. Mais ce qui demande à être lu est le groupe de cinq flèches qui ne disent rien, sauf la plus basse qui expose qu’elle est devenue branche.

Mots clés : ,


Samedi 8 avril 2017, 11h, Musée national d’archéologie, Athènes. L’Éphèbe d’Anticythère, bronze de 340-330 av. JC, figure peut-être Pâris présentant la pomme d’or marquée « À la plus belle » à Aphrodite. Le smartphone enregistre la scène.

Mots clés : ,


Samedi 8 avril 2017, 10h45, Athènes, Musée national d’archéologie. Ici, vingt-deux jeunes humains habillés en sportifs et deux anciennes figures humaines nues. La caméra les surveille.

Mots clés : ,



Mercredi 5 avril 2017, 11h, Athènes. Monter à l’Acropole c’est risquer de glisser. Mais ensuite c’est s’arrimer collectivement à un précédent géométrique

Mots clés : , , ,

‹ Articles plus anciens